Time Machine d’Alicia Keys, entre pop et hip-hop, un arc-en-ciel de couleurs

Time Machime d'Alicia Keys
Copyright : RCA Records

Le 20 novembre 2019, Alicia Keys propose via son compte YouTube un clip haut en couleur pour son nouveau single Time Machine. Ce titre co-produit par Rob Knox est le premier single officiel du septième album à venir de la chanteuse qui devrait s’intituler A.L.I.C.I.A., d’après une interview d’Alicia Keys pour Billboard Magazine parue le 7 décembre dernier, How Alicia Keys Plans to Make the 2020 Grammys a ‘Lovefest’ — And Enact Change From the Inside.

La sortie d’A.L.I.C.I.A. est programmée pour le début de l’année 2020. À ce jour, il n’est pas mentionné si Raise A Man et Show Me Love, respectivement sortis en février et en octobre 2019, feront partie de la liste des chansons disponibles sur cet album. En revanche, la parution de l’autobiographie de la chanteuse américaine More Myself: A Journey est prévue le 31 mars 2020.

Alicia Keys déclare tirer son inspiration d’illustres artistes comme Notorious B.I.G., Michael Jackson et P-Funk (Parliament Funkadelic) pour la composition de ses nouvelles chansons. Ces différents genres lui insufflent une orientation nouvelle pour créer Time Machine, pour réaliser l’entièreté de son prochain album. Selon l’article Behind the scenes of Alicia Keys’ dreamy, roller skating-inspired ‘Time Machine’ video du magazine Entertainment Weekly, Alicia Keys tient aujourd’hui à montrer toutes les facettes de sa personnalité, pas seulement ses accomplissements en tant que pianiste renommée.

[Alicia Keys] says she wants her upcoming record to express all the sides to who she is. It all starts with “Time Machine,” which takes her in a direction that, per Keys, has “a little Michael Jackson… a little Biggie…a little P-Funk.” The sound is a departure from the piano-heavy ballads she’s known for, but that’s the risk Keys wants to take now that she’s feeling more comfortable in her own skin. “It’s definitely unexpected,” she says, of the album’s direction. “I want people to know that there’s all these sides to all of us, and me too.”
([Alicia Keys] dit qu’elle veut que son prochain album à venir exprime toutes les facettes de sa personnalité. Tout commence avec « Time Machine », dont la réalisation, selon Alicia Keys, a « un peu de Michael Jackson… un peu de Biggie… un peu de P-Funk ». Le son s’écarte des ballades composées au piano pour lesquelles elle est connue, mais c’est un risque que la chanteuse veut prendre maintenant qu’elle se sent à l’aise dans sa peau. « C’est définitivement inattendu », dit-elle de la direction de l’album. « Je veux que les gens sachent qu’il y a plusieurs facettes d’une même personne, de moi aussi. »)

Ainsi, le clip de Time Machine, dirigé par Art Johnson et Cole Cook (le frère d’Alicia Keys), est une vidéo aux couleurs pop des années 1990. La chanteuse y revêt des rollers, accompagnée de danseurs, dans une salle au jeu de lumières atypique, aux néons iridescents et aux décorations argentées. La musicienne joue au clavier dans certaines séquences et porte des habits aux motifs géométriques qui complètent l’harmonie d’ensemble. Tierra Whack, chanteuse et rappeuse originaire de Philadelphie, fait une apparition au sein de cette vidéo.

Les paroles de Time Machine invitent à réfléchir au temps qui passe : « We can’t rewind, life ain’t no time machine/But once you free your mind, there’s beauty in everything » (Nous ne pouvons pas rembobiner, la vie n’est pas une machine à remonter le temps/Mais une fois que tu libères ton esprit, il y a de la beauté en tout). Alicia Keys conseille à chacun de poursuivre ses rêves, d’avancer en se libérant de ses peurs. Elle soutient ici la philosophie selon laquelle chacun devrait se focaliser sur le présent et le futur dans le but d’accomplir ce qu’il désire au lieu de se concentrer sur le passé et les regrets. Une énergie positive permettrait de réussir, d’atteindre le succès.

It’s not the time that changed us
It’s the dreams that we weren’t chasing
Come back to haunt us, eventually
(Ce n’est pas le temps qui nous a changés
Ce sont les rêves que nous n’étions pas en train de poursuivre
Qui reviennent nous hanter, finalement)

That’s why every morning, after dawning
Tell your darling: « Something is calling
Drive me crazy, I just can’t explain it »
(C’est pourquoi chaque matin, après l’aube
Dis à ton bien-aimé : « Quelque chose m’appelle,
Me rend fou/folle, je ne peux pas l’expliquer »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.