Carnet de voyage d’un solda lanmou d’E.sy Kennenga

Carnet de voyage d'un solda lanmou
Copyright : EKshop

Le 15 janvier 2018, le chapitre 2 du Carnet de voyage d’un solda lanmou d’E.sy Kennenga est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. Le chanteur et musicien français originaire de Martinique revient ainsi sur le devant de la scène musicale en ce début d’année 2018. Il est accompagné de nombreuses personnalités connues dans le monde de la musique afro-caribéenne : on retrouve ainsi Jocelyne Béroard, Jean-Philippe Marthély, Yaniss Odua, Maurane Voyer et Straïka D.
Les voix de Patrice et Féfé font également partie de ce voyage, une ballade musicale pleine de douceur.

Un EP ayant le partage et l’écoute comme thématiques principales

Si le chapitre 1 du Carnet de voyage d’un solda lanmou d’E.sy Kennenga est largement axé sur le regard que l’on peut poser sur soi et sur la place de chacun dans la société actuelle, ce chapitre 2 propose d’explorer le monde avec une appréciation bienveillante de l’autre. L’autre doit apparaître comme un don, une aide, et non comme un obstacle. E.sy Kennenga fait ainsi appel à plusieurs artistes dans cet EP, les invitant à partager un bout de son chemin musical, et en offrant à ses auditeurs un aperçu de ce qu’ont été ses rêves d’hier et ce que sont ses rêves d’aujourd’hui.

Ce Carnet de voyage d’un solda lanmou est un album conceptuel, où tout au long de l’écoute se déroule un fil conducteur. L’artiste invite autrui à prendre part à ses réflexions et à se battre pour l’amour, l’amour que chacun doit avoir pour son prochain.

#1. Ils ont parlé

Dans le premier titre de ce nouveau chapitre, E.sy Kennenga s’accompagne de Straïka D et Yaniss Odua pour délivrer son message. Il est ici question d’apprendre à s’écouter soi sans entendre les médisances d’autrui. Ce qui définit tout être, c’est sa capacité à avancer, peu importe la situation, peu importe son point de départ. Avec Ils ont parlé, les trois artistes ont une mission claire : aider chacun à prendre conscience de ce qu’il est capable de faire, quoi que les gens en disent.

Ils ont parlé, ils parlent et ils parleront
Mais ce qui va rester, plus tard, c’est ce que nous faisons

Cette chanson a un rythme entraînant, la batterie en est l’instrument le plus représentatif. Car sur cette batterie se calent les trois voix, des voix porteuses de détermination et de résolution. Avec une telle introduction, le voyage qu’entreprend le célèbre solda lanmou paraît engagé, mais annonciateur d’une vérité franche.

#2. Dreams

La transition est toute faite avec le titre suivant Dreams, une chanson sur laquelle Patrice, l’artiste aux multiples facettes originaire d’Allemagne et de Sierra Leone, rejoint E.sy Kennenga. Patrice est un grand chanteur, aussi producteur, s’illustrant dans divers genres musicaux tels que le reggae, le dancehall, le blues et le hip hop. C’est une personne versatile qui s’intéresse beaucoup à la mixité des cultures. C’est lui qui sera à la production de ce titre.

Avec Dreams, on est dans la continuité quant au discours proposé par E.sy Kennenga. Il faut s’écouter soi pour poursuivre ses rêves, ne pas perdre de vue ce qui nous fait vibrer. « If you’ve got dreams, you gotta fight to realize them », si tu as des rêves, tu dois te battre pour les réaliser. Dans le clip de cette chanson, on découvre qu’E.sy Kennenga a longtemps suivi le parcours de Patrice.

Il a été fan du chanteur dès la sortie de son premier album en juin 2000 Ancient Spirit. Il l’a vu pour la première fois sur scène au festival SummerJam de Cologne en Allemagne il y a une dizaine d’années. Et aujourd’hui, non seulement il a rencontré Patrice, mais il a pu collaborer sur ce titre avec lui. Tout ça parce qu’il a cru en son rêve de chanteur et musicien. Il avait envie de faire de la musique sa vie, ça a été son pari réussi.

Quant à Patrice, dans cette chanson, il déclare qu’âgé de quinze ans, il avait déjà des rêves plein la tête et sa guitare en main, pleinement conscient du chemin qui lui restait à parcourir. Parce que dans l’adversité il a su croire en son rêve, il a lui aussi pu grandir et prospérer.

#3. On a connu

C’est accompagné de Féfé qu’E.sy Kennenga nous entraîne sur la route de l’espoir. Cette chanson propose un rythme rappelant quelque peu le tempo des chansons de Taïro. Les résonances sont à mi-chemin entre le reggae, le dancehall et la musique antillaise de manière plus générale.

Ensemble les deux artistes dressent le portrait d’une société où l’injustice règne tous les jours. Des peuples en guerre, des génocides divers, des bombes nucléaires, des enfants qu’on enterre… Aujourd’hui, le monde est plein de cruautés et d’inégalités. La solution : ensemble, créons un monde différent, un monde qu’on « ne connaît pas », un monde « inconnu » dans lequel se dessineraient des sentiers d’amour.

Oublions ce qu’on a connu
Oublions ce qu’on a déjà vu
Rendez-vous en terre inconnue
Marchons hors des sentiers battus

Il ne suffit pas de rêver d’un monde d’amour et d’harmonie, chacun doit agir pour espérer que cela arrive. Oser être différent et « marcher hors des sentiers battus ».

#4. Sa ke aye (Sa ke high)

Bien que l’on y mette la meilleure des volontés, nos actions peuvent se retrouver limitées. On doit aussi accepter ce que la vie nous réserve. Cette leçon, E.sy Kennenga l’enseigne en compagnie de Maurane Voyer, une jeune chanteuse et musicienne originaire de la Martinique. Maurane Voyer est la fille de Danielle René-Corail et de Gilles Voyer, tous deux artistes du groupe Taxi Kréol, un groupe connu aux Antilles pour ses nombreux tubes dans les années 90.

Le duo d’E.sy Kennenga et Maurane Voyer prend naissance sur des sonorités acoustiques. Les deux vocalistes chantent à l’unisson certains passages de Sa Ke Aye, c’est d’ailleurs l’une des particularités les plus plaisantes de cette chanson, qui est elle aussi chargée d’espoir et de positivité. Le temps continue de s’écouler, qu’on le veuille ou non : à nous de faire en sorte d’en profiter, et malgré les échecs, de nous relever.

#5. Konba nou

Konba Nou est un titre réunissant Jocelyne Béroard, Jean-Philippe Marthély et E.sy Kennenga. Le sens de solda lanmou prend toute sa définition ici. Un solda lanmou, un « soldat d’amour », c’est une personne prête au combat mais aussi prête à prendre les souffrances d’autrui pour lui permettre d’avancer léger. C’est quelqu’un qui sait faire passer les besoins de l’autre avant les siens.

Sur une guitare et un tambour bien présent, les trois chanteurs nous interprètent :

Konsidéré
Konba nou sé ba’w
Mè konba nou sé pa ta’w
Nou fè sa nou té pé pou’w sa fè ta’w

Konsidéré
Ke mwen pran’y ba mwen
É mwen pa ka tann ayen
Kon zòt mwen lé goumen ba ich mwen

Les percussions sont particulièrement appréciables sur ce morceau.

#6. Dékolaj imédia

Dékolaj Imédia permet de finir, d’atterrir en douceur. C’est le seul titre de ce chapitre interprété uniquement par E.sy Kennenga ; quoi de plus logique quand on comprend de quoi il retourne…

Avec cette chanson, E.sy Kennenga déclare sa flamme à celle qui l’accompagne sur sa route. Il lui décrit ici tout son amour et partage avec nous, son public, une parcelle de sa vie intime. E.sy Kennenga lui adresse, tout simplement, une jolie page de son cœur.

Si mwen té pé fè’w navigé
Anlè loséan tchè mwen dépi nou a dé
Dé lè ou ké wè lanmè mové
Mé bato lanmou mwen ba’w pa ka déviré

Et de conclure…

…que ce nouvel opus est intelligemment orchestré par E.sy Kennenga. Le jeu de percussions proposé sur les différentes chansons de cet EP est de qualité. Cet album permet par ailleurs de découvrir une nouvelle facette de la personnalité, à la fois engagée et sensible, de l’artiste d’origine martiniquaise.
E.sy Kennenga est accompagné de Joël Jaccoulet pour la production et l’enregistrement de cet opus, un véritable duo de choc qui a su s’affirmer au fil des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.