Life Teachings d’I Wayne, un album de reggae sur l’art de vivre

Life Teachings d'I Wayne
Copyright : VP Records

I Wayne, chanteur et compositeur jamaïcain connu pour ses chansons Can’t Satisfy Her et Life Seeds, revient sur le devant de la scène avec un album de reggae sorti chez VP Records intitulé Life Teachings. Cet opus porte bien son nom car chacune de ses chansons est une méthode sur l’art d’aborder la vie. I Wayne frappe un énorme coup avec ces seize titres plein de bons sens et compte ainsi affirmer son retour aux premières places internationales. De ce dernier album, on en tire, comme son nom l’indique, des enseignements de vie.

L’album démarre ainsi avec le titre Burn Down Soddom, un titre dans lequel il annonce la chute imminente de la société et du gouvernement. Les musiciens présents pour la réalisation de cette chanson nous offrent ici un travail remarquable : le rythme de celle-ci rappelle clairement celui des anciens riddims de reggae sur lesquels des artistes comme Horace Andy ont chanté.

I Wayne inculque aussi quelques leçons d’amour avec les morceaux Empress Divine, Pure As The Nile, I Care For You, Life Service et Real And Clean – qui joue actuellement sur les ondes jamaïcaines. Il s’agit cette fois d’entendre de véritables déclarations empreintes de romantisme. I Wayne tient à ce que ce sentiment soit le moteur de vie de chaque être humain. L’artiste glisse à travers ses chansons un message de respect éternel envers les femmes et nombreuses sont les phrases qui en témoignent : « Girl, you’re as pure as the Nile », « Forever be mine », « I love you just the way you are » ou encore « I’ll hurt you never ». De magnifiques accords au clavier accompagnent la voix de l’artiste tout au long de ces mélodies.

On retrouve également sur cet album un thème bien connu des chanteurs de reggae avec la chanson Herb Fi Legalize. L’artiste y traite le sujet controversé de la légalisation de la marijuana, comme l’a fait Peter Tosh en 1976 avec Legalize It. Ces deux chansons ont la même vocation à savoir vaincre la perception négative de la société sur « l’herbe sacrée » et les propagandes du gouvernement contre elle. Rappelons ici que selon les croyances Rasta, elle permettrait une ouverture de l’esprit et aiderait au raisonnement. Aussi, un peu plus tard sur l’album, I Wayne revient sur sa spiritualité avec le titre Change Them Ways dans lequel il rappelle les préceptes de Marcus Garvey et du mouvement rastafarien.

D’autres sujets plus sombres sont aussi traités sur cet album, comme celui de la violence avec Drugs And Rum Vibes ou encore celui du matérialisme avec Wise And Fearless. Drug And Rum Vibes retient particulièrement l’attention grâce au rythme imposé par la chanson (la guitare basse étant un réel plaisir pour les oreilles) ainsi que par ses paroles « The wicked should know they can’t stop fusion from shining ». Les personnes dépendantes ont malheureusement tendance à penser qu’elles peuvent tout contrôler alors qu’il n’en est rien. I Wayne tente de les mettre en garde contre cette mauvaise pratique.

Pour la réalisation de cet album, I Wayne a collaboré avec Agent Sasco, artiste de dancehall aussi connu sous le pseudonyme Assassin, afin d’offrir une dimension un peu plus dancehall. Cette rencontre a donné naissance au morceau The Fire Song qui a été produit par Garett Campbell, le frère d’Assassin, pour Boardhouse Records. Etana fait également partie des artistes ayant contribué à cette œuvre d’I Wayne. Leurs deux voix se sont parfaitement accordées sur le titre Life Joy. Etana y apporte la touche de féminité qui manquait jusqu’alors. Ce morceau traite de la joie que l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre apporte dans leur vie respective.

Le morceau éponyme de l’album Life Teachings, est sans aucun doute celui qui en révèle le plus sur la nature de cet opus. I Wayne y fournit un certain nombre de conseils quant à l’éducation des jeunes d’aujourd’hui car ces derniers représentent la future génération d’adultes qui aura à prendre en main notre humanité. Ainsi notre société actuelle doit saisir l’opportunité de donner de bonnes bases à ces enfants. Do The Good s’ajoute à cette sélection avec le refrain « Youths, do the good you can do right away » – une maxime à l’image de l’univers de l’album. Deux morceaux bonus clôturent le disque, à savoir Bleachers Of Dub Night et l’excellent So High.

Life Teachings a vraiment été travaillé au niveau de l’ambiance et des intonations rythmiques. Il conviendra donc à tous les amateurs de reggae roots désireux de retrouver d’anciennes « vibes ». Il conviendra également aux personnes désireuses de renouer avec la simplicité en ce qui concerne la fluidité des textes. Le principal moteur de toutes ces chansons c’est naturellement la voix particulière d’I Wayne qui continue à satisfaire aussi bien dans les aigus que dans les graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.