One Chapter A Day
ONE CHAPTER A DAY Un chapitre... presque tous les jours !

Un merci de trop, le premier roman très rafraîchissant de Carène Ponte

© Pocket

Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu’à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d’une vie sans remous d’assistante de gestion. Jusqu’à ce « merci » de trop, seule réponse qu’elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d’enfin vivre ses rêves, au risque du désordre.
Et du désordre, il va y en avoir beaucoup…

« L’histoire vous emporte dans un tourbillon d’émotions et de rire. L’humour est piquant, ravageur et tendre. »
— metronews.fr

Juliette, une femme loin d’être banale

Un merci de trop c’est l’histoire de Juliette, une fille bien rangée, qui rêve de pouvoir un jour vivre ses passions. Ce livre a originellement été publié en mars 2015, né des nouvelles postées par Carène Ponte sur son blog, Des Mots et Moi.

Juliette a une vie carrée, une vie qui ne lui ressemble pas, une vie qui suit son cours sans jamais en déborder. Jusqu’à ce jour fatidique où n’en pouvant plus des remontrances injustifiées, elle décide de démissionner de son travail sur un coup de tête, un épisode qui se révélera décisif dans les aventures de Juliette. Tour à tour, elle expérimente des situations saugrenues, amusantes, invraisemblables, tout simplement romanesques.

C’est une histoire attachante, pleine de rebondissements. Ce livre n’a pas manqué de me faire éclater de rire à plusieurs reprises ! Un merci de trop est une réelle bonne surprise pour moi. Une surprise oui, mais pas quant au dénouement de l’histoire. À l’image d’un classique chick-lit, quelques-unes des péripéties de Juliette sont facilement prévisibles. Mais cela ne m’a pas empêché de passer un très bon moment en compagnie de cette narratrice peu conventionnelle.

Plus que l’histoire de Juliette, Un merci de trop est aussi, selon moi, l’histoire de son auteure Carène Ponte. En lisant ce livre, on découvre également la femme qui se cache derrière ces écrits, une femme qui elle aussi a toujours souhaité écrire, une femme qui a aujourd’hui réalisé son rêve. J’ai adoré lire les remerciements et les petites notes de Carène Ponte ; je pense prochainement lire son dernier livre, Tu as promis que tu vivrais pour moi, sorti au cours du mois de juin dernier.

2 commentaires

  1. Dycine dit :

    Voici un livre que tu devras me prêter hein lol
    Bisous

Donnez votre avis