Petit pays, l’histoire du génocide rwandais sous un angle nouveau

Petit pays, de Gaël Faye aux Editions Grasset
Copyright : Grasset

Ça faisait tellement longtemps que je souhaitais lire Petit Pays… J’ai finalement terminé la lecture de ce texte intense alors que je volais en direction de la Martinique, il y a six mois.

Lorsque j’ai appris, par hasard, que Gaël Faye écrivait son premier roman, je me suis promis à moi-même que je lirai un jour cet ouvrage. Parce que Gaël Faye, c’est avant tout un coup de cœur musical pour moi, un de ceux qui nous reste toute la vie. J’ai découvert cet artiste en première partie du concert de Nneka en 2012, alors qu’il chantait au sein du groupe Milk Coffee and Sugar. J’avais déjà été impressionnée par ses rimes, ses expressions, sa tournure d’esprit. Petit Pays confirme l’amour de Gaël Faye pour les mots et sa capacité à intelligemment en jouer pour nous bouleverser.

Le génocide rwandais vu par un enfant

Petit pays, c’est l’histoire de Gabriel, un jeune garçon métis plein d’entrain au cœur léger. Son père est français, sa mère est rwandaise d’origine Tutsi. Il vit dans son petit pays, le Burundi, un joli coin de paradis situé à la frontière sud du Rwanda. Ses journées sont alors celles d’un enfant classique de son âge, rythmées par l’école, les retrouvailles familiales, les jeux avec ses copains et les espiègleries avec sa sœur Ana. Mais ce paradis se dégrade sensiblement au fil des pages alors que les relations entre ses parents se détériorent, alors que la haine et la violence humaine apparaissent comme seules réponses à la montée des tensions entre les différentes communautés ethniques du pays.

Gaby vit l’absence de communication entre ses parents de plein fouet, sans jamais véritablement mettre le doigt sur l’objet de leur discorde et sans réellement comprendre la complexité de cette relation. L’incompréhension qui règne entre ces deux êtres qu’il chérit est pourtant palpable et manifeste : elle annonce le début de la fin du bonheur, selon les propres mots du jeune garçon.

Car, en parallèle à cette désunion familiale, le pays connaît un chaos politique sans précédent. En même temps que Gaby, on découvre alors avec un regard naïf et innocent, un regard d’enfant finalement, la cruauté du génocide rwandais qui a eu lieu en 1994. Et, parce qu’on suit alors ces événements de très près, on apprend en même temps que ce personnage si attachant l’horreur, la peur et l’angoisse. On ressort grandi de cette lecture, au même titre que Gaby grandit trop rapidement, mûrit avant l’heure, et perd son innocence.

Petit Pays est un livre poétique, intense et bouleversant. C’est un de mes coups de cœur littéraires de cette année, probablement le roman que j’ai préféré lire d’ailleurs. Grâce à celui-ci, j’ai pu apprendre tant de choses sur le Rwanda, le Burundi et les conditions politiques de ces pays dans les années 90. La plume de Gaël Faye est poignante. C’est une lecture qui ne peut pas laisser indifférent. Depuis le mois d’août dernier, vous pouvez acheter ce livre au format poche, une parution Le Livre de Poche.

L’histoire d’une communauté meurtrie par un génocide

Il y a déjà quelques temps, j’étais tombée sur cet article du New York Times, How a Nation Reconciles After Genocide Killed Nearly a Million People. On y découvre une nation réellement meurtrie par ce génocide qui a été d’une violence sans pareille : près d’un million de personnes ont été tuées en moins de 100 jours entre avril et juillet 1994 au Rwanda. C’est d’ailleurs le génocide le plus « rapide » de l’Histoire pour un si grand nombre de morts par jour.

Aujourd’hui, quelle que soit son appartenance à une des communautés ethniques présentes dans le pays, chaque citoyen rwandais doit apprendre à vivre en communion avec l’homme qui se tient en face de lui, que celui-ci ait participé ou non à l’assassinat de membres de sa famille. Ces témoignages éloquents, déchirants, nous parle d’un désir d’avancer vers une même paix. Un travail sans relâche qui risque de perdurer sur bien des années encore.

C’est cependant ce message d’espoir que je voulais souligner ici, cette envie de guérison de tout un peuple qui souhaite, non pas oublier l’Histoire, mais apprendre jour après jour, à mieux vivre en harmonie.

À propos de ce livre

Titre original Petit pays
Auteur Gaël Faye
Éditeur Grasset
ISBN 9782246857334
Prix 18 €
Nombre de pages 224 pages
Date de parution 24 août 2016
Ma note ★★★★★
Disponible sur Amazon Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *