Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, une œuvre classique inspirante

© Gallimard

En lisant l’œuvre contemporaine Genie and Paul de Natasha Soobramanien, une écrivaine de nationalités anglaise et mauricienne dont je vous parlerai prochainement, j’ai découvert le texte classique Paul et Virginie. Le premier roman de la jeune britannique étant construit comme une allégorie à cet écrit, j’ai eu envie de me le procurer afin d’en dégager les nombreuses références. Paul et Virginie a été écrit par Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, un écrivain et botaniste français né en 1737. Alors adolescent, Bernardin de Saint-Pierre a traversé l’Atlantique en bateau avec son oncle pour se rendre en Martinique. Puis, dans ses années plus matures, il habite plusieurs mois à la Réunion (alors appelée l’Île Bourbon), à l’Île Maurice (alors appelée l’Île de France), … Continuer la lecture de « Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, une œuvre classique inspirante »

Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale

© Gallimard

J’ai eu l’occasion de lire La salle de bal d’Anna Hope, écrivaine et actrice anglaise, il y a quelques mois lors de la rentrée littéraire de septembre de Gallimard. Parce que cette romancière a un talent sans pareil pour manier les mots et nous faire ainsi découvrir l’histoire, j’ai eu envie de plonger dans la lecture de son premier roman Le chagrin des vivants. Ce livre nous conte une fiction historique post première guerre mondiale dans laquelle les personnages sont blessés, meurtris, émouvants. À l’heure où cette guerre se termine, les soldats du front qui ont survécu à des longs mois de souffrance et d’endurance rentrent chez eux. Ils apparaissent fragilisés, déconnectés, parfois même complètement fracturés. D’autres ont eu bien … Continuer la lecture de « Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale »

Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle

© Gallimard

Après avoir lu Chanson douce de Leïla Slimani, j’ai eu très envie de lire son premier roman afin de découvrir des personnages qui, je le pressentais, seraient tout aussi finement construits. À la lecture de la quatrième de couverture de ce livre, j’ai pensé instinctivement que celui-ci n’était probablement pas fait pour moi : il traite de l’addiction sexuelle, principalement d’une femme qui ne semble pas pouvoir se passer de plaisirs charnels. Pourtant, ma curiosité l’a emporté sur mon scepticisme et j’ai finalement dévoré Dans le jardin de l’ogre. J’ai même adoré cette lecture, c’est vous dire à quel point je ne m’attendais pas à tel revirement de situation. Cette écrivaine franco-marocaine a su mettre le doigt sur les sentiments ressentis … Continuer la lecture de « Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle »

Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant

© Gallimard

Longtemps après avoir déposé ce livre, il continuera de vous hanter. Il y aurait tellement de choses à dire sur Chanson douce… Mais il y aurait surtout tellement de choses à dire sur Leïla Slimani elle-même. Cette romancière et journaliste franco-marocaine est la douzième femme à obtenir le Prix Goncourt en novembre 2016, et ce dès le premier tour du scrutin. Elle a d’abord longtemps travaillé en tant que rédactrice pour le magazine hebdomadaire Jeune Afrique, avant de quitter son travail pour se consacrer à l’écriture littéraire en 2012. Aujourd’hui, Leïla Slimani est une écrivaine forte de ses mots et de ses convictions adulée de tous les médias. Elle a su toucher une large communauté notamment avec ses textes traitant … Continuer la lecture de « Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant »

Le chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, dans les rues de Buenos Aires

© Gallimard

Parce qu’il est ici question de sonorités et de danse, de tango, ce livre m’a tout de suite interpellée. Je n’avais jusqu’alors jamais eu l’occasion de lire Tomás Eloy Martínez, un journaliste et écrivain argentin à l’origine de nombreuses publications, malheureusement décédé en 2010. C’était pour moi l’occasion de plonger au cœur de Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, une cité sud-américaine aux allures de labyrinthe. Remonter aux origines du tango… Le chanteur de tango nous relate le voyage de Bruno Cadogan, un étudiant de l’Université de New York City. Le jeune homme est en train d’écrire une thèse sur les origines du tango au moment où commence cette histoire. Pendant ses recherches, il tombe sur les écrits de Jorge … Continuer la lecture de « Le chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, dans les rues de Buenos Aires »

Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère

© Gallimard

Toujours dans l’optique d’approfondir mes connaissances en matière de littérature antillaise, j’ai décidé de lire Maryse Condé. Je n’avais, jusqu’à récemment, jamais lu un ouvrage de cette écrivaine dans sa globalité : cela faisait donc un certain temps que j’y réfléchissais. J’avais hâte de découvrir son style littéraire jugé atypique, et hâte de m’imprégner de son œuvre si importante. Au vu de sa large bibliographie, j’ai voulu choisir un livre avec une intrigue qui me parle, qui me touche personnellement. Alors quand j’ai découvert il y a quelques mois que Maryse Condé a eu la volonté de plonger au cœur de la vie de sa grand-mère, une femme de caractère qu’elle n’a jamais rencontrée, j’étais certaine de commencer par cette lecture. … Continuer la lecture de « Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère »

Sourires de loup de Zadie Smith, un regard étonnant sur l’immigration

© Gallimard

Sourires de loup, connu sous le titre White teeth outre-Manche, est le premier roman de l’écrivaine anglaise Zadie Smith. C’est un ouvrage plein d’humour traitant des sujets pourtant sérieux tels que l’immigration, la religion, les avancées scientifiques, la diversité ethnique et culturelle. Suite à ma découverte de Swing Time il y a quelques mois, j’avais très envie de lire cet écrit par lequel Zadie Smith a commencé sa carrière de romancière. Sourires de loup est très différent de son dernier roman, tant par le ton de la narration que par le scénario imaginé. Et si j’ai eu du mal à en apprécier la première partie, j’ai finalement beaucoup aimé les sections suivantes. Claude Demanuelli est la traductrice de ce livre … Continuer la lecture de « Sourires de loup de Zadie Smith, un regard étonnant sur l’immigration »

Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre…

© Gallimard

Ma première impression en ayant terminé la lecture de ce livre a littéralement était wow. C’était la première fois que je lisais un texte écrit par Nathacha Appanah, et je peux vous dire, d’ores-et-déjà, que ce ne sera pas la dernière fois. Tropique de la violence relate une histoire difficile, voire trop difficile. Ça aura été vraiment très périlleux pour moi de terminer cette lecture d’un bout à l’autre. Mais pour autant, j’ai beaucoup aimé ce point de vue sur les îles idéalisées par les touristes, cette association du mot tropique au terme de la violence. Si vous n’aimez que les histoires feel good, alors ce livre n’est définitivement pas fait pour vous. Et si vous aimez les histoires noires … Continuer la lecture de « Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre… »

Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé

© Gallimard

Des parcelles d’émotions vives J’ai découvert par hasard ce recueil de nouvelles il y a quelques temps dans la bibliothèque de ma ville. Depuis longtemps, j’avais envie de découvrir la plume de Scholastique Mukasonga, c’était donc pour moi l’occasion rêvée de pouvoir réaliser ce souhait. Ce que murmurent les collines est une collection de six nouvelles à caractère historique. Le lecteur se retrouve en immersion totale dans le pays natal de la romancière, le Rwanda. Entre fiction et non-fiction, il s’aventure dans une région africaine dont l’histoire est parsemée de tristesse et d’inégalité. Depuis avril 2015, ce livre existe aussi au format poche dans la collection Folio de Gallimard. La rivière Rukarara La première nouvelle de cet ouvrage nous présente … Continuer la lecture de « Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé »

Ce qui reste de nos vies de Zeruya Shalev, une réflexion éloquente sur les liens familiaux

© Gallimard

Ce qui reste de nos vies est un magnifique roman de l’écrivaine israélienne Zeruya Shalev. J’ai découvert cet ouvrage par hasard lors d’une de mes excursions en librairie. J’ai été intriguée par sa quatrième de couverture dans laquelle il est question d’une femme qui vit ses derniers jours et se questionne sur ce qu’a été sa vie. Ce texte est en réalité un exposé d’émotions et de ressentiments. Il nous donne un aperçu de ce que peuvent ressentir les différents membres d’une même famille, de comment un fait en particulier peut être perçu différemment selon la sensibilité de chacun. Zeruya Shalev nous fait découvrir ici les pensées les plus profondes de ses personnages, des personnages humains très aboutis, tant leurs … Continuer la lecture de « Ce qui reste de nos vies de Zeruya Shalev, une réflexion éloquente sur les liens familiaux »