One Chapter A Day
ONE CHAPTER A DAY Un chapitre... presque tous les jours !
© Ian Schneider

Ces derniers mois

Cela fait bien quelques mois que je ne suis pas venue laisser mes pensées sur ce blog. Aujourd’hui, je prends enfin mon clavier à deux mains pour vous compter ces quelques mois prestissimo. Je n’ai pas été en panne d’inspiration. L’envie de partager mes découvertes était toujours bien présente. Mais le temps n’a pas toujours joué en ma faveur.

J’ai changé de travail. J’ai toujours été à la recherche d’un univers créatif et original dans lequel je pourrais m’épanouir. J’avais envie d’autre chose, de pouvoir me confronter techniquement à des challenges, d’arrêter de revivre jour après jour la même routine insensée. Je me sens mieux, je suis plus en phase avec moi-même. Mais je me pose encore plein de questions sur ce que pourrait être mon travail de demain. J’adore ma boîte, elle possède une dynamique tellement différente de ce que j’ai connu avant, et son univers est tellement créatif ! Mais je voudrais apprendre plus, faire des choses qui pourraient réellement être utiles à autrui et surtout, avoir du temps pour moi.
La limite entre mon travail d’aujourd’hui et ma vie personnelle est malheureusement très étroite. Je ne sors plus le soir, non le soir, je travaille. Je n’ai pas le temps de mettre en place mes idées sur mes projets personnels. Je ne danse plus. Parfois, même en week-end, je travaille. Et pire encore, je n’écris plus. D’une manière ou d’une autre, il faut que je récupère un rythme plus décent, plus en accord avec ce que j’ai envie de faire de ma vie. J’ai envie de trouver un compromis qui me permettrait de continuer l’apprentissage de langues étrangères, tout en évoluant dans ma manière d’écrire et de réfléchir sur les différentes cultures du monde. Je voudrais aussi me rapprocher physiquement des miens.

J’ai eu quelques petits soucis de santé. J’en parlais à certains d’entre vous, quand il y a presque trois ans maintenant, les premiers signes de gêne se sont manifestés. Que je rassure ceux qui ne sont au courant de rien, je n’ai pas eu une maladie grave à traiter, rien de trop sévère. Mon expérience n’est rien comparée au combat de tous les jours des personnes drépanocytaires, des personnes atteintes d’une myopathie quelle qu’elle soit, des personnes atteintes de cancer… Mais je me suis tout de même fait opérée, avec toutes les contraintes que cela a pu avoir. J’ai eu des mois difficiles, entre la fatigue intense et les migraines importantes. Je me souviens avoir pensé, couchée sur mon lit d’hôpital, qu’être incapable de pouvoir contrôler son corps, il ne doit rien exister de pire au monde. Ce sentiment d’impuissance. Ces douleurs excessives. Ces regards inquiets des personnes qui vous sont proches. Je pense que cette expérience m’a pleinement rendue consciente de la chance que j’ai de n’avoir eu « que » ça, et d’être capable jour après jour de me lever et faire « ce que je veux » sans être limitée par ce que mon corps « peut ».

J’ai pleuré le départ brutal de personnes qui m’étaient proches. J’apprends encore aujourd’hui à combler le manque créé par ce vide. Accepter la mort de quelqu’un, c’est trouver une manière de vivre sa vie sans cette personne. Des vagues de tristesse me viennent encore par moment. Et puis, il y a tous ces souvenirs lointains… Parfois, je vois encore ces personnes dans mes rêves, je discute avec elles, nous passons un bon moment. Et puis, je me réveille. Et je réalise que la réalité est autre. Et j’ai peur d’oublier leurs visages. Je me raccroche à toutes les choses positives que ces personnes m’ont apportées, à tout ce que j’ai appris grâce à elles. J’essaie de me souvenir de nos dernières conversations.
À l’heure où certaines personnes sont fatalement sorties de ma vie, d’autres y sont entrées. Des personnes qui m’apportent aujourd’hui beaucoup de bonheur, de bien-être et de réconfort. Et il y a aussi ces constantes : ces personnes qui ont toujours été là pour moi, qui font réellement partie de ma vie, qui sont présentes encore aujourd’hui. Je ne sais pas où j’en serais sans ces constantes.

Ces derniers mois ont été intenses. J’aurais pu prendre plus souvent ma plume et écrire. Je ne l’ai pas fait, essayant de résoudre certaines équations de mon quotidien. Le temps est un bien curieux phénomène. Parfois il semble passer lentement, les minutes ressemblant à des heures. D’autres fois, les secondes filent par milliers, la nuit tombe comme le jour s’est levé. Et les mois s’écoulent Vitesse grand V.
2016 aura été une année difficile, avec beaucoup de larmes, de challenges et de désillusions. Ça aura été une véritable période de transition pour moi.

Depuis cette dernière fois où je vous ai parlé, pas mal de choses ont changé dans ma vie personnelle, mais dans la vôtre aussi je présume. Peut-être que vous ne lirez jamais ces mots d’ailleurs. N’hésitez pas à me laisser un indice de votre passage ici. Pour ma part, j’essaierai d’avantage de vous laisser mes impressions sur le monde au cours de cette nouvelle année qui approche. Joyeuses fêtes à tous, et surtout, portez-vous bien.

13 commentaires

  1. Dycine dit :

    Franchement, je trouve super que tu reprennes l’écriture sachant que tu adores ça.
    C’est vrai que cette année n’était pas la meilleure, avec des hauts et des bas. La vie est ainsi faite j’espère que nous aborderons une année plus belle en 2017.
    Je te souhaite que du bonheur tu fais partie de mes constantes bonne année à toi

    • Christelle dit :

      Merci Dycine, ton message me touche beaucoup. Tu es une de mes plus fiables constantes.
      La via rèd. C’est ainsi. Faisons au mieux pour en profiter un maximum. Je te souhaite le meilleur pour l’année à venir, beaucoup de bonheur et la santé toujours.
      Bisous.

  2. Anouck dit :

    Bon retour sur la toile! Aujourd’hui il faut redoubler d’effort pour avancer comme on le souhaite. Mais les aléas de la vie nous rappellent sans cesse que nous ne somme pas surhumains. L’essentiel c’est de savoir rebondir après des périodes de faiblesses; Continue de faire ce que tu aimes et surtout il faut prendre du temps pour toi.Il est vrai qu’on a l’impression que le temps passe vite , et c’est là qu’on doit dire :
    -STOP je dois m’octroyer des moments de détentes. Bon courage , bonne santé puor cette nouvelle année

    • Christelle dit :

      Hello Anouck,
      C’est super sympa d’être passée par là! Tu as tout à fait raison. La vie est trop courte pour oublier de vivre pour soi. S’il y a bien une leçon que je tire de cette année, c’est qu’il faut en effet s’octroyer des moments de détente. J’ai beaucoup donné de mon temps pour le travail par exemple, et au final, c’est ma santé qui en a pris un coup.
      Merci sinon. As-tu déjà des pannes d’inspiration ou des moments à vide en matière d’écriture? Je serais ravie de connaître ton expérience là-dessus.
      Bonne année 2017 à toi. Que le bonheur, la réussite et la santé soient toujours sur ton chemin.

  3. 以霏 dit :

    很高興你重新博文!加油!

  4. Anouck dit :

    Des pannes d’écriture , ooh que Oui !! Page blanche , je ne sais pas par où commencer alors que j’ai des choses à raconter. Cela fait déjà 2 ans ,que je n’arrive pas à rédiger un article , un vrai! Et je ne sais pas trop pourquoi. Peut être que je fais trop de choses en même temps. Ca fait des mois que je n’ai pas visité mon propre blog.Et pourtant j’ai des idées d’articles qui fusent tous les jours dans ma tête. Je donne des conseils , la balle est dans mon camp (GELABALE , mon nom de famille ,lol) mais je ne sais pas comment la faire rebondir. Maintenant à part mon emploi d’enseignante , ce qui me prend du temps ce sont les bijoux que je crée. Quand je serai vraiment prête mon blog sera ravi de me revoir. Pour le moment , place à la fête ce week end!! Merci pour tes voeux!

    • Christelle dit :

      C’est marrant. Je connais ça aussi. Tous les jours, j’ai une idée d’article, voire des idées d’articles qui me viennent en tête! Il faudrait prendre le temps de tout poser par écrit. Ce n’est pas une mince affaire! Et puis, je ne sais pas pour toi, mais je ne suis jamais satisfaite de mes premiers jets. Ça prend du temps mine de rien!
      Oui, quand le moment sera venu, ton blog sera ravi de te revoir. En tant qu’enseignante, tu dois avoir un quotidien bien rempli j’imagine! Je crois que si un jour je devais me réorienter, j’aimerais bien avoir un métier comme le tien.
      Gelabale comme le joueur de basket ? :)

  5. Ralph dit :

    Salut Christelle,

    Bien longtemps que je n’avais pas eu de tes nouvelles.
    Je voulais t’appeler aujourd’hui pour te souhaiter la bonne année et puis il était trop tard alors je me suis dis que ce serait pour une prochaine fois. Du coup je suis allé voir ton blog et je suis tombé sur ce billet vieux de presqu’une semaine :-)

    À bientôt

    • Christelle dit :

      Hello Ralph,
      Trop sympa d’être passé par là ! Je te souhaite une très bonne année 2017, qu’elle t’apporte tout ce que tu souhaites, bonheur, sérénité et santé. C’est vrai que ça fait longtemps qu’on ne s’est pas donné de nouvelles. J’espère que tout va bien de ton côté, c’est avec plaisir que je prendrai de tes nouvelles.
      Bisous !

  6. Morgane dit :

    Oh mon dieu, j’ai failli loupé ton dernier article !!
    Ça fait tellement de bien de te revoir dans tes mots :D Tu me manques beaucoup !!!
    Je suis triste de savoir que ton temps t’es dévoué à ton travail, et que tu as été aussi malade… J’aimerai aussi que tu comprennes comme j’ai compris, que c’est sûre on a la chance d’avoir un corps qui fonctionne, franchement oui, mais le temps est une valeur non-échangeable. Je l’ai compris en partant tu sais, grâce à toi ;-) !
    Prends ton temps pour toi, travaille pour toi, fais attention à toi c’est tout ce qui compte. Car le temps c’est la seule chose qu’il ne pourront pas te rembourser/payer…

    Avec toute mon affection <3

    Morgane

    • Christelle dit :

      Coucou Morgane !

      Tu me manques beaucoup aussi ! Ça fait bizarre de se dire qu’il y a une époque (lol), on se voyait tous les jours ou presque. J’espère que tout va bien pour toi, j’ai l’impression de te sentir bien plus sereine et reposée que l’année dernière en janvier par exemple. Je suis contente de la tournure qu’a pris ta vie, et je suis contente de voir que tu es contente de tes choix, je te souhaite le meilleur.

      Je réfléchis beaucoup ces derniers temps à comment je pourrais faire bouger mon quotidien, ce serait intéressant qu’on en discute en live bientôt. C’est sûr, tu as raison, le temps est la seule chose qu’on ne pourra jamais me rembourser/payer ! À moi d’agir en conséquence…

      Je te fais de gros bisous, on se retrouve bientôt sur ton blog hihi :)

  7. Marlene dit :

    C’est fantastique, il faut croquer la vie à pleine dent, elle est si courte. Certes nos proches sont partis, ils seront contents de savoir que tu continues sans eux laisse les reposer en paix, ils veillent sur toi, garde que les bons souvenirs. Maintenant il est l’heure de foncer pour trouver ta voie, tu as toute la ressource pour cela qui tente n’a rien, soit toujours une battante pour ce que tu souhaites dans la vie, j’ai confiance en toi, je t’aimeeeeeeeeeeeeeeee

Donnez votre avis