Childish Gambino en concert à La Maroquinerie

Childish Gambino
Copyright : Allen Lee

Ce mardi 24 janvier 2012, Childish Gambino s’est produit sur la scène de La Maroquinerie pour son premier show en France. La salle était comble et ce, malgré la pluie, le froid et le fait que ce concert ait eu lieu en pleine semaine. Il faut dire qu’il y a bien longtemps que ses fans l’attendaient partout en Europe : l’accueil qu’ils lui ont réservé n’a fait que confirmer l’ascension du brillant artiste.

Qui est Childish Gambino ?

Childish Gambino est l’alter ego du chanteur, producteur, compositeur et acteur américain Donald Glover. Donald Glover joue le rôle de Troy Barnes dans la série américaine Community créée par Dan Harmon, et est particulièrement acclamé pour son duo avec Danny Pudi qui lui joue le personnage d’Abed Nadir. Si Donald Glover a une belle carrière en tant que comédien, c’est aussi un incroyable rappeur connu donc sous le pseudonyme de Childish Gambino.

Cette personnalité autre que propose Donald Glover est en tout point fascinante. Childish Gambino est un artiste aux multiples talents dont les textes sont écrits avec justesse, les chansons admirablement maîtrisées et l’univers qu’il dégage original. Actuellement en tournée pour la promotion de son album CAMP, Childish Gambino s’arrête à Paris pour le grand plaisir de ses fans européens.

Le concert de Childish Gambino à La Maroquinerie

Accompagné de musiciens au clavier, à la guitare basse, à la batterie, à la guitare électrique et au violon, Childish Gambino s’est présenté face à son public tel un conquérant. Sa mission : faire partager son univers. Le contenu de ses textes est parfois dur, amer mais aussi touchant et tellement proche de la réalité. Il ne chante pas pour embellir la société dans laquelle on vit, ni pour donner une image « rose » de ce qu’est sa vie. Il parle de manière crue avec des paroles qui choqueraient n’importe quel puriste. C’est ce qui fait de lui un personnage déconnecté, un peu déjanté voire complètement possédé.

La première chanson qu’il offre ce soir-là est Hero, qui comme son nom l’indique l’autoproclame en héros. Il enchaîne avec Fire Fly et l’énorme Freaks And Geeks que le public va solliciter une nouvelle fois au cours de la soirée. Childish Gambino s’amuse sur scène. Il sourit, rit, saute, utilise tout le décor qui lui est accessible, improvise, monte sur les enceintes, prend son temps sur les chansons aux sujets plus sérieux, se jette dans le public, le remercie, se déshabille. Il interprète Do Ya Like tout en douceur puis Backpapers avec force avant de poursuivre sur un medley composé de Bitch, Look At Me Now, Yes, Got This Money et I Be On That.

L’artiste s’inspire de ses contemporains pour créer sa musique. Il emprunte ainsi Rolling In The Deep à la célèbre chanteuse britannique Adele, puis chante Break (All Of The Lights) qui n’est pas sans rappeler All Of The Lights au rappeur américain Kanye West.

Childish Gambino reprend ensuite le répertoire de son dernier album CAMP avec les titres All The Shine, magnifié grâce à la musique produite par les violons qui accompagnent le chanteur sur scène ; LES ; Heartbeat ; UCLA (You See Me) ; et Bonfire. Il s’empare littéralement de son public avec Lights Turned On, un morceau figurant sur son EP.

Le concert se termine sur les notes de Not Going Back, une chanson dans laquelle l’artiste américain exprime son envie de persévérer dans cette voie et ce, qu’importent les embûches : l’échec n’est pas une option.
Il était très intéressant de voir cet artiste évoluer sur scène et partager autant avec son auditoire. La carrière internationale de Childish Gambino ne fait que commencer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.