Taïro, Kenyon et Dragon Davy en concert à La Maroquinerie

Revolusound
Copyright : Albertine

Le 23 mars 2012 se déroule la dernière étape du Revolu’Sound Tour à La Maroquinerie de Paris. Le Revolu’Sound réunit trois artistes au potentiel énorme : Kenyon, Dragon Davy et Taïro. Ces chanteurs s’illustrent dans le monde du hip-hop, du reggae, du dancehall et de la soul. Il était particulièrement intéressant de les voir évoluer sur scène, affichant leur identité musicale singulière. Kenyon a, par ailleurs, donné une incroyable prestation de par sa capacité vocale.

Kenyon et MC Brid pour réchauffer les cœurs

Kenyon est un auteur-compositeur d’origine franco-congolaise. Il fait ses débuts dans la musique courant 2005 en rejoignant le groupe ECK, Etat Critik Krew. Cette collaboration lui permet rapidement de monter sur scène et de se faire connaître à l’échelle nationale pour sa grande technicité. Il sort un premier album en février 2011 intitulé Soul Révolte. Dans cet album produit par le label Legal Shot Production, on retrouve par exemple le morceau Garde espoir chanté en duo avec Taïro.

Ce soir-là, Kenyon arrive accompagné de MC Brid sur scène. Ensemble, ils présentent un show éclectique, aux mille et une sonorités, retraçant les plus grandes chansons du répertoire de cet artiste polyvalent. Ainsi, Kenyon interprète Drapeau blanc, K.E.N.Y.O.N. mais aussi Violence conjugale et Face aux gens. C’est surtout avec une grande prouesse vocale que les deux hommes mettent le feu sur scène : leur prestation est rythmée, dynamique et enjouée. Le dernier album de Kenyon L’Étude de K est sorti au mois de décembre 2011.

Dragon Davy, Toma et Artikal Mehdi pour réveiller les consciences

Dragon Davy est un artiste à la carrière bien établie. Il chantait aux côtés d’Artikal Mehdi dans les années 1990. Ensemble, ces deux artistes forment le groupe Soundkail, une valeur sûre du rap français. On les retrouve sur les compilations Sachons dire non et L’Univers des lascars. Leur premier album studio sort en octobre 2000 et s’intitule Racaille Sound System.

Ce soir-là, Dragon Davy revient sur le devant de la scène avec un nouvel album Pyroman Dragon. Il introduit ainsi au public parisien quelques-unes de ses nouvelles chansons dont Stickee-Stickee et Laisse nous faire, un titre pour lequel il est accompagné de Toma (aussi connu sous le pseudonyme « Mr Toma ») sur les planches de La Maroquinerie. Artikal Mehdi rejoint également Dragon Davy sur scène pour interpréter avec lui des titres de leur répertoire commun, des titres qui ont fait la gloire de Soundkail.

Taïro pour offrir un final explosif

L’artiste le plus attendu de cette soirée musicale est probablement Taïro. Fort de sa renommée, il arrive en toute décontraction sur scène avec une version instrumentale du Stepz Riddim emprunté aux Jamaïcains.

Taïro reprend ensuite de nombreuses chansons de son album Chœurs et âme. Ainsi il interprète les titres Si je n’avais pas connu cette fille, Je taille, L’animal geint et Mama. Il continue sa représentation avec des chansons présentes sur ses mixtapes bien connues du public tels que Cow boy, Menteurs ou Garde espoir, un titre pour lequel Kenyon le rejoint sur le devant la scène. Puis les trois artistes « vedettes » du Revolu’Sound Tour concluent le concert en proposant des chansons qui permettent de mettre en relief chacune de leurs qualités vocales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.