Gyptian au Cabaret Sauvage

Gyptian
© Mamzelle Xmenite

Taïro a assuré la première partie de ce concert. Il a démarré son show en nous interprétant Je ne t’aime plus accompagné de Jérémie ‘Bim’ Dessus à la guitare. Ainsi, ils enchaîneront les tubes Aime la vie, Elle veut, Mama, Une seule vie sur le Hold Yuh riddim et Bonne weed dont il emprunte l’instrumental à Konshens et Tarrus (cf. Good Girl Gone Bad). Son temps de scène s’écoule rapidement – à mon grand regret – mais le spectacle doit suivre son cours.

Vient alors Nitty Kutchie sur les planches du Cabaret Sauvage. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Nitty Kutchie est un chanteur jamaïcain à la voix juste exceptionnelle. Il s’inscrit généralement autour de douces mélodies dignes du Lover’s Rock Reggae, unvgenre de reggae aux sonorités particulièrement romantiques. On retrouve parmi ses chansons les plus connues Girl is mine, un duo avec Ghost ou sa reprise de Let me Love you de Mario sur le Real Rock Return riddim – qu’il a décidé de nous interpréter ce soir-là…

Le moment que tout le monde attend arrive : l’entrée de Gyptian sur la scène ! Le public manifeste fortement sa liesse dès les premières notes de To be held, l’intro du dernier album de l’artiste. Son show débute sur certains de ses plus gros tubes notamment Is There a Place (Seasons), You Never Know (Handle), School Girl et Nobody No Cry (Hagnet). On aura le droit à une série de chansons qui ont contribué à sa notoriété comme Mama (Triumphant), Life Hard (Coming in from the cold), Beng Beng, l’excellent Serious times – chanson qui l’a propulsé sur la scène mondiale en 2005 – et Girl I love you. Chanteur aux multiples talents, il empruntera Jah jah see dem a come de Culture, ou encore Call on me de Jah Cure – après nous avoir entonné Butterlfy, sa propre chanson posée sur le Good Love riddim. Bien évidemment, le final aura lieu sur les trois plus gros succès de Gyptian du moment, à savoir Nah let go, Beautiful Lady et Hold Yuh, le titre qui lui aura permis de gagner le Soul Train Award du meilleur chanteur de reggae en 2010.


Edit du 16 février 2011 : Pour la petite histoire, le concert de Gyptian est mon premier concert et, c’est d’ailleurs, celui qui m’aura donné envie de faire partager tout ces bons moments avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.