Dancehall Is Back de Krys

Copyright : KRYS

Krys est enfin de retour, pour tous les amoureux de dancehall ! Il revient avec ce nouvel album Dancehall Is Back, quatre ans après Step Out.

Dancehall Is Back, c’est avant tout le moyen que Krys a trouvé pour nous rappeler son énorme travail dans le monde du dancehall. Cette année donne déjà 10 ans d’existence à Limé Mic’La, le premier album studio du chanteur, celui grâce auquel il a pu se construire la carrière qu’il possède actuellement. En 2004, Krys émergeait d’abord sur la scène locale, puis sur la scène nationale, avec des chansons comme An Vlé An Gal, Garde Cocotte ou encore Programme De La Semaine. Dancehall Is Back, c’est aussi le moyen que Krys a trouvé pour nous montrer son évolution musicale.

#DIB, le premier titre de cet album, est un morceau qui s’annonce plutôt précurseur de ce qui va suivre dans les autres chansons de l’album. Avec Dancehall Addict, le chanteur d’origine guadeloupéenne nous affirme ne vivre « que pour la dancehall music ». Et avec Pa Ni Pwoblem, on retrouve des couplets rappelant la plume du chanteur qui amusait beaucoup son auditoire il y a quelques années. Musicalement, cette chanson possède cependant des arrangements bien plus « électro » que ce à quoi je m’attendais.

On retrouve sur un rythme bien plus posé le chanteur jamaïcain Konshens, pour une collaboration sur Toulao. Cette chanson, sortie il y a déjà un peu plus d’un an, a malgré tout bien sa place sur ce nouvel album. La voix de Konshens mélangé à ces sonorités caribéennes nous invite sur la piste, à danser.

Je vous parlais un peu plus tôt du fameux Programme De La Semaine de Krys. Il est peut-être important que je vous rafraîchisse la mémoire ici ! Il y a un peu plus de dix ans, Krys nous proposait un « programme de la semaine » bien élaboré durant lequel il était capable de jongler avec plusieurs femmes en même temps. Aujourd’hui, le chanteur nous propose C Vou, une version évoluée de cette chanson, durant laquelle il n’est plus l’homme qui « butine de fleur en fleur ». Il y chante : "Dimanche an ké kriyé vou, Lundi mwen ké jéré vou, Mardi mwen ké enmé vou, Mercredi sé siné resto yen ki pou vou doudou, Jédi nou ké fè lanmou, Vendredi tou sa ké mwen anvi sé rété épi vou". Là encore, Krys tient à montrer l’évolution qu’il y a eu dans son parcours, sans pour autant négliger ce qu’il a été. Il a gagné en maturité, sa voix aussi…

De l’amour, on en retrouve également avec Malad’Aw, une chanson sur laquelle participe vocalement Misié Sadik. Malad’Aw est une vraie déclaration qu’offre les deux chanteurs guadeloupéens à celles qu’ils aiment. Avec Limbé, une chanson qui naît de la collaboration de Lylah et Krys, on sent toute l’émotion qui emplit le chanteur lors de son interprétation. Ce titre est d’ailleurs pour moi celui dans lequel on peut le mieux appréhender la capacité vocale de Krys. Ici, il se veut plus sérieux, et dans ce contexte nostalgique, sa voix est bien plus puissante et profonde que dans les précédentes. Lylah, ancienne leadeuse vocale du groupe Les Déesses, apporte une nouvelle dimension à cet album grâce à sa douce voix. Elle n’est pourtant pas la seule artiste féminine que l’on a la possibilité d’entendre sur Dancehall Is Back.

T-Shaa participe également à cet album grâce à cette chanson, Méné Mwen Dansé, un titre écrit sur les rythmes du carnaval. Cette chanson est d’ailleurs sortie au mois de février 2014, peu de temps avant la période carnavalesque. Je suis convaincue qu’elle a bien été utilisée sur les ondes antillaises. Il y a quelques années, c’était avec son Big Tune Du Carnaval que Krys avait su faire sauter des foules entières !

Enfin, on peut entendre une toute nouvelle version Bootyshake sur Dancehall Is Back, un titre sur lequel on retrouve Big Ali. Mais c’est surtout Le Lendemain, la dernière chanson de cet album, que j’ai envie de souligner. Là encore, la voix de Krys est profonde et chaleureuse, et musicalement, c’est l’une des plus abouties de cet album. Dans cette chanson, il « remercie le ciel pour chaque matin ». Il joue, tour à tour, le rôle d’un père de famille, devenu papa trop jeune, qui tente de joindre les deux bouts ; et le rôle d’un homme divorcé en mal d’amour. Son message ici est de continuer à se battre jour après jour pour accomplir ses objectifs : demain, ça ira mieux.

Avec Dancehall Is Back, c’est bel-et-bien un retour tout en dancehall que nous offre Krys. Mais c’est surtout une façon pour le chanteur guadeloupéen de s’affirmer en tant qu’homme devenu « grand ». De nombreuses expressions dans Dancehall Is Back font référence à ce qu’a été le chanteur dans le passé. Krys se positionne ici en tant qu’artiste révolu qui a su apprendre de ses erreurs, qui a su vaincre la force du temps, venu pour affirmer son talent. Je pense que cet album mérite le détour. Vous pouvez télécharger Dancehall Is Back de Krys sur Amazon.



TRACKLIST :
01 – #DIB
02 – Dancehall Addict
03 – Mercy
04 – C Vou
05 – Toulao featuring Konshens
06 – Pa Ni Pwoblem
07 – Muderer
08 – Allumez Les Briquets
09 – Put Your Hands Up featuring J. Martins
10 – My Friend
11 – Malad’aw featuring Misié Sadik
12 – Méné Mwen Dansé featuring T-Shaa
13 – Bootyshake Remix featuring Big Ali
14 – Limbé featuring Lylah
15 – Le Lendemain

Touch The Sky Riddim

On l’attendait, il est enfin arrivé, le Touch The Sky Riddim est enfin disponible sur toutes les plateformes légales de téléchargement de musique ! Il y a déjà un bon mois, je vous proposais d’écouter la première chanson commericalisée sur cette base instrumentale : Tou Sèl An Mwen de Saïk.

Et depuis le mercredi 30 juillet dernier, quatorze autres artistes ont également posé leurs voix sur ce riddim aux sonorités légères, qui nous est offert par la maison de production Blue Lagoon Music Records. Vous pouvez d’ailleurs télécharger le Touch The Sky Riddim sur Amazon.

Le Touch The Sky Riddim en résumé

Le Touch The Sky Riddim est l’un des riddims les plus convaincants sortis cette année à l’échelle caribéenne locale, si je peux m’exprimer ainsi. De nombreux artistes d’origines guadeloupéenne, mais aussi dominicaine, martiniquaise, réunionnaise et même guinéenne avec l’apport musical de Lyricson, ont décidé d’envahir les ondes avec cette base instrumentale proposée par le label Blue Lagoon.

Cette compilation nous propose avant tout toutes les couleurs de l’amour à l’antillaise. De nombreuses chansons comme Si Tu Es Là qui signe le retour de Colonel Reyel ou encore Amour Idyllique de T-Shaa, sont représentatives de ce que ce sentiment apporte chaque jour à notre quotidien. Jaïan K nous dira à sa manière, par exemple, qu’il adore partager les bras de sa dulcinée. Misié Sadik nous fera part des incertitudes qui envahit sa partenaire dans An Dé Mo, un morceau dans lequel finalement le chanteur se veut réconfortant et attentif à celle qu’il aime. Et c’est aussi l’occasion de découvrir Kendell avec son titre Talk To Me, dans lequel la seule pensée de perdre celle qu’il aime le rend complètement fou.

En outre, le Touch The Sky Riddim nous présente également des paroles "conscientes", comme le disent les jamaïcains. La question de l’appartenance culturelle revient notamment avec Istwa An Nou de Rachelle Allison, mais aussi d’une certaine façon avec une des grandes gagnantes des Hit Lokal Awards de l’année dernière, Swé. Ainsi, les notions de liberté, de partage et de détermination sont bien définies par la chanteuse guadeloupéenne, mais aussi par Saïk et ProfA qui nous décrivent leur envie de réussir, par tous les moyens possibles : "An ka véyé si pa ni rékin an dlo a an ka navigué, Sé pou sa ké an préféré rété tou sèl an mwen".

Et si cette compilation a bien commencé avec le titre de Saïk, Tou Sèl An Mwen, c’est bien Admiral T qui intervient pour finir ce chapitre musical de très bon augure. Il annonce sur Facebook que ce riddim lui a tant plu, qu’il a souhaité en faire partie. Et c’est ainsi que naît la seule bonus track de ce riddim. Une dernière chanson où l’amour règle une dernière fois.

Les sonorités de ce riddim font appel à quelques touches de piano mais surtout une guitare bien présente, qui rythme les paroles que chacun des artistes ont bien voulu nous offrir. Le Touch The Sky vous permettra de vous envoler et de réellement toucher le ciel comme le dit si bien Krys dans Alleluia.

Le Touch The Sky Riddim piste par piste

Comme je vous le disais en préambule, le premier artiste que l’on retrouve sur cette compilation est donc Saïk, avec la chanson Tou Sèl An Mwen. Cette chanson est une invitation à l’évasion. Saïk préfère rester seul en certaines situations pour pouvoir mieux respirer et profiter de sa vie comme il l’entend. Il a des objectifs à atteindre, et compte bien s’y atteler. Ce magnifique titre aura permis au riddim de se faire une certaine notoriété avant sa sortie officielle ce mercredi 30 juillet.

C’est ensuite Colonel Reyel que l’on peut écouter sur le Touch The Sky Riddim. La trame de sa chanson se cadre dans un contexte bien précis, celui des relations sentimentales. L’artiste, que l’on ne présente plus grâce à ses chansons comme Celui ou encore Aurélie, déclare sa flamme à sa partenaire. Si Tu Es Là est une chanson dans laquelle il confesse son amour à sa dulcinée : "Si tu es là avec moi jamais rien ne m’atteindra, Aucun obstacle sur la route ne me freinera, Je surmonterai tout si tu es là, Seulement si tu es là".

Kendell est un chanteur d’origine dominicaine que je ne connaissais pas jusqu’alors. Avec son titre Talk To Me sur ce riddim, il réalise un premier pas vers une reconnaissance de sa voix à l’échelle nationale. Sa voix est plutôt posée et douce, il est capable de monter facilement (ou en tout cas, c’est l’impression qu’il donne) dans les aigus. Il est le premier artiste sur cette compilation à nous offrir ainsi des paroles chantées en anglais, pour nous exprimer lui aussi son attirance pour l’objet de ses désirs. "You got me going crazy", est l’une des phrases les plus révélatrices du caractère de sa chanson. C’est l’un de mes titres préférés de cet album.

La première voix féminine présente sur le Touch The Sky Riddim est donc celle de Swé, qui continue sa percée dans le monde musical. La voix de cette chanteuse que je connais depuis un plus d’un an maintenant grâce au titre Papyon, dont je vous parlerai bien vite et qui est aussi ma sonnerie de téléphone, possède cet aspect versatile que lui permet de pouvoir nuancer ses propos. Avec Lib, Swé revient finalement sur le droit à la liberté d’expression. Elle nous déclare comme « libres », chacun d’entre nous capables de faire ses propres choix, d’avancer et de rêver tranquillement, peu importe ce que les gens peuvent en penser. Swé a aucunement l’intention de se laisser dicter une conduite, et avec ce titre, elle l’affirme explicitement.

Misié Sadik, auteur de bien des chansons aux paroles qui mènent à la réflexion, nous propose une chanson pleine d’amour sur le Touch The Sky Riddim. Misié Sadik prend le temps de déclarer aussi ce qu’il éprouve pour la personne avec laquelle il partage sa vie. An Dé Mo, « en deux mots », l’artiste parle de l’amour qu’il porte à cette femme, tout en évoquant les doutes infondés qu’elle a à son égard. De leur relation, on perçoit comme un malaise que Misié Sadik tente de dissumer avec cette chanson. L’important pour lui serait qu’ils arrivent à réellement communiquer sur leurs possibles divergences d’opinion.

Jaïan K est l’une de mes plus grandes découvertes de cette compilation. Je ne connaissais pas, honte à moi, ce chanteur d’origine antillaise. Et pourtant, son parcours dans le monde de la musique sur le plan local est déjà bien tracé, avec des chansons comme This Woman ou Rété Natwal, dont je vous parlerai prochainement, par exemple. Pour le Touch The Sky Riddim, Jaïan K chante That X Thing. Ici, il fait allusion à tout l’amour qu’il éprouve pour son alter ego.

C’est ensuite Krys qui prend le relais avec son titre Alleluia. Ce chanteur de dancehall d’origine guadeloupéenne change complètement de registre pour son titre qui se veut sur le ton de la reconnaissance. Alleluia est une sorte d’hymne à la vie. Krys y est conscient de la chance qu’il a d’être en vie, et avec cette chanson il remercie le ciel de lui permettre de profiter de chaque jour avec autant de joie, de bonheur et de bien-être.

Istwa An Nou est une magnifique chanson de Rachelle Allison sur son histoire avec la Guadeloupe. La chanteuse y relate son affection pour son île d’origine et pour sa culture. Istwa An Nou est sa manière de rendre hommage à la Guadeloupe. Et, pleinement consciente de l’héritage que lui a laissé ses ancêtres, l’artiste nous chante avec conviction la fierté qu’elle a envers son berceau culturel.

C’est ensuite Mc Duc qui reprend le riddim. Mc Duc est un chanteur originaire de l’île de la Réunion, qui est notamment connu pour sa reprise du célèbre Jump de RDX intitulée Daggaring. Ici, sur le Touch The Sky, Mc Duc nous invite à rendre compte de son amour pour l’élue de son cœur, celle sans laquelle il ne peut pas concevoir sa vie : "I need you by my side, that’s why I don’t wanna see you cry, I wanna make you my wife, Girl you’re always on my mind".

Suite à cette nouvelle déclaration d’amour, Lyricson nous propose Sunday To Sunday. Sur un ton assez festif et décontracté, Lyricson nous invite à profiter de la vie autant que possible et à danser du dimanche au dimanche ! "Cause we are party from Sunday to Sunday, Cause to we everyday is not an holiday, Dance wi a dance until the sunlight, Come join the party, free up your body", telle est la première partie du refrain de cette chanson au contexte reposant.

La trame romantique du Touch The Sky Riddim revient ensuite avec T-Shaa qui nous interprète Amour Idyllique. La chanteuse produite par le fameux Step Out Productions de Krys reprend à son tour des paroles relatives aux relations amoureuses. La chanteuse qualifie « d’idyllique » l’amour qu’elle vit avec son compagnon. Elle en profite pour souligner ici que son amour touche le ciel, petit clin d’œil au nom de ce riddim sur lequel elle a été invitée à poser sa voix.

Jeva 9 chante une de mes chansons préférées sur cette base instrumentale. Avec An Tout Sens, il fait contraster son impatience vis-à-vis d’une relation encore naissante avec son envie de prouver à l’élue de son cœur qu’il sera là en toute situation pour elle. Et son donc en toute simplicité qu’il lui livre les attentions qu’il aura à son égard. Jeva 9 se sent prêt et semble avoir mesuré l’impact que cette nouvelle personne aura dans sa vie de manière concrète.

C’est ensuite à ProfA de se lancer dans l’exercice de reprise de cette base rythmique. Do It Right est une chanson pour souligner la détermination qui doit nous animer pour arriver à atteindre nos objectifs. La vie n’est pas facile, mais si nous arrivons à maintenir le cap, de manière franche, directe et honnête, nous arrivons là où nous le souhaitons.

Chanté Baw interprété par Xelo, un chanteur de reggae, dancehall originaire de la Guadeloupe, est une autre chanson pleine de sentiments amoureux, à l’image d’An Dé Mo par exemple. Dans ce titre, Xelo nous parle de son affection pour celle qu’il aime. Il chante ce morceau pour elle, comme nous l’indique de cette chanson : "Lè nou ansanm mwen ka santi an lov baby, An bèl sansasyon ka mèt mwen an trans, Lè nou kolé séré an vlé dansé…".

Pour compléter cette magnifique compilation, Admiral T nous offre une bonus track de toute beauté. Magic Love est un dernier titre en puissance qui permet d’appréhender l’amour qu’il existe entre Admiral T et la femme qu’il aime. "Girl sé vou mwen vé, Sé sa non fo pa’w douté, Sa ki tin’ antre nou dé, Sa majik" (Girl, c’est toi que je veux, Non, il ne faut pas que tu en doutes, Ce qu’il y a entre nous deux, C’est magique…).

La seizième et dernière piste de cette compilation est un megamix proposé par DJ Axx, que vous pouvez retrouver sur son compte SoundCloud ou sur Twitter. Ce remix reprend un bout de chacune des chansons présentes sur la compilation en un peu moins de sept minutes ! Une manière agréable de redécouvrir chacun des artistes en une seule fois.



TRACKLIST :
01 – Saïk – Tou Sèl An Mwen
02 – Colonel Reyel – Si Tu Es Là
03 – Kendell – Talk To Me
04 – Swé – Nou Lib
05 – Misié Sadik – An Dé Mo
06 – Jaïan K – That X Thing
07 – Krys – Alleluia
08 – Rachelle Allison – Istwa An Nou
09 – Mc Duc – You
10 – Lyricson – Sunday To Sunday
11 – T-shaa – Amour Idyllique
12 – Jeva 9 – An Tout Sens
13 – ProfA – Do It Right
14 – Xelo – Chanté Baw
15 – Admiral T – Magic Love (BONUS TRACK)
16 – DJ Axx – Megamix

Fanny J au Zénith

Copyright : Dycine

Fanny J a donné rendez le 26 décembre dernier à son public parisien, afin de lui présenter son deuxième album Secrets de Femme. Ce concert a eu lieu dans la très grande salle du Zénith (qui était comble). La jeune femme était bien accompagnée. En effet, de nombreux artistes ont répondu à l’appel pour l’entourer. On retrouve parmi eux Thayna, M’Wayne, Warren, Krys, Admiral T et Black Kent.

Revivez le concert de Fanny. UNE ASTUCE : Vous pouvez sélectionner la vidéo que vous souhaitez visionner en cliquant sur le bouton « Playlist » de YouTube.

La première partie du concert s’accompagne tout d’abord de la douce voix de Thayna, une chanteuse de zouk connue pour son album Nouveau Départ sorti en fin d’année 2008. Elle nous interprète ce soir-là deux chansons de son répertoire : Lettre ouverte et Mal sans toi. Puis, c’est au tour de M’Wayne d’assurer la deuxième moitié de cette première partie de concert. Cet homme aux allures charismatiques la remplace sur la scène du Zénith le temps de nous chanter son titre Histoires d’amour, une chanson dans laquelle il se voit obligé de dire « au revoir » à l’être aimé.

Habillée d’une robe du couturier Kévin O’Brian originaire de la Martinique, Fanny J débute son show avec Radio. C’est avec beaucoup de sensualité qu’elle nous expose son programme et va nous chanter Sé Taw, Wonderful, Lé ou joinn lanmou – qui reçut une étonnante acclamation du public – et Mes regrets. On observe d’ailleurs que le "kompa" occupe une place très importante dans les compositions de la jeune artiste. Krys rejoint ensuite Fanny sur scène afin de l’accompagner sur la chanson Bye Bye, un magnifique duo présent sur les albums de ces deux artistes. Krys restera seul sur le podium pour le plus grand plaisir du public et proposera son fameux Bootyshake qui fera l’unanimité auprès de l’auditoire.

Fanny J remonte sur scène vêtue d’une magnifique robe pour nous offrir les chansons Pas ce soir, durant laquelle elle invitera des personnes à danser avec elle et Je l’aime, un tube que son auditoire connaît par cœur et chantera d’une seule voix en même temps que l’artiste guyanaise. Les enfants de Lékol a Ti Moun sont ensuite appelés pour interpréter une sélection de chansons de Fanny sous les yeux de leurs proches. Après ce show animé par les jeunes, Fanny J attaque à nouveau avec des morceaux de son dernier album Secrets de Femme — tels que Mon bad boy et Comme toi — avant de revenir avec Vous les hommes, le tube éponyme de son premier album.

Warren nous rejoindra pour J’ai trouvé l’erreur avant d’introduire Ancrée à ton port, la chanson qui m’aura fait découvrir cette brillante artiste en 2007. C’est d’ailleurs Warren qui a composé et écrit cette chanson pour la chanteuse à l’époque, et le premier album de Fanny J Vous les homme avait connu un succès incommensurable. Admiral T débarque par la suite sur la scène du Zénith de Paris pour le plus grand plaisir du public. Il nous propose tout d’abord Bay Love en duo avec Fanny. Puis, il poursuit avec Fos a péyi a, un petit remix de Gwadada et de Move together, des chansons à la renommée incontestable de son propre recueil de chansons. On a eu le droit à presque dix minutes de dancehall dans ce concert de zouk. :) Enfin, le final a eut lieu sur Okay suivi de Okay Remix en duo avec Black Kent. Black Kent joue le personnage de l’homme infidèle alors que Fanny obtient les faveurs des femmes de l’auditoire. Quoiqu’on en dise, ce concert fut une belle découverte pour moi, qui ne connaissait finalement que très peu de chansons de Fanny J, et l’artiste aura su donner le maximum d’elle-même devant une salle complètement remplie. Cette première grande scène représente sans aucun doute une excellente expérience pour la chanteuse qui fait ses débuts à l’échelle nationale.

Krys à l’Elysée Montmartre

Copyright : Daoldskool®

Krys fait son entrée sur la scène devant un public impatient de l’accueillir en reprenant le Gangsta Ting riddim, emprunté aux jamaïcains. Il nous entonne alors un medley de quelques-uns de ses refrains les plus connus tels que An vlé an gal, Pa goumé ba fanm, Gwada, Mouvement la… Ainsi, il entame son show avec le répertoire des chansons qui ont fait sa notoriété : V.I.P, Programme de la Semaine. Il est accompagné sur scène de ses danseurs et d’un orchestre tout simplement grandiose. En bon ambianceur, il entraîne son auditoire déjà en liesse à danser avec lui. Il poursuit sur la même lancée en nous interprétant le morceau Garde cocotte sorti sur la compile Dancehall Tracks en 2004. Le B52 riddim a tout simplement connu ses heures de gloire grâce à cette chanson. On assiste à un enchaînement logique du répertoire de Krys.

Puis, sur un rythme aux sonorités "reggae" et des paroles beaucoup plus posées, il nous rappelle à quel point la musique est « magique », et permet le rassemblement. C’est ainsi que, face à son public dans lequel se fondent plusieurs communautés, Krys nous rappelle ô combien il est important de savoir qui l’on est pour mieux accepter l’autre. Un rappel vers le combat contre la discrimination raciale. Par ailleurs, l’artiste n’a presque plus besoin de chanter tant son public l’accompagne pour ces véritables hymnes à la paix « Solidarité ké rende la vie pli facile » (La solidarité rendra la vie plus facile, cf. ), « Fo nou rété dan linité » (Faut que l’on reste unis, cf. Nèg)…

Quelques minutes plus tard, le revoilà traversant la scène avec un air enjoué pour interpréter des chansons sur des trames moins sérieuses telles que Ti Négress’ay, Hey Selecta, Dangereuse, Caroline, Commercial… Il prendra même le temps de nous offrir un mix du super hit "Alors on danse" de Stromae. Ce n’est qu’après ce retour nécessaire dans le passé qu’il nous invite à écouter ses dernières chansons. S’enchaînent alors les titres Français des DOM TOM, Hustle… Toujours en communion avec son public, Krys nous expose ses idées sur la société actuelle. De nouveau, on réalise un petit comeback dans le passé avec Sa nou vlé cé dancehall sorti en 2005. Krys nous offre quelques pas avec ses danseurs. Et c’est avec surprise que l’on accueille sur scène les dancehall queens Shisha et Axxia sur ce riddim (le Junkanoo). Sur une mise en scène plutôt sympathique, elles entraînent Krys sur la scène et exécutent quelques pas de dancehall…

Ensuite, Krys décide de nous interpréter Fessebook et Saucisse son la. Survient alors, selon moi, la meilleure partie de ce concert. Un jeune garçon arrive sur le podium et nous lit un texte sur la négritude écrit par Aimé Césaire. Krys remonte sur la scène, cette fois revêtu d’un costume. Dès les premières secondes de la mélodie, l’ambiance de la salle n’est plus la même. L’artiste rend hommage au grand homme qu’était Aimé Césaire à travers cette lettre posthume qui est adressée. Il le remercie de nous avoir laissé un héritage riche et d’avoir réhabilité le mot "nègre". « Car aujourd’hui, l’on peut être nègre et fier. » Suite à ce témoignage de respect, Krys poursuit sur la même lancée en nous demandant d’avoir une pensée pour nos êtres chers disparus. C’est un énorme moment d’émotion qu’il nous offre en interprétant Bye Bye, chanson en duo avec Fanny J sur son dernier album : « Et je prie pour son âme sans déposer les armes ». Il nous livre une liste de prénoms, ceux de ses amis partis trop tôt… Il évoquera également Patrick Saint-Eloi, juste avant de quitter la scène en retenant ses larmes.

Le final aura bien évident lieu sur Bootyshake, son plus gros tube du moment. Presque naturellement, Krys invite des demoiselles à nous montrer leur pas de danse et un mini battle de bootyshake s’organise. C’est ainsi qu’après plus d’une heure et cinquante minutes de show, c’est une salle pleine à craquer et dynamique qui applaudit dans la salle parisienne de l’Élysée Montmartre le retour de Krys sur la scène métropolitaine. L’artiste nous prouve ici qu’il mérite amplement sa place dans le monde du dancehall. Il nous démontre par la même occasion sa capacité à traiter des sujets plus sérieux que les thèmes des chansons qui l’ont rendu célèbre. Pour l’accompagner, on notera aussi la présence de Colonel Reyel.

Revivez le concert de Krys à l’Elysée Montmartre. UNE ASTUCE : Vous pouvez sélectionner la vidéo que vous souhaitez visionner en cliquant sur le bouton « Playlist » de YouTube.