Saving All My Love de Nora de La Orquesta de la Luz

Copyright : Hola Latinos

Aujourd’hui, je vous offre mon premier article de ce genre, à savoir un de mes coups de cœur pour une chanson de salsa. Cette chanson, Saving All My Love, est une magnifique chanson interprétée par Nora, la chanteuse et leader vocal du groupe d’origine japonaise – qui l’eût cru, n’est-ce pas ?! – La Orquesta de la Luz. Saving All My Love est une reprise de la chanson du même originellement chantée par Whitney Houston.

Le groupe de salsa La Orquesta de la Luz

Le groupe Orquesta de la Luz existe depuis 1984, et possède déjà presque trente belles années de carrière musicale. C’est au cours de l’automne de cette année dons, que les membres de ce groupe japonais de salsa décide de lui donner le nom "d’Orchestre de la Lumière", très vite adopté dans la langue espagnole, la langue de la salsa, Orquesta de la Luz.

Au cours des années 90, le groupe de salsa japonais commence à enregistrer ses propres titres, après avoir connu un succès incroyable au cours d’un concert à New York en 1989. C’est ainsi qu’ils sortent leur premier album éponyme De La Luz, "Salsa caliente del Japon". Celui-ci démarre premier #1 du top singles de la catégorie Latin du Billboard, et le restera pendant 11 semaines consécutives aus Etats-Unis.

La chanson Saving All My Love

Nora permet au groupe de s’internationaliser. En 1987, c’est elle qui apporte une démo de leurs chansons à New York, à l’agent désormais très connu, Richie Bonilla. Et c’est ainsi que va démarrer leur aventure à l’international. L’Orquesta de la Luz sera très plébiscité en Amérique Latine depuis, notamment à Puerto Rico, au Panama, au Mexique, au Pérou et dans la Caraïbe.

En 2005, la Orquesta de la Luz sort un album du nom de Arco Iris, l’onzième de leur carrière (si je ne me trompe pas). Ce nouvel opus, composé de 15 pistes musicales, nous permet de découvrir Saving All My Love.

Cette chanson, que j’adore, possède un contexte assez particulier. Nora y joue le rôle d’une femme complètement éprise d’un himme, qui visiblement possède déjà sa propre famille. Elle nous chante par exemple : "You used to tell me, We should run away together, Love give you the right to be free, You said « Be patient, Just wait a little longer »…". Aux alentours de la deuxième minute, le rythme de cette chanson s’intensifie, et nous laisse entendre les trompettes, et toutes sortes de percussions traditionnelles à la salsa. Un vrai régal à danser, ou simplement écouter.

Your love is my love

Copyright : whitneyhoustonVEVO

Comme j’en parlais dans l’article précédent, la célèbre chanteuse à la voix d’or, Whitney Houston est décédée ce samedi 11 février, et avec elle, c’est tout un chapitre de mon enfance qui s’efface. Ses chansons, que j’ai découvertes petite grâce à ma mère, m’ont bercé pendant de longues années. I will always love you, I’m every woman ou encore It’s not right but it’s okay ou When you believe, font partie à mon sens des classiques qu’il faut avoir écoutés au moins une fois dans sa vie. Mais la chanson du répertoire de Whitney Houston qui m’aura finalement le plus marqué est My love is your love.

My Love Is Your Love est une chanson au tempo doux, un mélange R&B/soul aux sonorités reggae. Elle a, d’ailleurs, été reprise par Terry Linen, sur le Strictly the Best 24 sorti en 1999. J’aime particulièrement les paroles de cette ballade : elles font la puissance de ce véritable hymne à l’amour. Whitney Houston y révèle ses intentions vis-à-vis de celui qu’elle aime. Elle se visualise dans des situations plus compliquées les unes que les autres — à l’aube d’une troisième guerre mondiale, complètement ruinée et sans toit où vivre — pour finalement conclure sur le fait que la compagnie de cet être cher lui permettrait d’affronter n’importe laquelle des mésaventures que la vie lui réserve. L’amour qu’elle ressent apparaît alors comme le sentiment lui donnant la force de vaincre tous les tracas quotidiens. "If I lose my fame and fortune / And I’m homeless on the street / And I’m sleeping in Grand Central Station / It’s okay if you’re sleeping with me." La fin de cette chanson a une portée plus intemporelle : la chanteuse se projette vers le moment de sa mort de manière complètement rationnelle, car après tout personne n’est fait pour vivre éternellement nous rappelle-t-elle. Elle conclut alors sa déclaration d’amour sur un "I’ll be waiting for you after the judgment day" énergique : elle serait en mesure d’attendre celui qui semble être son âme-sœur au-delà de sa mort, au-delà même du Jugement dernier. La triste nouvelle de sa mort me semble aujourd’hui irréelle.

Whitney Houston morte noyée ?

Copyright : Asterix611

La chanteuse à la voix talentueuse qui a changé le monde de la musique ces 3 dernières décennies, à savoir Whitney Houston a été retrouvée morte il y a moins de 24 heures dans une chambre du Beverly Hilton Hotel sur Wilshire Boulevard. Dès l’annonce de son décès, des dizaines de journalistes se sont empressés de se rendre sur les lieux et pendant plusieurs heures, aucune information n’a réussi à filtrer.

En effet, les policiers responsables de la sécurité sur place ont eu l’obligation de ne communiquer aucune donnée pouvant se référer à ce dossier. Ce matin à l’heure californienne, la chaîne de télé ABC a proposé une courte vidéo d’environ 3 minutes revenant sur la chronologie des faits. Selon cette chaîne de télévision très importante aux USA, la star de la pop serait morte d’une noyade dans sa propre baignoire.

Whitney Houston était dans cet hôtel pour assister ce soir au Grammy Awards, qui sera finalement un moment spécial pour rendre hommage à la star décédée. Par ailleurs, il semblerait que la mère de Whitney Houston était au téléphone avec sa fille quelques minutes avant le décès et que rien ne paraissait différent, tout comme sa cousine qui avait eu Whitney quelques heures auparavant.