Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vibrante revisite de Paul et Virginie

© Gallimard

Je vous mentionnais cette œuvre contemporaine, Genie et Paul, il y a quelques temps déjà alors que je présentais Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre. L’auteure de ce livre, Natasha Soobramanien, est une écrivaine de nationalités anglaise et mauricienne. Genie et Paul est son premier roman, une magnifique fiction qui rend subtilement hommage au texte classique du XVIIIe siècle. Cet ouvrage est originellement paru chez Myriad Editions en 2012. En France, on le retrouve aux éditions Gallimard dans la collection Continents Noirs depuis seulement avril dernier. Il est traduit par la romancière franco-mauricienne Nathacha Appanah. L’histoire d’un départ qui bouleverse toute une famille Genie Lallan est une jeune femme de vingt-six ans emmenée d’urgence à l’hôpital à Londres … Continuer la lecture de « Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vibrante revisite de Paul et Virginie »

LaRose de Louise Erdrich, ou comment pardonner l’impardonnable

© Albin Michel

LaRose, le nouveau roman de Louise Erdrich, nous propose une fiction historique originale dans laquelle il est question de violence armée, de deuil et de reconstruction. J’ai enfin pu lire cet ouvrage dont la quatrième de couverture a tout de suite su me séduire. Ce livre est paru aux éditions Albin Michel au mois de janvier dernier, et l’on retrouve Isabelle Reinharez pour sa traduction française. Le destin scellé de LaRose Les Iron et les Ravich sont deux familles voisines de Dakota du Nord. Emmaline Iron et Nola Ravich sont demi-sœurs mais n’entretiennent pas de réelle relation. Leurs deux maris en revanche, Landreaux et Peter respectivement, sont amis et ont pour habitude de se retrouver de temps à autre pour … Continuer la lecture de « LaRose de Louise Erdrich, ou comment pardonner l’impardonnable »

Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale

© Gallimard

J’ai eu l’occasion de lire La salle de bal d’Anna Hope, écrivaine et actrice anglaise, il y a quelques mois lors de la rentrée littéraire de septembre de Gallimard. Parce que cette romancière a un talent sans pareil pour manier les mots et nous faire ainsi découvrir l’histoire, j’ai eu envie de plonger dans la lecture de son premier roman Le chagrin des vivants. Ce livre nous conte une fiction historique post première guerre mondiale dans laquelle les personnages sont blessés, meurtris, émouvants. À l’heure où cette guerre se termine, les soldats du front qui ont survécu à des longs mois de souffrance et d’endurance rentrent chez eux. Ils apparaissent fragilisés, déconnectés, parfois même complètement fracturés. D’autres ont eu bien … Continuer la lecture de « Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale »

Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle

© Gallimard

Après avoir lu Chanson douce de Leïla Slimani, j’ai eu très envie de lire son premier roman afin de découvrir des personnages qui, je le pressentais, seraient tout aussi finement construits. À la lecture de la quatrième de couverture de ce livre, j’ai pensé instinctivement que celui-ci n’était probablement pas fait pour moi : il traite de l’addiction sexuelle, principalement d’une femme qui ne semble pas pouvoir se passer de plaisirs charnels. Pourtant, ma curiosité l’a emporté sur mon scepticisme et j’ai finalement dévoré Dans le jardin de l’ogre. J’ai même adoré cette lecture, c’est vous dire à quel point je ne m’attendais pas à tel revirement de situation. Cette écrivaine franco-marocaine a su mettre le doigt sur les sentiments ressentis … Continuer la lecture de « Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle »

Le chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, dans les rues de Buenos Aires

© Gallimard

Parce qu’il est ici question de sonorités et de danse, de tango, ce livre m’a tout de suite interpellée. Je n’avais jusqu’alors jamais eu l’occasion de lire Tomás Eloy Martínez, un journaliste et écrivain argentin à l’origine de nombreuses publications, malheureusement décédé en 2010. C’était pour moi l’occasion de plonger au cœur de Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, une cité sud-américaine aux allures de labyrinthe. Remonter aux origines du tango… Le chanteur de tango nous relate le voyage de Bruno Cadogan, un étudiant de l’Université de New York City. Le jeune homme est en train d’écrire une thèse sur les origines du tango au moment où commence cette histoire. Pendant ses recherches, il tombe sur les écrits de Jorge … Continuer la lecture de « Le chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, dans les rues de Buenos Aires »

Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère

© Gallimard

Toujours dans l’optique d’approfondir mes connaissances en matière de littérature antillaise, j’ai décidé de lire Maryse Condé. Je n’avais, jusqu’à récemment, jamais lu un ouvrage de cette écrivaine dans sa globalité : cela faisait donc un certain temps que j’y réfléchissais. J’avais hâte de découvrir son style littéraire jugé atypique, et hâte de m’imprégner de son œuvre si importante. Au vu de sa large bibliographie, j’ai voulu choisir un livre avec une intrigue qui me parle, qui me touche personnellement. Alors quand j’ai découvert il y a quelques mois que Maryse Condé a eu la volonté de plonger au cœur de la vie de sa grand-mère, une femme de caractère qu’elle n’a jamais rencontrée, j’étais certaine de commencer par cette lecture. … Continuer la lecture de « Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère »

Le Cri muet de l’iguane de Daniel Picouly, une douce poésie couleur mangue passion

© Albin Michel

J’ai découvert l’existence de ce livre de Daniel Picouly grâce à Anouck, une blogueuse que j’ai rencontrée sur la toile il y a déjà bien quelques années. Alors que je me penchais sur Adieu Bogota des époux Schwarz-Bart, elle m’a recommandé cette lecture antillaise délicieuse qui a su m’émouvoir. J’en profite donc pour la remercier ici. Dans Le Cri muet de l’iguane, Daniel Picouly part à la découverte de l’histoire de son grand-père, Jean Jules Joseph. Cet homme à la carrure imposante était un « héros noir de la guerre 14-18 » selon la légende familiale. Quand l’écrivain s’intéresse de près au récit de la vie de son aïeul, il fait une découverte capitale qui vient chambouler cette croyance. L’auteur nous invite … Continuer la lecture de « Le Cri muet de l’iguane de Daniel Picouly, une douce poésie couleur mangue passion »

Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé

© Gallimard

Des parcelles d’émotions vives J’ai découvert par hasard ce recueil de nouvelles il y a quelques temps dans la bibliothèque de ma ville. Depuis longtemps, j’avais envie de découvrir la plume de Scholastique Mukasonga, c’était donc pour moi l’occasion rêvée de pouvoir réaliser ce souhait. Ce que murmurent les collines est une collection de six nouvelles à caractère historique. Le lecteur se retrouve en immersion totale dans le pays natal de la romancière, le Rwanda. Entre fiction et non-fiction, il s’aventure dans une région africaine dont l’histoire est parsemée de tristesse et d’inégalité. Depuis avril 2015, ce livre existe aussi au format poche dans la collection Folio de Gallimard. La rivière Rukarara La première nouvelle de cet ouvrage nous présente … Continuer la lecture de « Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé »

Une fille dans la jungle de Delphine Coulin, une fiction historique sur l’immigration en France

© Grasset

Le 24 octobre 2016, l’État français procédait au démantèlement de la jungle de Calais. Cette opération visait à mettre à l’abri les migrants qui vivent dans des conditions délicates à Calais et à leur faciliter la demande d’asile. Cette ville portuaire en bordure de la Manche accueillait alors près de 10 000 réfugiés clandestins, selon Le Figaro. Delphine Coulin décide de mettre en relief ce fait d’actualité. Plutôt que de nous donner des statistiques que les journaux et autres médias nous répètent sans que nous les entendions, cette écrivaine française avait envie de marquer les esprits en nous faisant découvrir le monde de la jungle. Ainsi, dans Une fille dans la jungle, il n’est nullement question de se rendre dans … Continuer la lecture de « Une fille dans la jungle de Delphine Coulin, une fiction historique sur l’immigration en France »

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine

© Gallimard

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman qui m’a probablement le plus marquée en ce début d’année 2018 : Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill. Cette lecture a eu le mérite de me faire passer par toutes les émotions, et j’ai été agréablement surprise de la facilité avec laquelle j’ai pu lire ses 700 et quelques pages. À aucun moment je ne me suis sentie dépassée par la grosseur de ce livre, si bien que j’ai pu l’achever en moins de cinq jours. Je dois également saluer l’excellent travail de traduction de Mathilde Bach pour ce roman. Toutes les petites notes rédigées par ses soins nous permettant de mieux appréhender l’histoire des États-Unis étaient appréciables : j’ai pris plaisir … Continuer la lecture de « Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine »