Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle

© Gallimard

Après avoir lu Chanson douce de Leïla Slimani, j’ai eu très envie de lire son premier roman afin de découvrir des personnages qui, je le pressentais, seraient tout aussi finement construits. À la lecture de la quatrième de couverture de ce livre, j’ai pensé instinctivement que celui-ci n’était probablement pas fait pour moi : il traite de l’addiction sexuelle, principalement d’une femme qui ne semble pas pouvoir se passer de plaisirs charnels. Pourtant, ma curiosité l’a emporté sur mon scepticisme et j’ai finalement dévoré Dans le jardin de l’ogre. J’ai même adoré cette lecture, c’est vous dire à quel point je ne m’attendais pas à tel revirement de situation. Cette écrivaine franco-marocaine a su mettre le doigt sur les sentiments ressentis … Continuer la lecture de « Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle »

Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant

© Gallimard

Longtemps après avoir déposé ce livre, il continuera de vous hanter. Il y aurait tellement de choses à dire sur Chanson douce… Mais il y aurait surtout tellement de choses à dire sur Leïla Slimani elle-même. Cette romancière et journaliste franco-marocaine est la douzième femme à obtenir le Prix Goncourt en novembre 2016, et ce dès le premier tour du scrutin. Elle a d’abord longtemps travaillé en tant que rédactrice pour le magazine hebdomadaire Jeune Afrique, avant de quitter son travail pour se consacrer à l’écriture littéraire en 2012. Aujourd’hui, Leïla Slimani est une écrivaine forte de ses mots et de ses convictions adulée de tous les médias. Elle a su toucher une large communauté notamment avec ses textes traitant … Continuer la lecture de « Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant »

L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un hommage respectueux à l’homme qu’a été son père

© Mercure de France

Il y a maintenant presque quinze ans, J.M.G. Le Clézio nous proposait de découvrir un écrit à caractère autobiographique relatant son enfance, plus précisément la période durant laquelle il a vécu au Nigéria avec son frère et ses parents. J’ai eu envie de découvrir cet ouvrage dans lequel il rend hommage à cette douce époque et à son père, celui qu’il surnomme L’Africain. Ce livre se lit rapidement car il ne possède qu’une centaine de pages et est entrecoupé, à la manière de tous les mémoires de la collection Traits et portraits de la maison d’édition Mercure de France, de jolies images provenant des archives de l’auteur. Rencontre avec cet autre, son père Tout être humain est le résultat d’un … Continuer la lecture de « L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un hommage respectueux à l’homme qu’a été son père »

Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre…

© Gallimard

Ma première impression en ayant terminé la lecture de ce livre a littéralement était wow. C’était la première fois que je lisais un texte écrit par Nathacha Appanah, et je peux vous dire, d’ores-et-déjà, que ce ne sera pas la dernière fois. Tropique de la violence relate une histoire difficile, voire trop difficile. Ça aura été vraiment très périlleux pour moi de terminer cette lecture d’un bout à l’autre. Mais pour autant, j’ai beaucoup aimé ce point de vue sur les îles idéalisées par les touristes, cette association du mot tropique au terme de la violence. Si vous n’aimez que les histoires feel good, alors ce livre n’est définitivement pas fait pour vous. Et si vous aimez les histoires noires … Continuer la lecture de « Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre… »

Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé

© Gallimard

Des parcelles d’émotions vives J’ai découvert par hasard ce recueil de nouvelles il y a quelques temps dans la bibliothèque de ma ville. Depuis longtemps, j’avais envie de découvrir la plume de Scholastique Mukasonga, c’était donc pour moi l’occasion rêvée de pouvoir réaliser ce souhait. Ce que murmurent les collines est une collection de six nouvelles à caractère historique. Le lecteur se retrouve en immersion totale dans le pays natal de la romancière, le Rwanda. Entre fiction et non-fiction, il s’aventure dans une région africaine dont l’histoire est parsemée de tristesse et d’inégalité. Depuis avril 2015, ce livre existe aussi au format poche dans la collection Folio de Gallimard. La rivière Rukarara La première nouvelle de cet ouvrage nous présente … Continuer la lecture de « Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles rwandaises évocatrices du passé »

No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’escalavage

© Calmann-Lévy

Il y a toujours un roman que la critique encense, que tout le monde adore, et qui pour autant ne nous touche pas. Pour moi, ce sera celui-ci : je n’ai pas aimé No Home de Yaa Gyasi. Voilà, c’est dit. Je sais, je sais, je vais probablement faire partie de la minorité ici. Tout le monde parle de ce roman. Tout le monde est impressionné par celui-ci. No Home fait partie des meilleurs ventes dans au moins une dizaine de pays dans le monde. Il a été traduit en au moins 22 langues à ce jour, ce qui est remarquable pour une si jeune auteure (Yaa Gyasi est née en 1989). Je rêvais moi-même de pouvoir m’imprégner de cette lecture, ce … Continuer la lecture de « No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’escalavage »

Petit pays de Gaël Faye, l’histoire du génocide rwandais sous un angle nouveau

© Grasset

Petit Pays est le premier roman du rappeur, auteur, compositeur et écrivain Gaël Faye. C’est un livre puissant relatant la violence du génocide rwandais. Pour ma part, ça faisait tellement longtemps que je souhaitais lire ce livre… J’ai finalement pu terminer la lecture de ce texte intense alors que je volais en direction de la Martinique il y a quelques temps. Lorsque j’ai appris, par hasard, que Gaël Faye écrivait un roman, je me suis promis à moi-même que je lirai un jour cet ouvrage. Parce que Gaël Faye, c’est avant tout un coup de cœur musical pour moi, un de ceux qui nous reste toute la vie. J’ai découvert cet artiste en première partie du concert de Nneka en 2012, … Continuer la lecture de « Petit pays de Gaël Faye, l’histoire du génocide rwandais sous un angle nouveau »