Le Restaurant de l’amour retrouvé de l’écrivaine japonaise Ito Ogawa

© Philippe Picquier

M’intéressant de plus en plus à la littérature asiatique, j’ai été tentée de découvrir l’œuvre de Ito Ogawa, une écrivaine japonaise connue au pays du Soleil-Levant pour la composition de chansons et l’écriture de livres pour enfants. C’est ainsi que je découvre son premier roman Le Restaurant de l’amour retrouvé, traduit en français par Myriam Dartois-Ako pour les Éditions Philippe Picquier. Retrouver un sens à sa vie… en redécouvrant sa passion Rinco, le personnage principal de cette histoire, est une jeune femme âgée de vingt-cinq ans. Après une journée de travail intense dans un restaurant turc, cette apprentie cuisinière rentre chez elle pour découvrir son appartement vide, « complètement vide ». Le petit ami de Rinco, l’homme avec lequel elle partageait ce … Continuer la lecture de « Le Restaurant de l’amour retrouvé de l’écrivaine japonaise Ito Ogawa »

lait et miel : milk and honey de Rupi Kaur, poésie et féminisme

© Éditions Leduc

lait et miel est un recueil de poésie très remarqué, d’abord en Amérique du Nord – devenant très rapidement numéro 1 des ventes au Canada et aux États-Unis – puis dans le monde entier. Curieuse de savoir ce qui fait la popularité de cet ouvrage, je l’ai emprunté à la bibliothèque de ma ville. Rupi Kaur est une poétesse d’une nouvelle ère. Elle délivre ses messages sur la toile par le biais du réseau social Instagram. Pour de nombreux journalistes, elle incarne la femme féministe consciente de son infériorité dans la société d’aujourd’hui désireuse de rétablir la balance. Pour Rebecca Amsellem, fondatrice des Glorieuses (une newsletter féministe) et auteure de la préface de l’édition française de milk and honey pour les … Continuer la lecture de « lait et miel : milk and honey de Rupi Kaur, poésie et féminisme »

Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure

© Riverhead Books

Jean Kwok est une romancière de nationalités chinoise et américaine. Elle est née à Hong Kong, et avec sa famille, a émigré vers les États-Unis alors qu’elle n’avait que cinq ans. Ses parents n’ayant pas les moyens de parfaitement subvenir aux besoins financiers de leur foyer, elle a passé une partie de son enfance à travailler dans une usine de fabrication de vêtements située dans le quartier de Chinatown, à New York. Forte de cette expérience singulière, Jean Kwok a travaillé d’arrache-pied pour parvenir à s’inscrire à l’université. À un stade de son parcours scolaire, elle a dû jongler avec quatre jobs différents pour arriver à financer ses études. Aujourd’hui diplômée de Harvard avec les honneurs et d’une maîtrise en … Continuer la lecture de « Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure »

Réveiller les lions d’Ayelet Gundar-Goshen, ou le mystère de la vie

© Presses de la Cité

Réveiller les lions est le deuxième roman de l’écrivaine israélienne Ayelet Gundar-Goshen. C’est un écrit important qui nous propose de réfléchir à notre vie dans sa globalité, qui nous emmène sur le chemin des éventualités auxquelles on doit faire face chaque jour. Car, si aujourd’hui tout semble habituel et familier, qu’en sera-t-il de demain ? Ayelet Gundar-Goshen nous offre une histoire originale qui ne manque pas de nous faire rire, avec un sujet plutôt sérieux et un suspense absorbant. C’était pour moi un réel plaisir de découvrir son écriture, fluide et pertinente, et son regard sur la société israélienne d’aujourd’hui. Ce roman, sorti aux éditions Presses de la Cité au mois de septembre 2017, a été traduit en français par Laurence … Continuer la lecture de « Réveiller les lions d’Ayelet Gundar-Goshen, ou le mystère de la vie »

Ce qui reste de nos vies de Zeruya Shalev, une réflexion éloquente sur les liens familiaux

© Gallimard

Ce qui reste de nos vies est un magnifique roman de l’écrivaine israélienne Zeruya Shalev. J’ai découvert cet ouvrage par hasard lors d’une de mes excursions en librairie. J’ai été intriguée par sa quatrième de couverture dans laquelle il est question d’une femme qui vit ses derniers jours et se questionne sur ce qu’a été sa vie. Ce texte est en réalité un exposé d’émotions et de ressentiments. Il nous donne un aperçu de ce que peuvent ressentir les différents membres d’une même famille, de comment un fait en particulier peut être perçu différemment selon la sensibilité de chacun. Zeruya Shalev nous fait découvrir ici les pensées les plus profondes de ses personnages, des personnages humains très aboutis, tant leurs … Continuer la lecture de « Ce qui reste de nos vies de Zeruya Shalev, une réflexion éloquente sur les liens familiaux »

Encore de Hakan Günday, les dessous de l’immigration au Moyen-Orient

© Le Livre de Poche

Je me suis intéressée à ce livre à la minute où je me suis aperçue qu’il était question de la condition des migrants dans notre société actuelle. On est tous au courant de la présence de ces personnes clandestines, notamment dans la plupart des pays d’Europe. Mais à part des statistiques qui nous sont reportées de temps en temps dans les médias, nous intéressons-nous seulement à leur existence propre ? Encore est un roman écrit par Hakan Günday il y a cinq ans sous le titre original Daha, qui a la même signification. Cet auteur de littérature turque propose un récit cinglant dans lequel il dénonce des vérités dérangeantes sur notre perception de l’autre et sur le quotidien des personnes qui … Continuer la lecture de « Encore de Hakan Günday, les dessous de l’immigration au Moyen-Orient »