LaRose de Louise Erdrich, ou comment pardonner l’impardonnable

© Albin Michel

LaRose, le nouveau roman de Louise Erdrich, nous propose une fiction historique originale dans laquelle il est question de violence armée, de deuil et de reconstruction. J’ai enfin pu lire cet ouvrage dont la quatrième de couverture a tout de suite su me séduire. Ce livre est paru aux éditions Albin Michel au mois de janvier dernier, et l’on retrouve Isabelle Reinharez pour sa traduction française. Le destin scellé de LaRose Les Iron et les Ravich sont deux familles voisines de Dakota du Nord. Emmaline Iron et Nola Ravich sont demi-sœurs mais n’entretiennent pas de réelle relation. Leurs deux maris en revanche, Landreaux et Peter respectivement, sont amis et ont pour habitude de se retrouver de temps à autre pour … Continuer la lecture de « LaRose de Louise Erdrich, ou comment pardonner l’impardonnable »

La Boîte à musique de Mary Higgins Clark, une mélodie dont on ne peut se défaire…

© Le Livre de Poche

Mary Higgins Clark est l’une des romancières américaines les plus connues, et pour cause ! Elle est à l’origine de 58 œuvres de fiction (dont certaines écrites en collaboration avec sa fille Carol Higgins Clark, d’autres avec la romancière Alafair Burke) et d’un mémoire intitulé Kitchen Privileges: A Memoir. Son dernier livre I’ve Got My Eyes on You est sorti le mois dernier aux États-Unis chez Simon & Schuster. En France, on retrouve ce roman sous le titre Dernière danse, qui vient de paraître (tout juste mercredi dernier) chez l’éditeur Albin Michel. La Boîte à musique, une histoire mêlant fonds d’investissement et suspense Glady Harper est une célèbre décoratrice dont la renommée n’est plus à faire. Elle a aujourd’hui une soixantaine … Continuer la lecture de « La Boîte à musique de Mary Higgins Clark, une mélodie dont on ne peut se défaire… »

Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure

© Riverhead Books

Jean Kwok est une romancière de nationalités chinoise et américaine. Elle est née à Hong Kong, et avec sa famille, a émigré vers les États-Unis alors qu’elle n’avait que cinq ans. Ses parents n’ayant pas les moyens de parfaitement subvenir aux besoins financiers de leur foyer, elle a passé une partie de son enfance à travailler dans une usine de fabrication de vêtements située dans le quartier de Chinatown, à New York. Forte de cette expérience singulière, Jean Kwok a travaillé d’arrache-pied pour parvenir à s’inscrire à l’université. À un stade de son parcours scolaire, elle a dû jongler avec quatre jobs différents pour arriver à financer ses études. Aujourd’hui diplômée de Harvard avec les honneurs et d’une maîtrise en … Continuer la lecture de « Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure »

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine

© Gallimard

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman qui m’a probablement le plus marquée en ce début d’année 2018 : Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill. Cette lecture a eu le mérite de me faire passer par toutes les émotions, et j’ai été agréablement surprise de la facilité avec laquelle j’ai pu lire ses 700 et quelques pages. À aucun moment je ne me suis sentie dépassée par la grosseur de ce livre, si bien que j’ai pu l’achever en moins de cinq jours. Je dois également saluer l’excellent travail de traduction de Mathilde Bach pour ce roman. Toutes les petites notes rédigées par ses soins nous permettant de mieux appréhender l’histoire des États-Unis étaient appréciables : j’ai pris plaisir … Continuer la lecture de « Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine »

No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’escalavage

© Calmann-Lévy

Il y a toujours un roman que la critique encense, que tout le monde adore, et qui pour autant ne nous touche pas. Pour moi, ce sera celui-ci : je n’ai pas aimé No Home de Yaa Gyasi. Voilà, c’est dit. Je sais, je sais, je vais probablement faire partie de la minorité ici. Tout le monde parle de ce roman. Tout le monde est impressionné par celui-ci. No Home fait partie des meilleurs ventes dans au moins une dizaine de pays dans le monde. Il a été traduit en au moins 22 langues à ce jour, ce qui est remarquable pour une si jeune auteure (Yaa Gyasi est née en 1989). Je rêvais moi-même de pouvoir m’imprégner de cette lecture, ce … Continuer la lecture de « No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’escalavage »

The Unseen World de Liz Moore pour tous les amateurs de code

© W. W. Norton Company

Cette fois, je vous propose de découvrir un livre sacrément original que j’ai lu dans sa langue originelle, The Unseen World. C’était la première fois que je lisais son auteure, Liz Moore, et je dois dire que j’ai été largement touchée par son style d’écriture. The Unseen World, une histoire hors du commun The Unseen World est l’histoire fascinante d’Ada et son père David. Ada est une brillante jeune fille scolarisée à la maison. C’est une sorte de prodige qui excelle dans des domaines tels que l’informatique, la physique ou les mathématiques, des domaines qu’elle maîtrise plus que n’importe quel autre enfant de son âge. Cette intelligence si particulière, elle la doit à son père David. Celui-ci est un scientifique … Continuer la lecture de « The Unseen World de Liz Moore pour tous les amateurs de code »