Césaire & Lam : Insolites bâtisseurs de Daniel Maximin, une connivence artistique indéniable

© HC Éditions

Je suis tombée complètement par hasard sur cet ouvrage, Césaire & Lam, qui figurait sagement sur une étagère de la bibliothèque de ma ville. Dans ce livre proposé par HC Éditions dans sa collection Terres d’Outre-mer, Daniel Maximin nous propose d’entrer dans l’intimité de la relation qu’entretenaient Aimé Césaire, illustre poète martiniquais, et Wifredo Lam, célèbre peintre cubain. Pour ce faire, l’écrivain guadeloupéen s’accompagne de Anne Zali, conservatrice générale de la Bibliothèque nationale de France, que l’on retrouve à la rédaction de la préface ; et Anne Egger, essayiste diplômée d’un doctorat en Histoire de l’art, qui a reconstitué la bio-bibliographie de Wifredo Lam. Un dialogue original entre deux œuvres majeures, le Cahier et la Jungle Daniel Maximin choisit de donner … Continuer la lecture de « Césaire & Lam : Insolites bâtisseurs de Daniel Maximin, une connivence artistique indéniable »

Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, une œuvre classique inspirante

© Gallimard

En lisant l’œuvre contemporaine Genie and Paul de Natasha Soobramanien, une écrivaine de nationalités anglaise et mauricienne dont je vous parlerai prochainement, j’ai découvert le texte classique Paul et Virginie. Le premier roman de la jeune britannique étant construit comme une allégorie à cet écrit, j’ai eu envie de me le procurer afin d’en dégager les nombreuses références. Paul et Virginie a été écrit par Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, un écrivain et botaniste français né en 1737. Alors adolescent, Bernardin de Saint-Pierre a traversé l’Atlantique en bateau avec son oncle pour se rendre en Martinique. Puis, dans ses années plus matures, il habite plusieurs mois à la Réunion (alors appelée l’Île Bourbon), à l’Île Maurice (alors appelée l’Île de France), … Continuer la lecture de « Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, une œuvre classique inspirante »

Le voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela

© Rivages

Après avoir lu Sucre noir, le dernier roman de Miguel Bonnefoy, j’ai eu très envie de découvrir son premier écrit Le voyage d’Octavio. Dans ce roman, l’écrivain franco-vénézuélien à la plume enchanteresse nous offre une parabole sur ce qui fait l’essence même d’une contrée : son histoire et la capacité de ses habitants à la commémorer. J’ai beaucoup apprécié cette morale qui nous est adressée de façon originale dans un univers tout aussi haut en couleurs que celui proposé par Sucre noir. L’histoire oubliée de la terre vénézuélienne Miguel Bonnefoy s’inspire de l’écrivain vénézuélien Andrés Eloy Blanco pour nous conter l’histoire d’un peuple qui oublie ses racines, l’histoire d’un village où se meurt la tradition. Le poème auquel il fait référence … Continuer la lecture de « Le voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela »

Réflexions diverses autour du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire

© Présence Africaine

Je n’ai pas la prétention de pouvoir réellement commenter ni juger un texte aussi difficile et aussi important que celui-ci, le Cahier d’un retour au pays natal de l’écrivain et poète d’origine martiniquaise Aimé Césaire. Cette publication, aujourd’hui vieille de près de cinquante ans, est l’une des plus complexes de la littérature antillaise, l’une des plus évoquées aussi quand il est question de littérature post-colonialiste des Antilles. Je souhaitais plutôt, par le biais de cet article, vous en dévoiler les passages qui m’ont marquée, vous dire ce que j’en ai retiré, et pourquoi pas, échanger avec vous sur les éléments de ce texte qui ont su vous toucher. Je pense qu’il n’y a pas une seule et unique manière de … Continuer la lecture de « Réflexions diverses autour du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire »

Sucre noir de Miguel Bonnefoy, à la recherche du véritable trésor

© Rivages

Miguel Bonnefoy est un auteur franco-vénézuélien dont j’avais très envie de découvrir la plume. Il est l’auteur du roman Le Voyage d’Octavio, un livre qui a remporté de nombreuses distinctions telles que le Prix de la Vocation et le Prix des cinq continents de la francophonie "mention spéciale" ; et a été nominé au Prix Goncourt du premier roman. J’ai finalement décidé de lire Sucre noir, un roman paru aux éditions Rivages en août 2017. S’il y a un détail de ce livre qui m’a profondément touchée, c’est la capacité de son auteur à nous décrire admirablement les odeurs, les ambiances et les émotions de son histoire. J’ai été particulièrement sensible à toutes ces descriptions et à la pertinence du message … Continuer la lecture de « Sucre noir de Miguel Bonnefoy, à la recherche du véritable trésor »

Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle

© Gallimard

Après avoir lu Chanson douce de Leïla Slimani, j’ai eu très envie de lire son premier roman afin de découvrir des personnages qui, je le pressentais, seraient tout aussi finement construits. À la lecture de la quatrième de couverture de ce livre, j’ai pensé instinctivement que celui-ci n’était probablement pas fait pour moi : il traite de l’addiction sexuelle, principalement d’une femme qui ne semble pas pouvoir se passer de plaisirs charnels. Pourtant, ma curiosité l’a emporté sur mon scepticisme et j’ai finalement dévoré Dans le jardin de l’ogre. J’ai même adoré cette lecture, c’est vous dire à quel point je ne m’attendais pas à tel revirement de situation. Cette écrivaine franco-marocaine a su mettre le doigt sur les sentiments ressentis … Continuer la lecture de « Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle »

Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant

© Gallimard

Longtemps après avoir déposé ce livre, il continuera de vous hanter. Il y aurait tellement de choses à dire sur Chanson douce… Mais il y aurait surtout tellement de choses à dire sur Leïla Slimani elle-même. Cette romancière et journaliste franco-marocaine est la douzième femme à obtenir le Prix Goncourt en novembre 2016, et ce dès le premier tour du scrutin. Elle a d’abord longtemps travaillé en tant que rédactrice pour le magazine hebdomadaire Jeune Afrique, avant de quitter son travail pour se consacrer à l’écriture littéraire en 2012. Aujourd’hui, Leïla Slimani est une écrivaine forte de ses mots et de ses convictions adulée de tous les médias. Elle a su toucher une large communauté notamment avec ses textes traitant … Continuer la lecture de « Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant »

Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère

© Gallimard

Toujours dans l’optique d’approfondir mes connaissances en matière de littérature antillaise, j’ai décidé de lire Maryse Condé. Je n’avais, jusqu’à récemment, jamais lu un ouvrage de cette écrivaine dans sa globalité : cela faisait donc un certain temps que j’y réfléchissais. J’avais hâte de découvrir son style littéraire jugé atypique, et hâte de m’imprégner de son œuvre si importante. Au vu de sa large bibliographie, j’ai voulu choisir un livre avec une intrigue qui me parle, qui me touche personnellement. Alors quand j’ai découvert il y a quelques mois que Maryse Condé a eu la volonté de plonger au cœur de la vie de sa grand-mère, une femme de caractère qu’elle n’a jamais rencontrée, j’étais certaine de commencer par cette lecture. … Continuer la lecture de « Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre à sa grand-mère »

Le Cri muet de l’iguane de Daniel Picouly, une douce poésie couleur mangue passion

© Albin Michel

J’ai découvert l’existence de ce livre de Daniel Picouly grâce à Anouck, une blogueuse que j’ai rencontrée sur la toile il y a déjà bien quelques années. Alors que je me penchais sur Adieu Bogota des époux Schwarz-Bart, elle m’a recommandé cette lecture antillaise délicieuse qui a su m’émouvoir. J’en profite donc pour la remercier ici. Dans Le Cri muet de l’iguane, Daniel Picouly part à la découverte de l’histoire de son grand-père, Jean Jules Joseph. Cet homme à la carrure imposante était un « héros noir de la guerre 14-18 » selon la légende familiale. Quand l’écrivain s’intéresse de près au récit de la vie de son aïeul, il fait une découverte capitale qui vient chambouler cette croyance. L’auteur nous invite … Continuer la lecture de « Le Cri muet de l’iguane de Daniel Picouly, une douce poésie couleur mangue passion »

L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un hommage respectueux à l’homme qu’a été son père

© Mercure de France

Il y a maintenant presque quinze ans, J.M.G. Le Clézio nous proposait de découvrir un écrit à caractère autobiographique relatant son enfance, plus précisément la période durant laquelle il a vécu au Nigéria avec son frère et ses parents. J’ai eu envie de découvrir cet ouvrage dans lequel il rend hommage à cette douce époque et à son père, celui qu’il surnomme L’Africain. Ce livre se lit rapidement car il ne possède qu’une centaine de pages et est entrecoupé, à la manière de tous les mémoires de la collection Traits et portraits de la maison d’édition Mercure de France, de jolies images provenant des archives de l’auteur. Rencontre avec cet autre, son père Tout être humain est le résultat d’un … Continuer la lecture de « L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un hommage respectueux à l’homme qu’a été son père »