Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vibrante revisite de Paul et Virginie

© Gallimard

Je vous mentionnais cette œuvre contemporaine, Genie et Paul, il y a quelques temps déjà alors que je présentais Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre. L’auteure de ce livre, Natasha Soobramanien, est une écrivaine de nationalités anglaise et mauricienne. Genie et Paul est son premier roman, une magnifique fiction qui rend subtilement hommage au texte classique du XVIIIe siècle. Cet ouvrage est originellement paru chez Myriad Editions en 2012. En France, on le retrouve aux éditions Gallimard dans la collection Continents Noirs depuis seulement avril dernier. Il est traduit par la romancière franco-mauricienne Nathacha Appanah. L’histoire d’un départ qui bouleverse toute une famille Genie Lallan est une jeune femme de vingt-six ans emmenée d’urgence à l’hôpital à Londres … Continuer la lecture de « Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vibrante revisite de Paul et Virginie »

Ma fille de Jane Shemilt, ou ce que l’on sait vraiment des personnes qui nous entourent

© Pocket

Ma fille est le premier roman de l’écrivaine britannique Jane Shemilt. Avant de se plonger pleinement dans l’écriture, cette romancière a exercé en tant que médecin à Bristol, en Angleterre, où elle vit avec son mari et leurs cinq enfants. Elle obtient, alors qu’elle continue en parallèle de travailler dans son cabinet de généraliste, un diplôme d’Études supérieures en Création littéraire à l’Université de Bristol, puis une maîtrise en Écriture créative à Bath Spa University. C’est ainsi qu’elle réalise son rêve. Daughter paraît en août 2014 chez Penguin Books. En France, ce livre paraît d’abord aux éditions Le Cherche-Midi en 2016, avant de sortir en septembre dernier au format poche chez Pocket. La traduction en français nous est proposée par … Continuer la lecture de « Ma fille de Jane Shemilt, ou ce que l’on sait vraiment des personnes qui nous entourent »

Le Restaurant de l’amour retrouvé de l’écrivaine japonaise Ito Ogawa

© Philippe Picquier

M’intéressant de plus en plus à la littérature asiatique, j’ai été tentée de découvrir l’œuvre de Ito Ogawa, une écrivaine japonaise connue au pays du Soleil-Levant pour la composition de chansons et l’écriture de livres pour enfants. C’est ainsi que je découvre son premier roman Le Restaurant de l’amour retrouvé, traduit en français par Myriam Dartois-Ako pour les Éditions Philippe Picquier. Retrouver un sens à sa vie… en redécouvrant sa passion Rinco, le personnage principal de cette histoire, est une jeune femme âgée de vingt-cinq ans. Après une journée de travail intense dans un restaurant turc, cette apprentie cuisinière rentre chez elle pour découvrir son appartement vide, « complètement vide ». Le petit ami de Rinco, l’homme avec lequel elle partageait ce … Continuer la lecture de « Le Restaurant de l’amour retrouvé de l’écrivaine japonaise Ito Ogawa »

Le voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela

© Rivages

Après avoir lu Sucre noir, le dernier roman de Miguel Bonnefoy, j’ai eu très envie de découvrir son premier écrit Le voyage d’Octavio. Dans ce roman, l’écrivain franco-vénézuélien à la plume enchanteresse nous offre une parabole sur ce qui fait l’essence même d’une contrée : son histoire et la capacité de ses habitants à la commémorer. J’ai beaucoup apprécié cette morale qui nous est adressée de façon originale dans un univers tout aussi haut en couleurs que celui proposé par Sucre noir. L’histoire oubliée de la terre vénézuélienne Miguel Bonnefoy s’inspire de l’écrivain vénézuélien Andrés Eloy Blanco pour nous conter l’histoire d’un peuple qui oublie ses racines, l’histoire d’un village où se meurt la tradition. Le poème auquel il fait référence … Continuer la lecture de « Le voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela »

Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale

© Gallimard

J’ai eu l’occasion de lire La salle de bal d’Anna Hope, écrivaine et actrice anglaise, il y a quelques mois lors de la rentrée littéraire de septembre de Gallimard. Parce que cette romancière a un talent sans pareil pour manier les mots et nous faire ainsi découvrir l’histoire, j’ai eu envie de plonger dans la lecture de son premier roman Le chagrin des vivants. Ce livre nous conte une fiction historique post première guerre mondiale dans laquelle les personnages sont blessés, meurtris, émouvants. À l’heure où cette guerre se termine, les soldats du front qui ont survécu à des longs mois de souffrance et d’endurance rentrent chez eux. Ils apparaissent fragilisés, déconnectés, parfois même complètement fracturés. D’autres ont eu bien … Continuer la lecture de « Le chagrin des vivants d’Anna Hope, les traces indélébiles laissées par la première guerre mondiale »

Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle

© Gallimard

Après avoir lu Chanson douce de Leïla Slimani, j’ai eu très envie de lire son premier roman afin de découvrir des personnages qui, je le pressentais, seraient tout aussi finement construits. À la lecture de la quatrième de couverture de ce livre, j’ai pensé instinctivement que celui-ci n’était probablement pas fait pour moi : il traite de l’addiction sexuelle, principalement d’une femme qui ne semble pas pouvoir se passer de plaisirs charnels. Pourtant, ma curiosité l’a emporté sur mon scepticisme et j’ai finalement dévoré Dans le jardin de l’ogre. J’ai même adoré cette lecture, c’est vous dire à quel point je ne m’attendais pas à tel revirement de situation. Cette écrivaine franco-marocaine a su mettre le doigt sur les sentiments ressentis … Continuer la lecture de « Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, un premier roman qui traite l’addiction sexuelle »

Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure

© Riverhead Books

Jean Kwok est une romancière de nationalités chinoise et américaine. Elle est née à Hong Kong, et avec sa famille, a émigré vers les États-Unis alors qu’elle n’avait que cinq ans. Ses parents n’ayant pas les moyens de parfaitement subvenir aux besoins financiers de leur foyer, elle a passé une partie de son enfance à travailler dans une usine de fabrication de vêtements située dans le quartier de Chinatown, à New York. Forte de cette expérience singulière, Jean Kwok a travaillé d’arrache-pied pour parvenir à s’inscrire à l’université. À un stade de son parcours scolaire, elle a dû jongler avec quatre jobs différents pour arriver à financer ses études. Aujourd’hui diplômée de Harvard avec les honneurs et d’une maîtrise en … Continuer la lecture de « Girl in translation de Jean Kwok, l’aspiration des migrants à une vie meilleure »

Sourires de loup de Zadie Smith, un regard étonnant sur l’immigration

© Gallimard

Sourires de loup, connu sous le titre White teeth outre-Manche, est le premier roman de l’écrivaine anglaise Zadie Smith. C’est un ouvrage plein d’humour traitant des sujets pourtant sérieux tels que l’immigration, la religion, les avancées scientifiques, la diversité ethnique et culturelle. Suite à ma découverte de Swing Time il y a quelques mois, j’avais très envie de lire cet écrit par lequel Zadie Smith a commencé sa carrière de romancière. Sourires de loup est très différent de son dernier roman, tant par le ton de la narration que par le scénario imaginé. Et si j’ai eu du mal à en apprécier la première partie, j’ai finalement beaucoup aimé les sections suivantes. Claude Demanuelli est la traductrice de ce livre … Continuer la lecture de « Sourires de loup de Zadie Smith, un regard étonnant sur l’immigration »

La Tresse de Laetitia Colombani, trois femmes fortes en quête de renouveau

© Grasset

La Tresse est le premier roman de l’actrice, scénariste, réalisatrice et écrivaine française Laetitia Colombani. C’est un livre poignant relatant l’histoire de trois femmes fortes et indépendantes, sorti au mois de mai 2017. Il gagne en juin de cette même année le 40ème Prix Relay des Voyageurs-Lecteurs. Dès sa sortie, j’ai tout de suite été très attirée par la quatrième de couverture si singulière de ce livre, l’idée d’y retrouver des femmes qui décident de prendre en main leur destin, que l’on suivra alors même qu’elles ne vivent pas sur le même continent. J’ai finalement lu La Tresse en une journée, presque d’une seule traite. Et j’ai particulièrement apprécié la justesse de la plume de Laetitia Colombani, c’était une écriture … Continuer la lecture de « La Tresse de Laetitia Colombani, trois femmes fortes en quête de renouveau »

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine

© Gallimard

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman qui m’a probablement le plus marquée en ce début d’année 2018 : Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill. Cette lecture a eu le mérite de me faire passer par toutes les émotions, et j’ai été agréablement surprise de la facilité avec laquelle j’ai pu lire ses 700 et quelques pages. À aucun moment je ne me suis sentie dépassée par la grosseur de ce livre, si bien que j’ai pu l’achever en moins de cinq jours. Je dois également saluer l’excellent travail de traduction de Mathilde Bach pour ce roman. Toutes les petites notes rédigées par ses soins nous permettant de mieux appréhender l’histoire des États-Unis étaient appréciables : j’ai pris plaisir … Continuer la lecture de « Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill, une sacrée épopée américaine »