Taïro, Kenyon et Dragon Davy en concert

Taïro
Réseau92

Le vendredi 23 mars dernier se déroulait la dernière étape du Revolu’Sound Tour à la Maroquinerie de Paris. Le Revolu’Sound réunissait trois artistes au potentiel énorme : Dragon Davy, Kenyon et Taïro. Chacun d’entre-eux s’inscrit dans le milieu musical sur les genres suivants : hip-hop, reggae, dancehall et soul. C’était particulièrement intéressant de les voir évoluer sur scène en affichant leur propre identité artistique. Pour ma part, Kenyon est l’artiste qui m’aura fait la plus grande impression de par sa capacité vocale.

La prestation de Kenyon accompagné de MC Brid

Kenyon est un auteur/compositeur d’origine franco-congolaise. Il a fait ses débuts dans la musique courant 2005 en rejoignant le groupe ECK, Etat Critik Krew. Cette collaboration lui permettra rapidement de monter sur scène et de se faire connaître à travers la France entière pour sa grande technicité. Il sort un premier album en février 2011 intitulé Soul Revolte, produit par le label Legal Shot Production. C’est d’ailleurs un morceau de cet album, Garde Espoir en duo avec Taïro, qui m’aura permis de découvrir ce jeune chanteur. Ce soir-là, Kenyon vient accompagné de MC Brid. Ensemble, ils nous présenteront un show éclectique, aux milles et unes sonorités, retraçant les plus grandes chansons de cet artiste polyvalent. Ainsi, Kenyon nous interprète Drapeau Blanc, K.E.N.Y.O.N. mais aussi Violence Conjugale, Face Aux Gens et par exemple. Son dernier album L’Étude De K est sorti en décembre dernier.

Dragon Davy suivi de Taïro pour un final explosif

Dragon Davy est un artiste ayant une carrière déjà bien remplie. Il chantait aux côtés d’Artikal Mehdi dans les années 90. Ensemble, ils ont formé le groupe Soundkail, une des valeurs sûres du rap français. Aujourd’hui, Dragon Davy revient sur le devant de la scène avec un nouvel album Pyroman Dragon et des chansons telles que Stickee Stickee, qui auront fait la joie du public parisien. On notera la présence de Mr Toma et d’Artikal Mehdi pour accompagner Dragon Davy sur quelques unes de ses chansons ce soir-là.

C’est alors que l’homme le plus attendu de la soirée arrive pour le plus grand des plaisirs du public parisien : Taïro ! Il arrive en toute décontraction sur une version instrumentale du Stepz Riddim emprunté aux jamaïcains lors de ce concert à la Maroquinerie. Taïro reprendra ensuite largement la liste des chansons de son album Chœurs et âme avec des titres comme Si je n’avais pas connu cette fille, Je taille, L’animal geint ou Mama. Il reprendra également des tubes présents sur ses mixtapes bien connues du public tels que Cow boy, Menteurs ou Garde Espooir, un titre pour lequel il faut appel à Kenyon pour le rejoindre sur le devant la scène. Les trois artistes « vedettes » concluent le Revolu’Sound tour en nous présentant des chansons mettant en relief chacune de leurs qualités vocales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *