Wynwood Walls, du street-art du monde entier

Maya Hayuk à Wynwood Walls
Copyright : christelle

Suite de mon aventure ensoleillée à Wynwood.

Wynwood Walls, c’est le centre artistique du Wynwood Art District de Miami. C’est le cœur de ce quartier, son essence. Cette zone esthétique a été imaginée par Tony Goldman, un créateur d’art visionnaire américain, et Jeffrey Deitch, un vendeur d’art réputé aux États-Unis.

Wynwood Walls possède une collection sublime de murs peints et/ou graffés par des artistes venus du monde entier. C’est d’ailleurs l’une des choses qui m’a le plus frappée à cet endroit, le caractère international de l’art. Avec toutes leurs magnifiques couleurs, ces illustrations m’ont fait planer, voyager, rêver.

Sur ces murs de Wynwood, plusieurs illustrateurs se sont démenés pour nous offrir des œuvres d’art tout simplement grandioses. Je vous présente ci-dessous les quelques artistes dont j’ai pu photographier les fresques.

Alexis Diaz (Porto Rico)

Alexis Diaz est un illustrateur et street-artist originaire de Porto Rico. Il réalise sa toile gigantesque en 2014 pour les murs de Wynwood. Sa particularité : ce dessinateur utilise des tout petits traits noirs fins pour réaliser ses planches. Autrement dit, il crée chacune de ses formes à l’aide de minuscules hachures, une technique appréciable si on adore regarder les détails de chaque illustration.

Alexis Diaz a commencé sa carrière dans le street-art seulement en 2009, mais il s’est rapidement fait remarquer grâce à ce sens de la perfection. C’est aussi un doux rêveur qui adore mélanger une part de fantastique à ses dessins. Cét éléphant/pieuvre a su aiguiser la curiosité de tous les passants !

Plus d’infos sur Alexis Diaz à Wynwood Walls

Alexis Diaz à Wynwood Walls
Un éléphant coloré extraordinaire
Alexis Diaz à Wynwood Walls
Un éléphant ou une pieuvre… ?
Alexis Diaz à Wynwood Walls
Des petits traits noirs pour former une illusion parfaite

Beau Stanton (États-Unis)

Beau Stanton est un artiste américain originaire de l’état de Californie. Il a étudié l’illustration à the Laguna College of Art and Design, l’École d’Art de Design de Laguna Beach. Depuis 2008, il est basé à New York, plus précisément à Brooklyn, où il se passionne pour l’histoire nautique et l’art sous toutes ses formes.

Beau Stanton se distingue par ses capacités multiples : il réalise des toiles, des peintures murales, des installations à grande échelle, de la mosaïque, du vitrail et des animations multimedia. Cet artiste nous propose à Wynwood Walls ce magnifique mur représentant un bateau dont la coque ressemble à une sculpture antique.

Plus d’infos sur Beau Stanton

Beau Stanton à Wynwood Walls
Bateau possédant une coque en forme de sculpture de marbre

Case (Allemagne)

Case est un street-artist originaire d’Allemagne. Il commence à travailler sa technique du photoréalisme en 1995, au moment il débute en matière de graffiti. Il fait partie du Maclaim Crew, un groupe d’artistes fondé en 1999. Ce collectif est réputé pour avoir peaufiné cette technique de rendre la peinture vivante, réelle.

Case a une prédilection pour les formes humaines, le corps de manière plus générale. Il adore tout particulièrement dessiner des mains car selon lui, « Rien n’est plus puissant et universel que les mains ; dessiner des mains c’est un moyen d’exprimer sans utiliser de mots ». Ici, à Wynwood Walls, il nous propose un panel de mains intercalées, et des doigts multicolores plantés au sol. Cette réalisation date de 2014.

Plus d’infos sur Case à Wynwood Walls

Case à Wynwood Walls
Des doigts bien harmonisés
Case à Wynwood Walls
Du photoréalisme de toute beauté

Crash (États-Unis)

Crash est un graffeur américain originaire du Bronx très connu. Il commence à graffer à 13 ans en peignant les trains de New York à l’aide de bombes de peinture. Tout au long de sa carrière, il a eu l’occasion de travailler au Musée d’Art Moderne de Paris avec Keith Haring, de peindre la guitare électronique du musicien Éric Clapton et plus récemment de proposer une guitare multicolore à Ed Sheeran.

Crash est un vétéran du street-art, qui fête cette année 38 ans de travail dans ce métier. Son style particulier est de dessiner des personnages très cartoon, qui pourraient entrer dans une bande dessinée pour adolescents. Il utilise des couleurs étincelantes pour ses œuvres que l’on associe bien souvent au pop art.

Plus d’infos sur Crash à Wynwood Walls

Crash à Wynwood Walls
Au cœur de la nature…
Crash à Wynwood Walls
… une figurine blonde aux yeux verts

Dasic Fernández (Chili)

Dasic Fernández est un artiste originaire du Chili. Il est connu pour ses créations murales à grande échelle. Ses travaux donnent une illusion incontestable du physique et incluent des scènes du quotidien. Souvent, il dessine des êtres humains avec de la peinture qui remonte, un peu comme une pluie de couleurs à l’envers. On classe ses œuvres dans le domaine du photoréalisme.

Dasic Fernández réalise ce mur pour Wynwood en 2016. Une femme, la tête posée sur ses bras, y est représentée. Elle est sous ce qui ressemblerait à une averse renversée de peinture.

Plus d’infos sur Dasic Fernández

Dasic Fernández à Wynwood Walls
Pluie de couleur
Dasic Fernández à Wynwood Walls
Dormant tranquillement…

eL Seed (France)

eL Seed est un artiste peintre et graffeur français dont les parents sont originaires de Tunisie. Son pseudonyme, il se le donne alors qu’il a 16 ans et qu’il étudie Le Cid de Pierre Corneille au lycée. eL Seed adore créer des œuvres calligraphiées sur les planches qu’il peint. Il a donné d’ailleurs un nom à sa technique, son art : les calligraffitis, un mélange de graffitis et de calligraphie arabe.

Son œuvre pour Wynwood Walls est née en décembre 2015. Pour ma part, j’ai adoré regarder cette fresque dont les courbes sont si jolies. J’étais d’ailleurs impressionnée d’y trouver des artistes français (et assez fière je dois le dire !), contente de pouvoir ainsi découvrir un artiste aussi connu dans le milieu du street-art.

Plus d’infos sur eL Seed à Wynwood Walls

eL Seed à Wynwood Walls
Un mur magnifique sublimé
eL Seed à Wynwood Walls
Une influence calligraphique pour ces dessins
eL Seed à Wynwood Walls
La plaquette signée eL Seed

Fafi (France)

La France à nouveau représentée, cette fois-ci, avec Fafi ! Fafi est une street-artist originaire de Toulouse. Elle commence le street-art dans sa ville natale en 1994, alors qu’elle est âgée de 18 ans. Sa marque de fabrique : peindre de jolis personnages féminins souvent agrémentés de petites fleurs. Ses Fafinettes font partie d’un univers imaginaire qu’elle appelle The Carmine Vault.

Avec les Fafinettes, Fafi utilise les stéréotypes de la féminité poussés à leurs extrêmes. Ses figurines sont sexy, stylées, glamour, parfois même dessinées avec une pointe d’agressivité. À Wynwood, cette artiste nous propose un mur de fleurs et deux Fafinettes, l’une tenant un nunchunk, l’autre un fléau d’armes. J’ai adoré cette réalisation.

Plus d’infos sur Fafi à Wynwood Walls

Fafi à Wynwood Walls
Des fleurs et de l’art
Fafi à Wynwood Walls
Une héroïne rousse, fléau d’armes en main

Fin DAC (Irlande)

Fin DAC, de son vrai nom Finbarr Dac, est un street-artist originaire de Cork en Irlande. Fin DAC s’est intéressé à l’art depuis son plus jeune âge. Il a appris en autodidacte ses propres techniques d’illustration, notamment sa technique de peinture en aérosol atypique qu’il a baptisé Urban Aesthetics. Aujourd’hui basé à Londres, il est également directeur artistique d’une galerie en ligne d’œuvres de street-art.

On retrouve généralement ce trait distinctif de couleur pop sous les yeux des visages que Fin DAC peint. Il adore dessiner des femmes, et il est fasciné par la beauté et le mystère venus d’Asie. Il réalise ce mur sur lequel se mêlent des papillons en 2016 pour Wynwood Walls.

Plus d’infos sur Fin DAC

Fin DAC à Wynwood Walls
Un mur pop en toute élégance

Inti (Chili)

Inti est un artiste peintre originaire de Valparaiso au Chili. Son pseudonyme, il l’emprunte à Inti, l’ancienne divinité inca du soleil. Inti début dans le street-art à l’âge de 13 ans. Il adore inclure dans ses dessins une partie de sa culture sud-américaine, retraçant ainsi les traditions chiliennes et son folklore. Ses œuvres ont un signe reconnaissable : des formes humaines avec des traits légèrement déformés ou aplatis.

Le titre de la fresque qu’il propose à Wynwood est Codo a codo, Coude à coude. Elle présente deux personnages à moitié dans l’espace et dans la nature florale. Elle a été réalisée en décembre 2015.

Plus d’infos sur Inti à Wynwood Walls

Inti à Wynwood Walls
Maïs et collier de fleurs
Inti à Wynwood Walls
Cosmic girl…

Kenny Scharf (États-Unis)

Kenny Scharf est un artiste peintre américain originaire de Los Angeles. Il fait partie des artistes contemporains qui ont étudié les beaux arts à New York dans les années 70. Sa particularité : donner vie à un monde de personnages imaginaires !

Les bonhommes que Kenny Scharf dessine sont reconnaissables par leur similitude avec les personnages de dessins animés. Ils sont toujours très colorés et arborent un sourire ou une expression joyeuse. Il réalise cette fresque murale ultra bariolée à Wynwood Walls en décembre 2015.

Plus d’infos sur Kenny Scharf à Wynwood Walls

Kenny Scharf à Wynwood Walls
Visages difformes en couleurs

Lady Pink (États-Unis)

Lady Pink est une artiste américaine née en Équateur. Elle est reconnue comme la première femme du milieu du graffiti, ce qui lui vaut le pseudonyme de First Lady of Graffiti. Lady Pink commence le street-art em 1979. Elle évolue dans la culture new-yorkaise du graffiti et peint dans les métros de cette ville jusqu’en 1985. Elle est aujourd’hui une figure important du hip hop et du graffiti aux États-Unis.

À Wynwood Walls, la peinture que j’ai pu observer ce jour-là tenait du surnaturel : un personnage de briques aux yeux en forme de fenêtres propose un passage pour un train, le tout accompagné d’un toucan sous le panorama de la ville de New-York. Rien de plus fantastique !

Plus d’infos sur Lady Pink à Wynwood Walls

Lady Pink à Wynwood Walls
Dessiné par the First Lady of graffiti

Logan Hicks (États-Unis)

Logan Hicks est un artiste urbain originaire de la ville de New York aux États-Unis. Il utilise comme outils de travail des pochoirs et de la peinture pour ses réalisations. Les œuvres de Logan Hicks représentent avant tout des scènes urbaines possédant des aplats avec peu de couleurs mais proposant différentes couches de travail. Il s’illustre surtout dans le genre du photoréalisme.

Tous les pochoirs créés pour la réalisation de ce mur de 12 x 2 mètres ont dû être fabriqués à l’avance. Cela faisait donc des semaines que Logan Hicks se préparait à ce travail et recevait ses planches directement dans son studio à New York afin de pouvoir matérialiser cette fresque à Wynwood. Il lui a fallu pas moins de 7 couches de travail pour donner ce rendu si proche de la réalité.

Plus d’infos sur Logan Hicks à Wynwood Walls

Logan Hicks à Wynwood Walls
Un mur bleu nuit aux différentes zone de lumières
Logan Hicks à Wynwood Walls
Vue en perspective de cette fresque
Logan Hicks à Wynwood Walls
Zoom sur cette toile de carrefour éclairé

Maya Hayuk (États-Unis)

Maya Hayuk est une artiste américaine née en 1969 basée à Brooklyn. Ce qu’elle préfère ce sont les patterns géométriques ultra colorés, avec des formes géométriques bien étudiées. Pour son art, elle s’inspire de l’artisanat ukrainien, des mandalas et des manicures réalisées à partir d’aérographes.

En 2013, elle propose ce visuel à Wynwood Walls. Elle expose aujourd’hui ses fresques partout dans le monde, proposant des formes psychédéliques à un large public conquis par ce visuel multicolore. Elle est devenue un emblème des technique de peintures avancées dans le but d’obtenir des formes bien droites et parfaites. Je ne peux qu’imaginer le temps qui lui a fallu pour ce mur si minutieusement orchestré !

Plus d’infos sur Maya Hayuk à Wynwood Walls

Maya Hayuk à Wynwood Walls
Un mur de formes géométriques en couleurs
Maya Hayuk à Wynwood Walls
Vue de près…
Maya Hayuk à Wynwood Walls
… de très près

Okuda (Espagne)

Okuda est un artiste urbain originaire de Santander en Espagne, aujourd’hui basé à Madrid. Il est diplômé des Beaux Arts de l’Université Complutense de la capitale espagnole. On reconnaît ses œuvres à leurs structures géométriques bien définies et à l’explosion des couleurs qu’il utilise pour les peindre.

Selon Okuda, ses travaux soulèvent « des contradictions sur l’existentialisme, l’univers, l’infini, le sens de la vie, la fausse liberté du capitalisme, et montrent un conflit clair entre la modernité et nos racines ». Il réalise cette fresque en 2016 pour Wynwood Walls.

Plus d’infos sur Okuda

Okuda à Wynwood Walls
Plaque présentant le travail d’Okuda
Okuda à Wynwood Walls
Un visage multicolore aux formes géométriques bien distinctes
Okuda à Wynwood Walls
Gros plan sur des yeux étoilés

Santiago Rubino (Argentine)

Santiago Rubino est un artiste originaire de Buenos Aires en Argentine. Son studio de travail est aujourd’hui basé à Miami. Il s’intéresse dès son plus jeune âge au dessin, ce qui va l’amener à se perfectionner seul sur son art. Ce qu’il adore par dessus tout, c’est la mythologie ancienne, la beauté des formes et le caractère intemporel de leur signification.

Santiago Rubino contribue aux murs de Wynwood en 2014 avec cette œuvre somptueuse qui semble tirée d’une légende égyptienne. Il crée des portraits originaux en noir et blanc pour chacune de ses pièces. Ici, la femme qu’il a dessiné semble mystérieuse et détient en ses mains un sablier. Elle est accompagné de deux oiseaux perchés sur des formes géométriques peu banales.

Plus d’infos sur Santiago Rubino à Wynwood Walls

 Santiago Rubino à Wynwood Walls
Trois portraits semblant appartenir à des légendes fantastiques
Santiago Rubino à Wynwood Walls
Une femme détenant le sablier du temps

Shepard Fairey (États-Unis)

Shepard Fairey est un artiste, designer et peintre contemporain américain. Il est surtout connu pour avoir réalisé le poster de la campagne d’Obama intitulé HOPE. Ce poster se compose d’un portrait au pochoir de Barack Obama en rouge, beige et bleu, avec le mot « hope », c’est-à-dire espoir.

Pour les besoins de Wynwood Walls, Shepard collabore avec Tony Goldman. En plus de cette fresque murale, il réalise également dans son prolongement extérieur, le logo et les murs intérieurs du bar/restaurant de Wynwood Walls.

Plus d’infos sur Shepard Fairey à Wynwood Walls

Shepard Fairey à Wynwood Walls
Mur créé par Shepard Fairey
Shepard Fairey à Wynwood Walls
Aperçu en longueur

Tatiana Suarez (États-Unis)

Tatiana Suarez est une artiste américaine née à Miami. Ses parents ont des origines brésiliennes et salvadoriennes. Elle utilise le mélange de ces cultures dans ses réalisations.

Tatiana Suarez adore créer des ambiances enchantées et des univers exotiques pour ses toiles. Elle est connue pour la richesse des ornements qu’elle y ajoute. Elle travaille à la fois sur toile et sur son espace de prédilection, le mur. Ses paysages sont souvent sud-américains et les symboles qu’elle utilise propre à ses origines latines. Elle réalise ce mur pour Wynwood en 2016.

Plus d’infos sur Tatiana Suarez

Tatiana Suarez à Wynwood Walls
Une jolie femme et son petit crocodile

The London Police (Angleterre)

The London Police est un collectif de street-art britannique. Les deux membres de ce groupe, Chaz et Bob, s’initient au street-art en 1998. Ils décident alors de quitter Londres pour Amsterdam. Leur principale motivation était de voyager tout en faisant de l’art leur vie. Leur signature : ces personnages tout sourire, heureux, aux corps minuscules possédant une base en forme de triangle. Cette démarcation en font des personnages reconnaissables d’entre mille. Ils sont représentés dans la plupart de leurs pièces d’art.

The London Police réalise ce mur pour Wynwood Walls en 2015. On est dans une scène futuriste dans laquelle leurs petits personnages semblent s’affairer avec des outils robotiques. Deux visages de femme font également partie du décor.

Plus d’infos sur The London Police à Wynwood Walls

The London Police à Wynwood Walls
Personnages en folie
The London Police à Wynwood Walls
Demoiselle tout sourire

C’était une expérience enrichissante de voir autant de pièces issues du monde entier en un seul et même lieu, j’ai vraiment adoré le temps que j’ai passé à Wynwood Walls. Cette zone d’art propose également des petites galeries et des petites boutiques dans lesquelles, là encore, il est possible de contempler de jolis chefs-d’œuvre. Si vous avez l’occasion de vous rendre à Miami, n’hésitez pas à vous rendre à Wynwood, vous en verrez littéralement de toutes les couleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.