Sail Out de Jhené Aiko

Copyright : Spaceout Magazine

Jhené Aiko sort son premier EP intitulé Sail Out ce 12 novembre 2013. Composé de sept morceaux, ce dernier fait état des sentiments les plus vifs de l’artiste, notamment lorsqu’il est question de relations sentimentales. Les voix de Vince Staples, Childish Gambino, Kendrick Lamar et Ab-⁠Soul parfont ici l’harmonie musicale proposée par la chanteuse.

#1 – The Vapors

La première chanson de Sail Out est un duo californien offert par Vince Staples, rappeur originaire de North Long Beach, et Jhené Aiko, elle-même originaire de Los Angeles. Vince Staples, dont la carrière musicale démarre puisque âgé de vingt ans (il naît en juillet 1993), possède déjà un taux de pénétration important aux États-Unis, où il est notablement connu pour ses collaborations hip-hop avec Mac Miller et Odd Future.

Jhené Aiko traite dans The Vapors des sentiments qu’elle ressent pour l’être qui occupe ses pensées. Elle déclare essayer de l’oublier, en vain ; et dès les premières secondes de ce morceau, le ton est donné : « You’ve been on my mind, I’ve been trying to let it go. » Ses souvenirs la conduit à penser qu’elle pourrait accorder une nouvelle chance à l’objet de ses désirs – ce serait la seule chose qui la comblerait. Vince Staples décrit toutefois le caractère malsain de la liaison dont il est question dans le troisième couplet de la chanson. Les deux artistes emploient ainsi tout le long de leur énonciation de nombreuses figures de style, notamment la métaphore et la comparaison, pour décrire la complexité des sentiments présentés : l’euphorie éprouvée la femme incarnée par Jhené Aiko est ici analogue à celle éprouvée par une personne sous l’effet d’une substance aux propriétés psychoactives. Vince Staples chante quant à lui son impossibilité à retenir son autre, constatant malgré lui son évaporation – « Kinda hard to chase you down when you floatin’ through the room. »

#2 – Bed Peace

Sail Out se poursuit avec le remix de Bed Peace, un titre chanté en collaboration avec Childish Gambino. Ce morceau sorti au mois de septembre dernier est le résultat d’une première collaboration des deux artistes. Ils ont à nouveau collaboré sur Pink Toes, la dix-septième chanson du nouvel album de Childish Gambino intitulé Because the Internet.

Cette chanson me met instantanément de bonne humeur, et je dirais que c’est aussi la chanson la plus positive de cet album. C’est surtout ce refrain « What I am trying to say is, That love is ours to make so we should make it, Everything else can wait, The time is ours to take so we should take it » que j’adore par dessus tout. Les deux protagonistes ici ne sont pas nécessairement en couple, plutôt dans une relation sans label dans laquelle chacun profite autant que possible de l’autre.

#3 – Stay Ready

Stay Ready arrive en troisième position sur Sail Out. Cette chanson, interprétée par Jhené Aiko et Kendrick Lamar possède un tempo plus lent, bien moins propice à la rigolade. On retrouve un peu dans cette chanson l’idée que la vie est courte, et qu’il faut vivre le moment présent. Pour elle et l’homme avec lequel elle partage actuellement ses nuits, il n’existe pas de meilleur timing que le moment présent pour laisser éclore cette relation. Demain est un autre jour, hier n’existe pas, seul aujourd’hui compte. Cette pensée, ce prétexte presque, j’en sais quelque chose, est une façon peut-être de se déculpabiliser des conséquences à venir de leurs actes présents. Kendrick Lamar, que j’ai appris à connaître grâce à une de mes anciennes collègues l’an dernier avec son album Good Kid, M.A.A.D City (faudrait vraiment que je prenne le temps d’écrire sur cet album), promet à sa partenaire qu’il lui restera fidèle tant que leur amour ne changera pas et qu’elle restera aussi douce avec lui.

La deuxième partie de cette chanson, What a Life contraste un peu avec ses premiers messages délivrés. On al’impression que la relation dont parle la chanteuse n’est pas aussi idyllique qu’elle apparaît au préalable, ils ont des emplois du temps serrés, leur relation est peut-être en effet destinée à vivre que dans le présent. Elle évoque aussi l’idée que l’on récolte uniquement ce que l’on a semé.

#4 – WTH

Dans la chanson suivante, WTH, on a le sentiment que la chanteuse se trouve constamment dans les mêmes situations qui ne lui procurent pas de bonheur, malheureusement. Elle a l’impression de ne servir à rien, de ne pas avancer dans sa vie : « Good for nothing, Feels like something ain’t right ». La personne qu’elle décrit semble vraiment perdue et dans une mauvaise passe. Ab-Soul, connu par exemple pour ses chansons A Day In The Life ou Illuminate, chante le dernier couplet de WTH.Les deux chanteurs apparaissent dans leur état le plus naturel, presque sauvage je dirais, ils sont en train de planer sous les effets de drogues douces telles que l’herbe ou d’alcools en tout genres. Ils sont pourtant conscients de leur état, n’ont peut-être même pas envie d’en sortir, comme pour oublier ce que la vie leur apporte de négatif.

#5 – The Worth

The Worst est probablement ma chanson préférée sur cet album. Dans ce morceau, Jhené Aiko est une femme blessée par les agissements de son partenaire, son petit-ami/amant/ex-copain ?, elle lui demande d’agir en homme. Si celui-ci n’est pas capable de l’aimer, il n’a à pas prétendre de le faire en dépit des apparences. Il agit comme quelqu’un qui n’arrive pas à rompre les engagements qu’il a pris envers elle. Jhené aurait préféré qu’il ne fasse jamais parti de sa vie, au vu de son peu de considération envers elle. Elle s’en veut de lui avoir autant laissé d’emprise sur elle : elle n’aurait pas dû lui accorder sa confiance. Elle lui déclare : « And don’t take it personal, But you’re the worst, You know what you’ve done to me, And although it hurts I know, I just can’t keep running away ». Elle essaie de se convaincre qu’elle n’a pas besoin de lui, malgré l’envie qu’elle a d’être avec lui. Et elle voudrait ne plus rien ressentir, mais elle l’aime malgré tout.

#6 – 3:16

Je vous en avais parlé dans un article précédent, 3:16 AM est un titre de la chanteuse américaine sorti il y a déjà plus d’un an. J’aime assez les explications données par Jhené Aiko en personne concernant les paroles suivantes : « I do not feel the fear of falling, Thought I could fly, It didn’t go well but oh well, What do you know ». Elle nous propose trois interprétations différentes. La première est la suivante : Jhené n’est ni effrayée par le fait de planer complètement, ni par le fait de tomber amoureuse. Elle paraît ici comme totalement prête à sauter, à se lancer. L’interprétation suivante serait plus noire. La chanteuse pensait qu’elle se sentirait aussi bien pendant un long moment vis-à-vis de la drogue ou de l’amour qu’elle ressent, malheureusement, elle a sauté d’un immeuble en pensant qu’elle pourrait voler… La troisième et dernière manière de voir les choses nous amènerait à penser que Jhené Aiko expérimente les retombées suite à sa consommation de drogue ou son amour pour l’homme qu’elle être. Elle est tombée bien bas, elle ne pouvait pas voler, ce qui laisse supposer que les conséquences quelles qu’elles soient sont mauvaises.

#7 – Comfort Inn Ending

Enfin, la dernière chanson de Sail Out est Comfort Inn Ending. Celle-ci est sortie il y a environ quatre mois sur le profil SoundCloud de la chanteuse. Jhené Aiko y parle de ses relations passées, notamment d’une en particulier. L’homme, qu’elle a aimé dès le premier regard, lui a brisé le cœur, en étant complètement faux avec elle. Elle nous recommande de faire attention à toutes ces personnes mal-attentionnées, de ne pas leur accorder notre confiance, d’apprendre de nos erreurs. Cette chanson possède un rythme marqué par une voix puissante de l’artiste et d’un instrument dominante à mon sens, le clavier qui accompagne Jhené Aiko. J’aime beaucoup cette chanson, dans laquelle la chanteuse nous informe que ce genre d’histoires malsaines peuvent arriver à n’importe qui.

Sail Out est définitivement un album dans lequel Jhené Aiko nous parle avant tout d’amour et de relations compliquées. Ces dernières apparaissent parfois comme logiques, mais sont malheureusement souvent causes de tristesse et de désespoir. Cet EP de l’artiste est précurseur au futur album de la chanteuse, qui devrait sortir courant 2014 et s’intituler Souled Out.

Une réflexion sur « Sail Out de Jhené Aiko »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.