Until The End Of Time de Timothy Bloom et V. Bozeman, sobriété et virtuosité

'Til the end of time de Timothy Bloom
Copyright : Mosley Music

Til The End Of Time est une chanson interprétée par Timothy Bloom et Veronika Bozeman parue au mois de janvier 2011 grâce au label Mosley Music. Elle s’inscrit dans le genre musical de la soul music.

Timothy Bloom est un chanteur, auteur-compositeur et producteur originaire des États-Unis. Il travaille actuellement à la réalisation de son premier album studio qui devrait s’intituler Full Bloom, un album que son auteur perçoit comme un réel message d’amour, de paix et d’espoir.

Veronika Bozeman, que l’on retrouve parfois sous le simple pseudonyme « V » ou encore « V. Bozeman », est également une chanteuse et actrice états-unienne. En 2010, elle fait partie du casting du Blue Wall, une courte réalisation du scénariste et producteur David Rodriguez.

Dans Til The End Of Time, les accords de la mélodie et le degré d’intimité proposés par les deux artistes relèvent du magnifique. La vidéo démarre alors que Timothy Bloom et Veronika Bozeman se regardent les yeux dans les yeux et seul le silence fait office de sa « présence ». Les deux chanteurs sont nus, tels des statuettes, l’un contre l’autre ; et cette nudité n’évoque à aucun moment une image empreinte de vulgarité. La mise en scène est à la fois sobre et élégante.

Tout commence avec un aplat de tons monochromes. Les premières notes se font entendre. Timothy Bloom tient Veronika Bozeman au creux de ces mains et lui déclare amoureusement les somptueuses paroles présentes ci-dessous.

Oh! If I should die tomorrow
Oh please, let there, let there be life!
No, no need for sorrow…
Let’s just make love until the morning light
(Oh ! Si je devais mourir demain
Oh s’il-te-plaît, soyons en vie !
Non, pas besoin de chagrin…
Faisons l’amour jusqu’au lever du jour)

Tout dans la gestuelle des deux protagonistes représente l’amour. Plus la musique se fait intense, plus les mouvements de Timothy Bloom sont importants. Veronika Bozeman apparaît d’abord comme une femme fragile, pour finalement dévoiler une femme également pleine de caractère et déterminée. Elle prend la parole, sa voix s’impose et les couleurs jaillissent à l’écran et intensifient son discours.

Sur le dernier couplet, les voix des deux chanteurs s’entremêlent. Ils entonnent alors :

Let’s make it official
We can make this house a home
Forever and ever
Beyond the end of time
(Rendons-le officiel
Nous pouvons faire de cette maison un foyer
Pour toujours et toujours
Au-delà de la fin des temps)

Sur ces dernières paroles, le décor s’éteint : les tons monochromes sont de nouveau perceptibles. Et tels des statues posées sur leur socle, Timothy Bloom et Veronika Bozeman deviennent peu à peu immobiles alors que la scène continue son rythme perpétuel. Quatre minutes de pur bonheur.

Deux réflexions sur « Until The End Of Time de Timothy Bloom et V. Bozeman, sobriété et virtuosité »

    1. Moi aussi ! Je dois dire que même bien des années plus tard, je ressens encore des frissons en regardant ce clip, et en entendant les deux voix de ces artistes.
      Merci Laetitia pour ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.