Moment idéal de Yaniss Odua, un cinquième album

Yaniss Odua
Copyright : Yaniss Odua

Moment idéal est un album de Yaniss Odua sorti le 27 mai 2013 Caan Dun Music. Composé de douze titres presque tous aussi reggae les uns que les autres, ce nouvel opus permet à Yaniss Odua de célébrer sa carrière musicale démarrée il y a près de vingt ans aujourd’hui.

Pour ce faire, le chanteur revient en force avec des collaborations originales, notamment aux côtés de Richie Spice et Tiken Jah Fakoly. Les musiciens qui l’accompagnent sur cet album sont d’ailleurs tout aussi exceptionnels : parmi eux on retrouve Lloyd « Obeah » Denton au clavier (ce musicien a travaillé, entre autres, aux côtés de Professor pour l’album Madness), et Dean Fraser au saxophone (musicien dont la notoriété est indéniable, compositeur notamment pour Tarrus Riley). Moment idéal est ainsi un album que tous les amateur.rice.s de reggae devraient apprécier.

Chronique détaillée de Moment idéal

Rouge jaune vert ouvre la sélection musicale de Yaniss Odua. Ce titre fait évidemment référence au mouvement rastafari – les couleurs rouge, jaune et vert symbolisant cette religion, se trouvant aussi aussi sur le drapeau éthiopien. Selon Yaniss Odua, la philosophie rastafarie n’a rien à voir avec les dreadlocks : le rouge rappelle le désir d’avancer dans la vie ; le jaune est proposé pour la bonne humeur, le soleil qui rayonne ; le vert, quant à lui, est symbole de positivité et de spiritualité.

Le titre suivant, intitulé Rabat-joie, possède une base instrumentale reggae dynamique grâce, entre autres, au magnifique concours de la batterie. Dans cette chanson, le chanteur martiniquais explique sa vision de la société quotidienne. Il désapprouve les adultes qui entraînent la jeunesse sur la mauvaise pente. Il traite en outre de cette violence gratuite omniprésente : « On a besoin de leader, Pas d’éléments perturbateurs, Pour former nos frères et sœurs, On a déjà fait l’erreur, Je parle en tant que connaisseur, Il y a un temps pour chaque chose, Et pour le moment je crois que c’est l’heure, De remettre un peu de fraîcheur ».

Rumbaton est une chanson aux allures de salsa. Dans une interview pour Reggae.fr[1], Yaniss Odua raconte comment s’est déroulé l’enregistrement de cette chanson : « C’est un style latino et moi, j’entends ça depuis mon enfance en Martinique. […] C’est un morceau très vivant avec une atmosphère particulière autour de la rumba. » Chantée en collaboration avec Jonathan « Racko » Contreras, Rumbaton est une des plus grosses surprises de Moment idéal.

Dans une thématique plus romantique, Moment idéal, que le chanteur a chanté lors de son concert à l’Observatoire de Cergy, replonge les auditeur.rice.s de l’opus dans des sonorités reggae. Dans ce titre-phare de l’album, Yaniss Odua joue le rôle d’un homme enamouré qui promet fidélité et amour à la femme qui occupe ses pensées. Ce titre est de sorte une véritable déclaration d’amour à celle avec laquelle il souhaite partager sa vie.

Richie Spice, illustre artiste jamaïcain connu pour ses chansons Marijuana (I Swear), Youths Dem Cold (Truth and Rights) ou encore Brown Skin (Heavenly), accompagne Yaniss Odua sur la chanson Leading Di Youths. Ensemble les deux chanteurs appellent ici à l’unité et à faire preuve de « conscience » (anglicisme utilisé pour parler de « sens moral ») en matière d’éducation, d’écologie et de politique nucléaire. Ils dénoncent ainsi la négligence de notre société vis-à-vis de la Terre, une Terre que l’on doit considérer avec plus de rigueur pour que les enfants de demain puissent y vivre convenablement.

Laissez rouler est un appel à la positivité. Si l’on en croit Yaniss Odua, la vie est suffisamment pleine de nuisances et de déceptions, rien ne sert de se lamenter. Il faut essayer de prendre le temps de vivre chaque instant comme il se doit, quoi qu’en pensent ou qu’en disent les personnes extérieures à notre quotidien. Amour et passion doivent guider nos pas, notre quotidien. Ce morceau, pur titre de reggae, possède une ambiance musicale calme et posée, à l’image des chansons qui ont fait la notoriété de Yaniss Odua.

Chevaughn Clayton et Yaniss Odua sont accompagnés des musiciens du groupe de musique jamaïcain C-Sharp, un groupe encore peu connu mais aux belles réalisations, pour interpréter la chanson Music is My Life. La musique est leur vie ! Les deux artistes tentent ainsi de faire entendre à tou.te.s à quel point la musique est importante à leurs yeux. « Never underestimate the power of the music » pourrait résumer à elle-seule la portée symbolique de cette chanson.

Les arrangements choisis pour Proposé de Passer sont excellents : il faut particulièrement noter à ce titre l’accordéon joué Phil Bouvier, musicien français, sur ce morceau. Proposé de passer traite avec humour des refus que peuvent essuyer la gent masculine lorsqu’elle tente d’inviter une femme à sortir.

Madinin’Africa, comme son titre le souligne, dévoile l’union singulière de la Martinique et l’Afrique grâce au concours de Tiken Jah Fakoly et Safiata Condé. Yaniss Odua explicite ici les origines du peuple martiniquais. Il considère l’Afrique comme étant la nation fondatrice de la Martinique, la Mère de toutes civilisations. Il demande à cet égard de prendre exemple sur le courage des Africains car « la vie ne leur a pas fait de cadeau, mais ils sont toujours debout, forts ».

Une des chansons les plus roots de cet album est Mes principes. Yaniss Odua y parle de son choix d’assumer tout ce qu’il est et tout ce qu’il fait. « Il faut endosser ce qu’on fait, apprendre à assumer ce qu’on dit. Sur cette Terre personne n’est parfait même si c’est ce qu’on veut dans la vie. Savoir s’accepter comme on est et reconnaître ce qui nous nuit. » Le chanteur aimerait que les hypocrites arrêtent leur médisance et que, par dessus-tout, chacun prenne connaissance de sa vraie nature et ses capacités afin d’être capable d’évoluer.

Dans J’remercie le ciel, Yaniss Odua s’adresse à l’être qui lui est cher, sa partenaire de vie. Il lui déclare qu’il sera toujours à ses côtés, et lui viendra en aide chaque fois qu’il le peut : il se dévoue corps et âme à cette personne car il souhaite alléger ses peines, ses fardeaux. Cette chanson est une leçon d’amitié et d’amour. L’homme y est ici reconnaissant que cette personne soit entrée dans sa vie.

Elle conclut Moment idéal. Il s’agit d’un hommage du chanteur à sa mère. Il lui déclare son amour inconditionnel et la remercie pour l’éducation qu’elle lui a donnée, pour les valeurs qu’elle lui a inculquées. Yaniss Odua fera tout pour que l’existence de sa mère soit plus belle jour après jour.

Notes    [ + ]

  1. REGGAE.FR. Yaniss Odua ‘Moment Idéal’. 20 mai 2013. Consulté le 7 décembre 2013. URL : http://www.reggae.fr/public/php/print_chronique.php?article_id=3052

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.