Un jour ce sera vide d’Hugo Lindenberg, ou la futilité de toute chose

Copyright : Christian Bourgois

Un jour ce sera vide porte en épigraphe la citation suivante de Nathalie Sarraute : « Ce bruit soudain de l’eau dans ce silence suspendu, ce serait comme un signal […]. »[1] Si Hugo Lindenberg choisit cette phrase tirée du cinquième tableau de Tropismes[2] en tant que paratexte de son roman, c’est qu’elle coïncide parfaitement avec son projet d’écriture. Le primo-⁠romancier crée ici un univers dans lequel de nombreux éléments de ce tableau apparaissent en tant que motifs de son œuvre ; parmi eux, le vide, le silence, le « froid soudain » et les méduses. Il reprend en outre des marqueurs importants du texte de Sarraute au sein de son intrigue, comme la temporalité estivale, ce dégoût indicible provoqué par une manifestation extérieure à soi et la présence … Continuer la lecture de « Un jour ce sera vide d’Hugo Lindenberg, ou la futilité de toute chose »

Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre…

Copyright : Gallimard

Tropique de la violence est le sixième roman de Nathacha Appanah. Il paraît au mois d’août 2016 au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard, et est lauréat de nombreux prix littéraires dont le prix Femina des lycéens 2016, le prix Roman France Télévisions 2017, le prix du Roman métis des lycéens 2017 et le prix Anna de Noailles de l’Académie française 2017. Nathacha Appanah est une journaliste, écrivaine et traductrice franco-⁠mauricienne née en 1973. Elle travaille d’abord en tant que journaliste à l’Île Maurice avant de s’installer en France en 1998. Elle y termine une formation dans le domaine du journalisme et de l’édition, et démarre sa carrière dans la presse écrite. Le premier roman de Nathacha Appanah, Les Rochers de Poudre d’Or, … Continuer la lecture de « Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre… »