No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage

Copyright : Calmann-Lévy

Écrivaine ghanéo-américaine née en 1989, Yaa Gyasi, dont la famille immigre vers les États-Unis alors qu’elle est âgée de deux ans, retourne subséquemment dans son pays natal à deux reprises : à onze ans, parmi les siens ; puis à vingt ans, suite à l’obtention d’une bourse d’écriture. Elle visite lors de ce deuxième séjour au Ghana le Fort de Cape Coast, un lieu important de la traite négrière situé sur la côte ghanéenne. C’est ce château au lourd passé qui lui insuffle l’idée d’aborder l’héritage culturel, social et ethnique de l’esclavage, à la fois au Ghana et aux États-Unis, à travers une entreprise romanesque.[1] En 2016 paraît ainsi Homegoing, un roman dans lequel Yaa Gyasi traite des répercussions de cette Histoire sur les … Continuer la lecture de « No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage »