Nous, les Allemands d’Alexander Starritt, un difficile rapport à l’Histoire

Copyright : Belfond

Dans son deuxième roman intitulé Nous, les Allemands, Alexander Starritt, traduit de l’anglais par Diane Meur, relate le parcours d’un ancien soldat allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Il choisit pour ce faire d’imaginer la longue lettre qu’adresse cet homme d’âge mûr à son petit-fils de nationalité britannique afin de lui parler du « vrai courage », une lettre qui traite finalement de mémoire et culpabilité tout en décrivant les atrocités de la guerre, et confronte les notions de responsabilité individuelle et honte collective. Une mémoire oubliée Quand il entreprend l’écriture de sa lettre, Meissner n’a pas vu Callum depuis près de dix-sept mois. Il espère toutefois que son petit-fils n’est pas défait par leur dernière conversation : Callum a exprimé son désir d’« entendre [les] … Continuer la lecture de « Nous, les Allemands d’Alexander Starritt, un difficile rapport à l’Histoire »

La Menteuse et la Ville d’Ayelet Gundar-⁠⁠Goshen, les conséquences terribles du mensonge

Copyright : Presses de la Cité

Ayelet Gundar-⁠Goshen, écrivaine israélienne traduite de l’hébreu par Laurence Sendrowicz, conte dans son roman intitulé La Menteuse et la Ville le récit d’une adolescente en manque d’amour qui ment de manière répréhensible pour attirer l’attention sur sa personne. Elle explore de cette manière les répercussions indéniablement avantageuses d’une tromperie et le chamboulement possible de toute une vie après seulement un bref moment inscrit dans le temps. Un mensonge condamnable Nymphea, adolescente de dix-sept ans, se sent mal dans sa peau. Elle évolue, au sein de son école et de son foyer, dans l’ombre de sa sœur Maya, sa cadette de seulement quelques mois, une jeune femme dont la beauté semble hypnotisante. Afin d’échapper à sa solitude et de se créer des opportunités de … Continuer la lecture de « La Menteuse et la Ville d’Ayelet Gundar-⁠⁠Goshen, les conséquences terribles du mensonge »