De la beauté de Zadie Smith, un roman sur les relations familiales et sentimentales

Copyright : Gallimard

Née en 1975 d’une mère jamaïcaine et d’un père anglais, Zadie Smith s’intéresse dans ses œuvres littéraires à la question de l’identité, du métissage et de la diversité. Elle confronte notamment ces différentes notions dans son troisième roman intitulé De la beauté, traduit de l’anglais vers le français par Philippe Aronson. Le titre original de ce roman, On Beauty, lui est d’ailleurs soufflé par l’essayiste états-unienne Elaine Scarry et son ouvrage On Beauty And Being Just, un livre qui illustre à la fois en quoi la beauté inspire l’éducation, la création ; et en quoi la beauté doit conduire à la justice, l’équité étant la symétrie de toute relation selon l’auteure de ce document. Reprenant à son compte ces observations par la voie du … Continuer la lecture de « De la beauté de Zadie Smith, un roman sur les relations familiales et sentimentales »

Sourires de loup de Zadie Smith, un regard incisif sur l’immigration

Copyright : Gallimard

Née en 1975 d’une mère jamaïcaine ayant immigré en Angleterre six années avant sa naissance et d’un père anglais plus âgé que cette dernière (de presque trente ans son aîné), Zadie Smith navigue dans les eaux du métissage. Elle tire ainsi son inspiration pour l’écriture de ses expériences littéraires (elle étudie la littérature anglaise à l’université de Cambridge) et humaines (attachée à sa double culture), et des expériences de vie de ses parents dont l’histoire insuffle à la romancière le couple formé par Archie et Clara au sein de Sourires de loup. Dans ce premier roman doté d’un humour franc, traduit de l’anglais vers le français par Claude Demanuelli, publié dans son édition princeps sous le titre White Teeth, Zadie Smith traite de … Continuer la lecture de « Sourires de loup de Zadie Smith, un regard incisif sur l’immigration »

How to Stop Time de Matt Haig, ou comment accepter le poids du temps qui passe

Copyright : Hélium

Dans son roman intitulé How to Stop Time, le romancier britannique Matt Haig, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, nous conte l’épopée de son personnage principal, un Londonien singulier puisque possédant une particularité dont il ne peut se défaire : l’homme paraît aux yeux de tous comme immortel. Sa « condition » l’empêche ainsi d’avoir une vie « normale », c’est-à-dire de vivre pleinement ses relations humaines, sentimentales. Vaincre l’épreuve du temps Tom Hazard, le personnage principal de How to Stop Time, a un secret. Il ne vieillit pas comme tout le monde mais seulement d’environ un an tous les quinze ans, et ce, depuis qu’il est entré dans l’adolescence. Aujourd’hui, malgré son apparence d’homme mûr approchant la quarantaine, il a véritablement 439 ans. Si beaucoup pourraient … Continuer la lecture de « How to Stop Time de Matt Haig, ou comment accepter le poids du temps qui passe »

Swing Time de Zadie Smith, un roman notable sur la diversité culturelle

Copyright : Gallimard

Romancière, nouvelliste et essayiste reconnue de la scène littéraire internationale, Zadie Smith est une écrivaine « forte » de ses convictions offrant des textes sur des sujets parfois polémiques de la société d’aujourd’hui, dont l’immigration et la diversité culturelle. Zadie Smith est d’ailleurs une femme métissée embrassant sa double culture : son ascendance jamaïcaine maternelle et sa filiation anglaise paternelle. Ses œuvres romanesques forment de sorte un ensemble littéraire cohérent dans lequel il est bien souvent question d’identité, du rapport de l’individu à la beauté et à la culture, et de métissage. Dans son cinquième roman intitulé Swing Time, publié en France grâce à la traduction d’Emmanuelle Aronson et Philippe Aronson, Zadie Smith développe encore ces thématiques qui caractérisent tant son œuvre : Swing Time dépeint une amitié complexe, … Continuer la lecture de « Swing Time de Zadie Smith, un roman notable sur la diversité culturelle »

And Then There Were None d’Agatha Christie, un roman à suspense au scénario insolite

Copyright : HarperCollins UK

And Then There Were None est un roman d’Agatha Christie paru originellement au mois de novembre 1939 chez Collins en Grande-Bretagne. Agatha Christie est une romancière anglaise née en 1890, décédée en 1976. Elle est internationalement connue pour ses romans policiers et ses personnages singuliers dont les détectives Hercule Poirot et Miss Marple. Cette écrivaine britannique détient le record Guinness de la romancière la plus vendue dans le monde avec plus de deux milliards d’exemplaires de ses ouvrages vendus. Ses œuvres arrivent en troisième position du classement des livres les plus largement publiés au monde, seulement après les œuvres de William Shakespeare et la Bible. Agatha Christie a été traduite en au moins cent-trois langues – ce qui représente également un record pour un écrivain. And Then … Continuer la lecture de « And Then There Were None d’Agatha Christie, un roman à suspense au scénario insolite »

Les Filles au lion de Jessie Burton, une réflexion sur la perception d’une œuvre artistique

Copyright : Gallimard

Écrivaine anglaise née en 1982 et diplômée de l’école de théâtre The Royal Central School of Speech and Drama de Londres, Jessie Burton est l’auteure d’un premier roman sorti courant 2015 simplement intitulé Miniaturiste dans l’édition française, un ouvrage qui lui permet d’acquérir une notoriété certaine. Suite à ce succès si fulgurant que l’écrivaine n’attendait pas, elle choisit de s’intéresser dans son deuxième roman à la notion de réception de l’œuvre et la place de celui ou celle qui en est l’auteur.e. Les Filles au lion, traduit de l’anglais vers le français par Jean Esch, est ainsi une œuvre empreinte d’une douce émotion donnant en outre à réfléchir sur la position des femmes dans le monde artistique, avec un regard tourné vers la guerre … Continuer la lecture de « Les Filles au lion de Jessie Burton, une réflexion sur la perception d’une œuvre artistique »

La Salle de bal d’Anna Hope, leçons d’histoire et d’humanité

Copyright : Gallimard

L’écrivaine et actrice britannique Anna Hope, aussi connue pour son rôle de Novice Hame dans la série Doctor Who, est l’auteure d’un deuxième roman dans lequel elle traite des pensées eugéniques au début du XXe siècle. Intitulé La Salle de bal dans l’édition française – The Ballroom dans son édition originelle – et traduit de l’anglais par Élodie Leplat, cette œuvre propose une immersion inédite dans un asile muni d’une salle de bal où sont réuni·e·s tous les vendredis les patient·e·s de l’institution. Anna Hope y offre une réflexion ouverte sur la notion de santé mentale, sur le choix des personnes dites « en mesure » de déterminer qui doit être considéré·e comme aliéné·e. Elle nous interroge : Qui peut réellement juger la capacité mentale d’autrui ? Sur quels critères peut-on vraiment … Continuer la lecture de « La Salle de bal d’Anna Hope, leçons d’histoire et d’humanité »