Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse

Copyright : Plon

De toutes les époques et en tous lieux, la nuit émerveille pour son caractère énigmatique. Dans la mythologie grecque, elle porte le nom de Nyx ; c’est la déesse des ténèbres, mère de divinités bienfaitrices comme le Jour, la Prudence, le Sommeil et les Songes, et de divinités pernicieuses comme la Ruse, le Sort, la Discorde et la Mort. Elle est ainsi à la fois source de fascination et de crainte. En matière de contes créoles, la nuit joue le rôle de chef d’orchestre : c’est d’abord le moment choisi par les conteurs pour énoncer leurs histoires, certains de l’impact qu’elles auront alors sur l’imaginaire de leurs allocutaires ; c’est aussi l’enveloppe enchanteresse durant laquelle êtres magiques et maléfiques dévoilent leur emprise sur … Continuer la lecture de « Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse »

Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations

Copyright : Rivages

Miguel Bonnefoy s’intéresse particulièrement aux notions de migration, d’héritage et de transmission dans ses écrits. Il compose à cet égard une œuvre littéraire singulière dans laquelle on retrouve ces thématiques qui lui sont chères : ses deux premiers romans – Le Voyage d’Octavio (Rivages, 2015) et Sucre noir (Rivages, 2017) – illustrent chacun à leur façon la richesse de ses réflexions sur le patrimoine culturel d’un peuple et sa mémoire. L’écrivain poursuit en cette rentrée automnale 2020 ses explorations littéraires à travers l’histoire réinventée de son trisaïeul paternel, tavernier français ayant immigré au Chili en quête de meilleurs lendemains. Héritage constitue de la sorte un roman contemporain, aux multiples « héros » confrontés à l’Histoire. Ce texte, empreint de réalisme magique, est construit à … Continuer la lecture de « Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations »

Le Voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela

Copyright : Rivages

Écrivain né à Paris d’une mère vénézuélienne et d’un père chilien, Miguel Bonnefoy grandit au Venezuela et au Portugal, puis étudie les lettres modernes françaises dans une université parisienne. Il est ainsi baigné dès son plus jeune âge dans un ensemble de cultures différentes et son style d’écriture reflète son métissage culturel ; l’espagnol est sa langue de cœur, le français devient sa langue d’écriture. Il crée à partir de ces deux environnements linguistiques un nouveau langage empreint de poésie, à mi-chemin entre érudition classique – s’inspirant volontiers de Gustave Flaubert pour son phrasé – et réalisme magique – influencé par la poésie d’Andrés Eloy Blanco et Gustavo Pereira. Infusant de la sorte son premier roman intitulé Le Voyage d’Octavio d’un … Continuer la lecture de « Le Voyage d’Octavio de Miguel Bonnefoy, une fable fantastique au cœur du Venezuela »

Sucre noir de Miguel Bonnefoy, à la recherche du véritable trésor

Copyright : Rivages

Écrivain franco-vénézuélien né en 1986, Miguel Bonnefoy offre en son deuxième roman intitulé Sucre noir une réflexion philosophique sur ce qu’est le véritable trésor d’une vie. À ce titre, il revisite l’existence du pirate britannique Henry Morgan (≈1635-1688) pour mieux conter le destin de ses personnages en quête d’opulence. Il compose à travers leur histoire une allégorie subtile sur la situation conflictuelle du Venezuela, pays du bassin caribéen dont les réserves de pétrole sont parmi les plus importantes au monde. Une légende de pirates Le prologue de Sucre noir présente la légende réinventée du pirate Henry Morgan. Cet illustre capitaine et son équipage ont navigué ensemble toutes les mers. Ils ont affronté de terribles tempêtes, ont combattu de bien nombreux adversaires, … Continuer la lecture de « Sucre noir de Miguel Bonnefoy, à la recherche du véritable trésor »

Le Chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, les rues de Buenos Aires

Copyright : Gallimard

Le Chanteur de tango est un roman de Tomás Eloy Martínez paru en France en janvier 2006 au sein de la collection « Du monde entier » des éditions Gallimard. Il est traduit de l’espagnol vers le français par Vincent Raynaud, et est disponible au format poche dès juillet 2007 au sein de la collection « Folio ». Tomás Eloy Martínez est un journaliste, scénariste et écrivain argentin né en 1934. Diplômé de l’université de Tucumán en littérature anglaise et latino-américaine, il travaille d’abord pour des magazines locaux dont La Nación et Primera Plana, avant de s’illustrer également dans le domaine du reportage à Paris en 1969 et 1970. Il s’éteint en 2010 âgé de soixante-quinze ans. Le Chanteur de tango propose la découverte d’un … Continuer la lecture de « Le Chanteur de tango de Tomás Eloy Martínez, les rues de Buenos Aires »

Adieu Bogota de Simone et André Schwarz-Bart, une plongée dans l’horreur humaine

Copyright : Seuil

André Schwarz-Bart et Simone Schwarz-Bart sont deux écrivains français au parcours croisé. De leur rencontre naît une histoire d’amour singulière, mais aussi une histoire d’écriture hors normes. Ces deux romanciers composent à quatre mains un cycle littéraire retraçant le destin de la mulâtresse Solitude, une résistante de l’esclavage en Guadeloupe. Ils décrivent avec émotion et justesse leur vision des Antilles, permettent un regard autre sur la Caraïbe. André Schwarz-Bart est en outre le récipiendaire du prix Goncourt en 1959 pour son roman Le Dernier des Justes. Adieu Bogota est le quatrième volume du cycle conjointement écrit par Simone et André Schwarz-Bart. Il paraît ainsi après Un plat de porc aux bananes vertes (1967), La Mulâtresse Solitude (1972) et L’Ancêtre en Solitude (2015). Les éditions du Seuil optent pour une première … Continuer la lecture de « Adieu Bogota de Simone et André Schwarz-Bart, une plongée dans l’horreur humaine »

Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão de Martha Batalha, une femme invisible…

Copyright : Denoël

Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão est le premier roman de l’écrivaine brésilienne Martha Batalha. Il paraît en France au mois de janvier 2017 au sein des éditions Denoël. Il est traduit en langue française par le romancier Diniz Galhos. Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão offre une lecture cadencée dans laquelle on retrouve le Brésil du début du XXe siècle. On y découvre un pays où l’assujettissement des femmes est encore bien présent. Des femmes qui pourtant ne rêvent que d’une chose : échapper à leur réalité et profiter de leur vie telle qu’elles l’entendent. Ces femmes veulent exister et se sentir importantes… mais cette indépendance tant désirée semble impossible en marge d’une société patriarcale. L’invisibilité des femmes du siècle passé Eurídice Gusmão Campelo est … Continuer la lecture de « Les Mille Talents d’Eurídice Gusmão de Martha Batalha, une femme invisible… »

Luz Nas Vielas, un projet de Boa Mistura

Copyright : BOA MiSTURA

Boa Mistura est une équipe de graphistes/illustrateurs originaires d’Espagne. « boa mistura » est une expression portugaise signifiant « bon mélange ». Cette équipe se compose actuellement de cinq amoureux du graffiti, de l’art de manière plus générale : Javier Serrano Guerra, un architecte de l’ETSAG à Madrid ; Juan Jaume Fernández, diplômé des beaux-arts spécialisé dans la photographie et la vidéo de l’Université de Berlin ; Pablo Ferreiro Mederos, diplômé également des beaux-arts mais cette fois spécialiste en design graphique à Helsinki ; Pablo Purón Carrillo, un dessinateur chevronné diplômé en publicité et relations publiques ; et Rubén Martín de Lucas, peintre et ingénieur de l’UPM à Madrid. Luz Nas Vielas, de la lumière dans les favelas Alors que les membres de l’équipe Boa Mistura ont la possibilité de séjourner … Continuer la lecture de « Luz Nas Vielas, un projet de Boa Mistura »

La Coupe du Monde brésilienne en street art

Copyright : Paulo Ito

Il existe un contraste saisissant entre les réjouissances liées à la Coupe du monde de football et les préoccupations des habitants des favelas brésiliennes. Le monde du street art n’existe pas seulement pour son côté artistique mais bien aussi pour dénoncer aux yeux de tous certaines divergences d’opinions. Il apparaît actuellement un fossé énorme entre l’effervescence mondiale pour cette compétition sportive et les murs proposés par la population brésilienne. Paulo Ito, street artist brésilien, est l’auteur de la photographie mise en avant pour illustrer cet article. Cette peinture est actuellement visible dans une des rues de Rio de Janeiro. Paulo Ito a dessiné cette image pour dénoncer la pauvreté du Brésil alors que cette Coupe du Monde est l’une des plus chères organisées à ce jour. … Continuer la lecture de « La Coupe du Monde brésilienne en street art »