Soleil amer de Lilia Hassaine, une cruelle désillusion

Copyright : Gallimard

Choisissant pour épigraphe deux vers du Bateau ivre d’Arthur Rimbaud – « Les Aubes sont navrantes/Toute lune est atroce et tout soleil amer » –, suggérant de sorte une traversée en mer singulière où l’avènement n’est peut-être que désenchantement, désillusion et mélancolie, Lilia Hassaine traite en son deuxième roman d’exil et de mensonge à travers la destinée d’une famille algérienne installée en France. Une aventure française Soleil amer démarre par une scène d’enfants « [campant] des personnages » romains, se livrant à des « luttes fratricides », des petites guerres qui sans cesse se terminent et recommencent. On est alors dans la région montagneuse de l’Aurès en Algérie, en 1959. Là, Naja, vingt-six ans, élève seule ses trois filles, Maryam, Sonia et Nour, encore bébé. Son mari Saïd a … Continuer la lecture de « Soleil amer de Lilia Hassaine, une cruelle désillusion »

Rentrée littéraire 2021 – Gallimard

Copyright : Gallimard

Les éditions Gallimard offrent en cette rentrée littéraire 2021 un ensemble hétéroclite d’ouvrages d’expression française et d’expression dite « étrangère », répartis dans les collections « Blanche », « L’Arbalète », « Sygne », « Continents noirs » et « Du monde entier » de la structure éditoriale. On retrouve en outre six premiers romans au sein de cette sélection, les œuvres littéraires de Delphine Arbo Pariente, Amina Damerdji, Étienne Kern, François Caillat, Anne Terrier et Kawai Strong Washburn. Une rentrée « Blanche » Nathacha Appanah propose en son roman intitulé Rien ne t’appartient une réflexion sur la place de la femme dans nos sociétés à travers l’histoire de sa protagoniste principale prénommée Tara. Suite à la mort de son mari, cette dernière se questionne sur sa vie, sur la femme qu’elle est maintenant et celle qu’elle a été. Ses souvenirs la ramènent … Continuer la lecture de « Rentrée littéraire 2021 – Gallimard »