Rien ne t’appartient de Nathacha Appanah, naître femme, naître entravée

Copyright : Gallimard

Nathacha Appanah reprend en son huitième roman intitulé Rien ne t’appartient de nombreuses thématiques qui lui sont chères, que l’on retrouve dans l’ensemble de son œuvre littéraire. Il est ainsi question ici de la place que l’on donne aux « fantômes », aux souvenirs du passé ; de destins éprouvés, notamment d’une jeunesse maltraitée, délaissée, oubliée ; de l’impact des catastrophes naturelles sur la population qui les subit ; et des rêves, des désirs et aspirations de l’être. Embrassant ces différents sujets en son intrigue, l’écrivaine nous mène à la découverte de la destinée d’une femme sans âge, dont la mort du mari ravive de vagues réminiscences, dont l’histoire violente révèle la cruauté d’un lieu où l’on ne peut penser dévier de l’opinion politique imposée par … Continuer la lecture de « Rien ne t’appartient de Nathacha Appanah, naître femme, naître entravée »

Rentrée littéraire 2021 – Gallimard

Copyright : Gallimard

Les éditions Gallimard offrent en cette rentrée littéraire 2021 un ensemble hétéroclite d’ouvrages d’expression française et d’expression dite « étrangère », répartis dans les collections « Blanche », « L’Arbalète », « Sygne », « Continents noirs » et « Du monde entier » de la structure éditoriale. On retrouve en outre six premiers romans au sein de cette sélection, les œuvres littéraires de Delphine Arbo Pariente, Amina Damerdji, Étienne Kern, François Caillat, Anne Terrier et Kawai Strong Washburn. Une rentrée « Blanche » Nathacha Appanah propose en son roman intitulé Rien ne t’appartient une réflexion sur la place de la femme dans nos sociétés à travers l’histoire de sa protagoniste principale prénommée Tara. Suite à la mort de son mari, cette dernière se questionne sur sa vie, sur la femme qu’elle est maintenant et celle qu’elle a été. Ses souvenirs la ramènent … Continuer la lecture de « Rentrée littéraire 2021 – Gallimard »

Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vive revisite de Paul et Virginie

Copyright : Gallimard

Dans son premier roman intitulé Genie et Paul, l’écrivaine britannico-mauricienne Natasha Soobramanien, traduite de l’anglais vers le français par Nathacha Appanah, rend subtilement hommage à l’œuvre intitulée Paul et Virginie, texte classique du XVIIIe siècle composé par Jacques-⁠Henri Bernardin de Saint-⁠Pierre. Un amour fraternel ébranlé Genie Lallan est une jeune Londonienne de vingt-six ans emmenée d’urgence à l’hôpital à quatre heures du matin. Quand elle sort de son état d’inconscience, Genie a complètement perdu la notion du temps et ne sait pas où elle se trouve. Paul, son frère aîné, son repère, la seule personne présente la nuit dernière à l’heure à laquelle elle a failli mourir, n’est pas à son chevet, pour son plus grand désarroi. Une fois quelque peu rétablie, Genie retourne chez … Continuer la lecture de « Genie et Paul de Natasha Soobramanien, une vive revisite de Paul et Virginie »

Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre…

Copyright : Gallimard

Dans son sixième roman intitulé Tropique de la violence, paru au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard, Nathacha Appanah pose un regard sur la vie insulaire, une vie de misère loin d’être facile, pourtant souvent idéalisée par les touristes. Elle choisit de juxtaposer le mot « tropique » au mot « violence » formant une association relativement inédite dans les pensées communes. Elle conte une histoire difficile, noire, sans espoir. Il n’y a ici que de la peine, mais une certaine beauté liée à ce discours tragique. Une histoire de la violence Marie a tout quitté pour suivre Chamsidine. Elle dépose ses valises à Mayotte alors amoureuse éperdue de cet homme qu’elle rencontre sur son lieu de travail. Son histoire commence comme dans … Continuer la lecture de « Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre… »

Petit éloge des fantômes de Nathacha Appanah, accepter de vivre avec le poids du passé

Copyright : Gallimard

Petit éloge des fantômes est un recueil de nouvelles finement composé par Nathacha Appanah dans lequel il est question de présences et d’esprits, et de leurs possibles agissements sur autrui. Ce livre, comme l’évoque la nouvelliste dans une note, est écrit pour aider tout·e un·e chacun·e à « apprivoiser » ses fantômes – les absences, les non-dits, l’enfance, les rêves, la mort et la trahison. Car arriver à confronter ces derniers, c’est peut-être réussir à faire face à l’adversité, et avancer. Affronter la mort Nathacha Appanah use de sa plume pour parler du deuil de la plus intimiste des façons qu’il soit. Qu’il s’agisse de nos aîné·e·s, d’un frère ou d’une sœur, d’un parent ou encore d’un·e ami·e, la mort d’une personne proche apparaît … Continuer la lecture de « Petit éloge des fantômes de Nathacha Appanah, accepter de vivre avec le poids du passé »

La Noce d’Anna de Nathacha Appanah, une remise en question en toute sensibilité

Copyright : Gallimard

Écrivaine franco-mauricienne aux œuvres d’une grande richesse, Nathacha Appanah s’applique de manière méticuleuse à proposer à ses lecteur·rice·s des personnages que l’on croirait de chair, tant leurs réflexions paraissent humaines. Dans son troisième roman intitulé La Noce d’Anna, paru en 2005 au sein de la collection « Continents Noirs » des éditions Gallimard, elle choisit ainsi d’explorer les liens qui unissent une mère à sa fille. Sonia et Anna entretiennent une relation singulière que Sonia analyse à l’occasion du mariage de son unique enfant. L’heure est à l’introspection. Une introspection teintée de nostalgie L’énonciation de La Noce d’Anna démarre in medias res. Aujourd’hui, 21 avril, Anna se marie. Sonia ressasse alors tous les événements qui l’ont menée à ce jour – ce jour où … Continuer la lecture de « La Noce d’Anna de Nathacha Appanah, une remise en question en toute sensibilité »