Rentrée littéraire 2020 – Parutions des éditions Alma

Rentrée littéraire - Alma Éditeur
Copyright : Alma

La rentrée littéraire 2020 des éditions Alma se concentre autour de deux ouvrages singuliers : le deuxième roman de Camille Brunel, écrivain récipiendaire du Grand Prix SGDL du Premier Roman 2019 pour La Guérilla des animaux (Alma, 2018) ; et le premier roman de Marie Baudry.

Une critique sous-jacente

Camille Brunel revient sur le devant de la scène littéraire avec une œuvre intitulée Les Métamorphoses. Dans ce texte aux notes de réalisme magique, une étrange épidémie transforme les êtres humains en animaux. Isis, jeune femme végane, connectée, animaliste, constate ces apparitions insolites sans qu’elle ne puisse rien y changer. Alors que la planète se métamorphose en véritable bestiaire, elle essaie de faire face à cette catastrophe qui bouleverse ses certitudes.

Marie Baudry compose au sein d’Ossip Ossipovitch une fable politique qui « veut braver la violence et le cynisme des pouvoirs en rendant désirable et possible la révolte ». Odessa, ville aux allures de mégalopole prescriptrice se moquant de ses semblables, est fière de son illustre écrivain Ossip Ossipovitch. Depuis toujours, les textes de ce grand amateur d’art sont acclamés des odessistes et commentés avec vigueur. Quand Ossip Ossipovitch revient cette fois avec des textes de fin du monde, la ville s’enflamme.

Une rentrée inventive

Alma Éditeur offre de la sorte une rentrée littéraire qui se veut à la fois critique de notre société actuelle et innovatrice par la façon dont ses œuvres abordent des problématiques contemporaines.

Découvrez ci-après l’argumentaire des deux ouvrages.
 

Les Métamorphoses de Camille Brunel

Les Métamorphoses
TitreLes Métamorphoses
Auteur Camille Brunel
Éditeur Alma
Date de parution27 août 2020
ISBN139782362794896
ISBN10236279489X
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages610
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Isis est une jeune femme vegan ultra connectée, animaliste, portant autant (sinon plus) d’affection à Dinah, sa chatte, qu’à ses semblables. Voici qu’apparaît dans son jardin une grue antigone, bel oiseau étranger à l’Europe. Isis poste son étonnement sur les réseaux.

Très vite se multiplient d’autres apparitions inédites d’animaux, allant de pair avec d’inexplicables disparitions d’êtres humains. Le monde se peuple d’un improbable bestiaire où les uns dévorent ceux qui sont devenus leur proie, les autres fuyant comme ils peuvent un lieu à présent hostile. Les autorités n’osent prononcer le mot de pandémie, mais les scientifiques identifient un mal nouveau: la tératomorphose foudroyante. Une pulsion affective ou sexuelle prononcée en serait un des premiers symptômes, touchant davantage les adultes de sexe masculin, bien que les femmes et les enfants ne soient pas totalement épargnés.

Isis voit ainsi chacun des membres de sa famille tout comme ses proches se métamorphoser : sa grand-mère devenue araignée écrasée par son oncle, son père hippocampe qu’elle remet à la mer, son beau-frère changé en serpent enfermé dans la chambre de sa sœur... Avec Shravanthi, danseuse indienne de Pondichéry qui l’a rejointe et dont elle est éprise, elle s’efforce de se sauver et surtout de sauver ses deux petites nièces, quittant un monde apocalyptique pour rejoindre un des gynécées nouvellement créé qui protègerait les dernières femmes épargnées par la pandémie. Y arriveront-elles avant que la pulsion amoureuse fasse son œuvre ?

Malgré la construction d’un univers fictif saisissant, le roman ne verse jamais dans le fantastique. Rythme effréné, style vif et réaliste entraînent naturellement le lecteur sans qu’il se soucie d’espérer improbable cette fin du monde. Toute l’habileté de l’auteur est d’avoir choisi un personnage principal (Isis) qui porte un regard, non pas résigné mais plein de lucidité sur la situation.

Tirant les ficelles jusqu’au-boutistes des travers de notre société, Camille Brunel approfondit les thèmes déjà présents dans La Guérilla des animaux (Alma, 2018) : l’animalisme, l’anthropocène, l’hyperconnection aux réseaux sociaux mais aussi le rapport à la mort et à la vie.

Ossip Ossipovitch de Marie Baudry

Ossip Ossipovitch
TitreOssip Ossipovitch
Auteure Marie Baudry
Éditeur Alma
Date de parution3 septembre 2020
ISBN139782362794926
ISBN10236279492X
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages224
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

« Odessa. On ne sait pas trop quand. Plus tard, mais pas très tard. Odessa, mais cela aurait pu être ailleurs. Une chose est sûre : là vit Ossip Ossipovitch, le grand écrivain national. Bien qu’il se soit toujours refusé à publier, son œuvre immense circule, on ne sait trop comment, parmi les Odessites qui en récitent, racontent et redisent les mille aventures, les mille exploits.
J’ai longtemps vécu à Odessa. J’ai fréquenté ou cru fréquenter Ossip Ossipovitch et les cercles auxquels il appartenait. J’ai entrepris ici de mettre par écrit certaines des bribes de son œuvre qui m’ont été transmises.
Lectrice, lecteur, il m’a paru important qu’elles arrivent jusqu’à toi qui n’as pas eu la chance de participer au soulèvement puis à la grande insurrection. Puisses-tu tirer grands fruits de son enseignement. »

Dans cette fable politique, la fantaisie, le burlesque et la poésie se jouent de la fin du monde. Face aux cyniques raisons d’État, la révolte est possible et désirable, qui redonnerait beauté et sens à la vie. Une variation sur les Nuits debout, à la mode odessite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.