Rentrée littéraire 2020 – Parutions des éditions Grasset

Rentrée littéraire 2020 - Grasset
Copyright : Grasset

Le rentrée littéraire 2020 des éditions Grasset se compose de onze ouvrages explorant une pluralité de thématiques dont le pouvoir salvateur de l’art, la notion d’histoire individuelle juxtaposée à celle d’Histoire collective, et l’impact des relations humaines (familiales et sentimentales) sur la trajectoire d’une vie.

Grasset propose par ailleurs cette année des textes d’écrivains attendus des critiques dont celui de Pascal Quignard, lauréat du prix Goncourt 2002 avec Les Ombres errantes ; celui de Metin Arditi, récipiendaire du prix Jean Giono pour Le Turquetto et du prix Méditerranée pour L’Enfant qui mesurait le monde ; celui d’Isabelle Carré, de retour avec un second roman après Les Rêveurs, couronné du Grand Prix RTL-Lire 2018 ; et celui de Grégoire Delacourt, présent pour la première fois chez Grasset, après huit romans remarqués aux éditions JC Lattès.

Une vie baignée d’art

Pascal Quignard, Oriane Jeancourt Galignani et Dominique Fortier offrent au cours de cette rentrée littéraire trois œuvres dans lesquelles l’art se manifeste avec fulgurance et flamboyance.

Pascal Quignard propose ici le tome XI d’une œuvre littéraire conséquente intitulée Dernier Royaume, un ensemble de volumes qui contient en son sein les réflexions de l’écrivain sur différents domaines culturels. Cette année Pascal Quignart écrit sur son sujet de prédilection, la littérature. L’Homme de lettres, disponible dans la « Collection littéraire dirigée par Martine Saada », peut de la sorte être perçu comme une déclaration d’amour de l’écrivain à son art.

Oriane Jeancourt Galignani, rédactrice en chef du magazine culturel Transfuge, présente dans La Femme-écrevisse l’histoire d’une gravure intrigante, sur laquelle se dévoile un corps féminin à la tête de crustacé. Elle balaie à travers cette pièce unique trois époques, trois lieux et trois destins singuliers.

Seul essai littéraire de la sélection, Les Villes de papier de Dominique Fortier, écrivaine canadienne d’expression française, offre un récit atypique mêlant tout en finesse et élégance poésie et prose, reprenant la vie d’Emily Dickinson, grande poétesse états-unienne du XIXe siècle.

Une Histoire, des histoires

Metin Arditi, Maël Renouard et Jean-⁠René Van der Plaetsen s’intéressent au destin bouleversé de personnages charismatiques qui doivent faire à l’Histoire.

Metin Arditi dessine le portrait d’une femme forte dans Rachel et les siens. Le récit de Rachel, alors adolescente, débute en 1917 à Jaffa en Palestine ottomane. Elle vit dans une maison possédant deux logements – mais une seule grande cuisine – où résident d’une part sa famille, des Juifs arabes, et d’autre part, des Palestiniens chrétiens. L’harmonie semble régner… mais les guerres de religion éclatent et bouleversent le quotidien de ces deux familles. C’est finalement l’amour de Rachel pour l’art, son activité d’écriture de pièces de théâtre spécifiquement, qui se révèle salvateur.

Maël Renouard, traducteur de l’allemand, du grec ancien et de l’italien vers le français, propose au sein de L’Historiographe du royaume une réflexion sur l’écrivain opprimé à travers le témoignage d’un personnage évoluant entre grâce et disgrâce selon le bon vouloir du roi Hassan II. Trois décennies de l’Histoire du Maroc – du protectorat français aux « années de plomb » – sont ainsi explorées.

Jean-⁠René Van der Plaetsen, journaliste et directeur délégué de la rédaction du Figaro Magazine, invite son lecteur à découvrir l’histoire du soldat Belleface, ancien légionnaire dont le passé s’entoure de mystères. Dans Le Métier de mourir, l’écrivain montre les grandes turbulences que connaît le Liban au crépuscule du XXe siècle, alors que Belleface évolue aux avant-postes.

Une intimité éprouvée

Isabelle Carré, Grégoire Delacourt, Jean-Paul Enthoven, Nicolas Deleau et Jón Kalman Stefánsson sondent, quant à eux, l’âme de personnages ébranlés dans leur quotidien ou leur passé.

Isabelle Carré dont le roman à paraître s’intitule Du côté des Indiens s’intéresse au destin bouleversé de personnages singuliers. Elle incarne les challenges de notre société contemporaine au moyen de protagonistes au caractère humain dont Muriel, jeune femme célibataire partageant une réelle amitié avec Ziad, garçon de dix ans qui « s’élève seul ».

Un jour viendra couleur d’orange, dont le titre est tiré d’un poème d’Aragon sur la guerre d’Espagne, évoque avec originalité la période de l’enfance. Grégoire Delacourt compose ici un texte qui tend vers l’espoir, vers le « beau », grâce à son personnage principal, un être ayant sa propre compréhension du monde. Geoffroy, treize ans, est atteint du syndrome d’Asperger. Il rencontre une adolescente de quinze ans et, ensemble, les deux vont influencer le monde des adultes alentour.

Jean-Paul Enthoven, critique littéraire, compose dans Ce qui plaisait à Blanche un roman subtil quant aux sentiments amoureux. Il conte l’amour d’un homme anonyme pour Blanche, femme libre et libérée qu’il a connue vingt ans plus tôt.

Nicolas Deleau, professeur de français et voyageur-arpenteur, donne à lire une fable poétique au sein de Des rêves à tenir. Job est de retour dans une contrée merveilleuse après trente ans de disparition. Il côtoie alors des êtres volontaires, déterminés qui luttent pour la survie des laissés-pour-compte… mais il est atteint d’une curieuse affection qui inquiète le narrateur de ce conte.

Jón Kalman Stefánsson complète cette liste avec Lumière d’été, puis vient la nuit, un ouvrage à paraître au sein de la collection « En lettres d’ancre » grâce à la traduction de l’islandais vers le français d’Éric Boury. Lumière d’été, puis vient la nuit est un roman polyphonique contant les péripéties de personnes vivant dans un village d’environ deux cents âmes situé à l’Ouest de l’Islande. Employant la première personne du pluriel pour sa narration, Jón Kalman Stefánsson invite son lecteur à se prêter à une expérience littéraire singulière.

Des destinées croisées

La rentrée littéraire 2020 des éditions Grasset offre ainsi son lot de destins croisés. Chaque ouvrage s’inscrit dans un cadre historique ou social spécifique conférant au texte une atmosphère particulière.

Découvrez ci-après l’argumentaire des onze ouvrages.
 

Du côté des Indiens d’Isabelle Carré

Du côté des Indiens
TitreDu côté des Indiens
Auteure Isabelle Carré
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution12 août 2020
ISBN139782246820543
ISBN102246820545
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages352
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

« Il s’est trompé, il a appuyé sur la mauvaise touche, pensa aussitôt Ziad. Il ne va pas tarder à redescendre… Il se retint de crier : “Papa, tu fais quoi ? Papa ! Je suis là, je t’attends…” Pourquoi son père tardait il à réapparaître ? Les courroies élastiques de l’ascenseur s’étirèrent encore un peu, imitant de gigantesques chewing gums. Puis une porte s’ouvrit là haut, avec des rires étranges, chargés d’excitation, qu’on étouffait. Il va comprendre son erreur, se répéta Ziad, osant seulement grimper quelques marches, sans parvenir à capter d’autre son que celui des gosses qui jouaient encore dans la cour malgré l’heure tardive, et la voix exaspérée de la gardienne qui criait sur son chat.
Son père s’était volatilisé dans les derniers étages de l’immeuble, et ne semblait pas pressé d’en revenir. »

Ziad, 10 ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine, Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses ? La ronde vertigineuse d’êtres qui cherchent désespérément la lumière, saisie par l’œil sensible et poétique d’Isabelle Carré.

Un jour viendra couleur d’orange de Grégoire Delacourt

Un jour viendra couleur d’orange
TitreUn jour viendra couleur d’orange
Auteur Grégoire Delacourt
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution19 août 2020
ISBN139782246824916
ISBN102246824915
Prix prévisionnel19,50 €
Nombre de pages272
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Tandis que le pays s’embrase de colères, Geoffroy, treize ans, vit dans un monde imaginaire qu’il ordonne par chiffres et par couleurs. Sa pureté d’enfant « différent » bouscule les siens : son père, Pierre, incapable de communiquer avec lui et rattrapé par sa propre violence ; sa mère, Louise, qui le protège tout en cherchant éperdument la douceur. Et la jeune Djamila, en butte à la convoitise des hommes, fascinée par sa candeur de petit prince.
Fureurs, rêves et désirs s’entrechoquent dans une France révoltée. Et s’il suffisait d’un innocent pour que renaisse l’espoir ? Alors, peut-être, comme l’écrit Aragon, « un jour viendra couleur d’orange (…) Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront ».
Lumineuse, vibrante, une grande histoire d’humanité.

Rachel et les siens de Metin Arditi

Rachel et les siens
TitreRachel et les siens
Auteur Metin Arditi
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution26 août 2020
ISBN139782246825999
ISBN102246825997
Prix prévisionnel24,00 €
Nombre de pages512
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Qui est Rachel, enfant qui aimait raconter des histoires, devenue une dramaturge acclamée sur toutes les grandes scènes du monde ?

Avec ses parents, des Juifs de Palestine, elle habite Jaffa au début du XXe siècle. Ils partagent leur maison avec les Khalifa, des Arabes chrétiens. Les deux familles n’en font qu’une, jusqu’à ce que l’Histoire s’en mêle. Conflits religieux, guerres… Dans les tempêtes, Rachel tient bon grâce à l’art, à sa vocation absolue pour le théâtre. Elle organise le monde sur scène, tandis que sa vie est agitée d’amours et de deuils, d’obstacles et d’exils. De Palestine en Turquie, de Turquie en France, elle affronte, intrépide, amoureuse, un monde hostile, créant une œuvre bouleversante.

Un inoubliable portrait de femme.

Ce qui plaisait à Blanche de Jean-Paul Enthoven

Ce qui plaisait à Blanche
TitreCe qui plaisait à Blanche
Auteur Jean-Paul Enthoven
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution26 août 2020
ISBN139782246802884
ISBN102246802881
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages320
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

« Certains êtres sont parfois des virtuoses involontaires de l’instrument que nous sommes. Et ils le sont parce qu’un don mystérieux leur a offert un accès immédiat, presque violent, à ce que, d’ordinaire, nous dissimulons.
Ces êtres, que nous identifions à peine quand le hasard nous met en leur présence, jouent d’instinct de cet instrument, donc de nous-mêmes. Rien, pourtant, ne les a préparés à l’exercice auquel ils vont exceller sans le savoir.
Parfois, ils y prennent du plaisir. Parfois, ils s’en acquittent sans y songer. Comme des despotes qui se sentent obligés d’être despotiques, par conformité à leur nature, et presque à leur insu.
Ces êtres sont redoutables car ils vont nous gouverner avant même d’avoir pris la peine de le vouloir.
Mais nous aimons à la folie l’illusion qu’ils nous procurent d’être compris, ainsi que les doses de ravissement qu’ils ont versées dans notre existence – en même temps qu’ils y ont versé leurs doses de venin.
Blanche était de ces êtres-là… »

Le Métier de mourir de Jean-René Van der Plaetsen

Le Métier de mourir
TitreLe Métier de mourir
Auteur Jean-René Van der Plaetsen
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution26 août 2020
ISBN139782246818380
ISBN102246818389
Prix prévisionnel19,50 €
Nombre de pages272
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Qui est ce soldat énigmatique qui se fait appeler Belleface ? Et quel est le lourd et douloureux secret qu’il dissimule avec tant de précautions à ses hommes ? Rescapé du camp de Treblinka, ancien légionnaire en Indochine, officier légendaire de l’armée israélienne, il commande un avant-poste dans le sud du Liban en 1985. Sa mission : protéger la frontière nord d’Israël contre les attaques du Hezbollah avec l’aide de quelques miliciens libanais à la solde de l’État hébreu. L’arrivée d’un jeune Français ardent et idéaliste au sein de cette communauté d’hommes confinés en territoire hostile, assiégés par un ennemi insaisissable, perdus dans une sorte de désert des Tartares oriental, va être un révélateur. Et faire apparaître le mystère si invraisemblable de la vie de Belleface, héros inconnu dont l’Histoire n’a pas retenu le nom.
Inspiré de la vie d’un personnage ayant réellement existé, Le Métier de mourir est un beau et grand roman métaphysique, marqué par un romantisme échevelé, où s’entremêlent, autour d’un individu hors du commun, des histoires d’hommes et d’amour, dans des paysages de commencement du monde, au rythme des balles qui sifflent et des Saintes Écritures.

Lumière d’été, puis vient la nuit de Jón Kalman Stefánsson

Lumière d’été, puis vient la nuit
TitreLumière d’été, puis vient la nuit
Auteur Jón Kalman Stefánsson
Traducteur Éric Boury
Éditeur Grasset
Collection En lettres d’ancre
Date de parution26 août 2020
ISBN139782246823582
ISBN102246823587
Prix prévisionnel22,50 €
Nombre de pages320
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Dans un petit village des fjords de l’ouest, les étés sont courts. Les habitants se croisent au bureau de poste, à la coopérative agricole, lors des bals. Chacun essaie de bien vivre, certains essaient même de bien mourir. Même s’il n’y a ni église ni cimetière dans la commune, la vie avance, le temps réclame son dû.
Pourtant, ce quotidien si ordonné se dérègle parfois : le retour d’un ancien amant qu’on croyait parti pour toujours, l’attraction des astres ou des oiseaux, une petite robe en velours sombre, ou un chignon de cheveux roux. Pour certains, c’est une rencontre fortuite sur la lande, pour d’autres le sentiment que les ombres ont vaincu – il suffit de peu pour faire basculer un destin. Et parfois même, ce sont les fantômes qui s’en mêlent…
En huit chapitres, Jón Kalman Stefánsson se fait le chroniqueur de cette communauté dont les héros se nomment Davíð, Sólrún, Jónas, Ágústa, Elísabet ou Kristín, et plonge dans le secret de leurs âmes. Une ronde de désirs et de rêves, une comédie humaine à l’islandaise, et si universelle en même temps. Lumière d’été, puis vient la nuit charme, émeut, bouleverse.

Des rêves à tenir de Nicolas Deleau

Des rêves à tenir
TitreDes rêves à tenir
Auteur Nicolas Deleau
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution2 septembre 2020
ISBN139782246825913
ISBN102246825911
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages198
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Un dimanche d’hiver, dans un petit port de pêche, Job réapparaît après trente ans d’errance. Au bar local, sa présence silencieuse et son éternel verre de whisky chaud intriguent une bande de joyeux rêveurs. Autoproclamés les Partisans de la langouste, ils cherchent comment sauver ces dernières – et, par elles, l’humanité devenue folle.
A l’affût des échos du monde, l’un de ces utopistes bricole de vieilles radios sur lesquelles il capte des fréquences lointaines. Prêtant l’oreille aux échanges nocturnes de marins solitaires, il apprend l’existence d’une nouvelle Arche de Noé, une ZAD maritime géante… Le moment est peut-être venu d’incarner ses rêves.
La micro-société des Rêves à tenir agrandit le champ des possibles, et son irrévérence réjouissante bouscule l’âpreté du réel. Avec une douce pudeur, elle tisse un écheveau de questions sur soi-même et sur l’autre, sur l’absence, et sur ce qui nous rend dignes du nom d’hommes.

Une fable universelle, toute en humour espiègle et en grâce poétique.

L’Historiographe du royaume de Maël Renouard

L’Historiographe du royaume
TitreL’Historiographe du royaume
Auteur Maël Renouard
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution2 septembre 2020
ISBN139782246815266
ISBN102246815266
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages336
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

« Je fus en grâce autant qu’en disgrâce. De l’un ou l’autre état les causes me furent souvent inconnues. À l’âge de quinze ans j’avais été placé au Collège royal, dans la classe de l’aîné des princes… »
Celui que le destin projette ainsi dans l’entourage du futur roi du Maroc, Hassan II, aurait tort de trop croire en son étoile et de ne mettre aucune borne à ses ambitions. Il n’est pas sans risque d’avoir systématiquement devancé un prince au tableau d’honneur.
Attend-il d’être appelé au gouvernement ? On l’envoie en exil. Se croit-il perdu à jamais ? On le nomme historiographe du royaume, comme Racine sous Louis XIV, comme Voltaire sous Louis XV. Ce n’est pas pour déplaire à ce conseiller lettré, qui cultive une écriture d’un classicisme achevé.
Mais il a appris à redouter dans toute faveur apparente un jeu dont il serait obscurément la proie. Et qu’adviendra-t-il de sa loyauté à toute épreuve, lorsqu’une insaisissable jeune femme viendra lui murmurer les secrets des rébellions qui s’organisent clandestinement dans le royaume ?
Une transposition virtuose des Mille et Une Nuits et des Mémoires de Saint-Simon au XXe siècle, qui nous fait revivre trente ans d’histoire du Maroc, entre le crépuscule du « protectorat » et le début des « années de plomb ».

La Femme-écrevisse d’Oriane Jeancourt Galignani

La Femme-écrevisse
TitreLa Femme-écrevisse
Auteure Oriane Jeancourt Galignani
Éditeur Grasset
Collection Le Courage
Date de parution2 septembre 2020
ISBN139782246826057
ISBN102246826055
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages400
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Amsterdam, 1642. Maîtresse d’un peintre célèbre, Margot Von Hauser découvre dans son atelier une fascinante gravure. Qui est cette obsédante Femme-écrevisse à corps humain et à tête de crustacé ?
Berlin, 1920. Ferdinand Von Hauser rompt avec sa famille pour devenir acteur de cinéma. De film en film, il découvre qu’en lui sommeille un incontrôlable délire. Et à l’image de cette Femme-écrevisse qu’enfant, il adulait, sa personnalité semble se diviser.
Paris, 1999. Grégoire Von Hauser se croit libre de quitter son pays, d’aimer une inconnue, de choisir sa vie. C’est ignorer les ordres mystérieux de la Femme-écrevisse qui se transmet dans sa famille depuis des générations. Avec lui, un désordre fatal surgit.

Puissant, évocateur, troublant, La Femme-écrevisse est le roman de l’éternelle folie des cœurs sensibles dans une société éternellement impitoyable.

L’Homme aux trois lettres de Pascal Quignard

L’Homme aux trois lettres
TitreL’Homme aux trois lettres
Auteur Pascal Quignard
Éditeur Grasset
Collection Collection littéraire dirigée par Martine Saada
Date de parution9 septembre 2020
ISBN139782246824879
ISBN102246824877
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages192
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

« Le tome VIII, Vie secrète, se consacrait à la question “Qu’est-ce que l’amour ?” Le tome IX, Mourir de penser, était consacré à la question “Qu’est-ce que penser ?” Le tome X, L’Enfant d’Ingolstadt, posait la question “Qu’est-ce que la peinture ?”
Le tome XI de Dernier Royaume, L’Homme aux trois lettres, c’est mon “Qu’est-ce que la littérature ?”

C’est ainsi que Pascal Quignard présente ce nouveau tome de Dernier Royaume. Il se pose la question de l’art auquel il a consacré toute sa vie.
Dans la forme « océanique » qui caractérise ces volumes, il explique le bonheur qu’il a retiré de cette passion qui ne s’est jamais démentie.
« J’aime les livres. J’aime leur monde. J’aime être dans la nuée que chacun d’eux forme, qui s’élève, qui s’étire. J’éprouve de l’excitation à en retrouver le poids léger et le volume à l’intérieur de la paume. J’aime vieillir dans le silence, dans la longue phrase qui passe sous les yeux ».
Cette déclaration ouvre le nouveau merveilleux opus de Pascal Quignard, sans doute le plus autobiographique.

Les Villes de papier de Dominique Fortier

Les Villes de papier
TitreLes Villes de papier
Auteure Dominique Fortier
Éditeur Grasset
Collection Littérature française
Date de parution9 septembre 2020
ISBN139782246819875
ISBN102246819873
Prix prévisionnel18,50 €
Nombre de pages208
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Qui était Emily Dickinson ? Plus d’un siècle après sa mort, on ne sait encor presque rien d’elle. Son histoire se lit en creux : née le 10 décembre 1830 dans le Massachusetts, morte le 15 mai 1886 dans la même maison, elle ne s’est jamais mariée, n’a pas eu d’enfants, a passé ses dernières années cloîtrée dans sa chambre. Elle y a écrit des centaines de poèmes – qu’elle a toujours refusé de publier. Elle est aujourd’hui considérée comme l’une des figures les plus importantes de la littérature mondiale.

À partir des lieux où elle vécut – Amherst, Boston, le Mount Holyoke Female Seminary, Homestead –, Dominique Fortier a imaginé sa vie, une existence essentiellement intérieure, peuplée de fantômes familiers, de livres, et des poèmes qu’elle traçait comme autant de voyages invisibles. D’âge en âge, elle la suit et tisse une réflexion d’une profonde justesse sur la liberté, le pouvoir de la création, les lieux que nous habitons et qui nous habitent en retour. Une traversée d’une grâce et d’une beauté éblouissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.