Rentrée littéraire 2020 – Parutions des éditions Héloïse d’Ormesson

Héloïse d'Ormesson
Copyright : Héloïse d'Ormesson

Les éditions Héloïse d’Ormesson proposent en cette rentrée littéraire 2020 trois ouvrages, deux d’expression française signés Céline Spierer et Alain Jaspard, et un d’expression néerlandaise signé Arnon Grunberg, grâce à la traduction d’Olivier van Wersch-Cot.

Trois textes ambitieux

Céline Spierer traite dans son premier roman intitulé Le Fil rompu d’immigration, d’identité, de poids des secrets et de relations humaines, à travers une saga familiale s’étendant du début du XXe siècle à 2015. Son intrigue démarre en 1978 lors d’une vente aux enchères : une série de tableaux représentant la même fille blonde remporte un succès inattendu. Ces œuvres d’art deviennent alors la propriété d’un acheteur anonyme. Quarante ans plus tard, Ethan, jeune New-Yorkais affecté par le départ de son père quelques années plus tôt, entame une amitié avec madame Janik, vieille dame de son immeuble aussi solitaire que lui, une femme qui est révélée comme la détentrice des peintures. Face à la souffrance de l’enfant meurtri, madame Janik va peu à peu livrer ses secrets.

Alain Jaspard revient sur le devant sur la scène littéraire avec un second roman intitulé Les bleus étaient verts. Il s’intéresse ici particulièrement à cette volonté d’émancipation de la jeunesse des années 1960, qui rêve de vivre et aimer librement. Max, vingt ans, est entouré de mineurs parmi les siens, mais lui n’a aucune envie de passer ses journées au fond des mines. Il est convoqué pour servir la France sous les drapeaux en Algérie en 1961. Dans un contexte politique et social d’une extrême complexité, Max tombe sous le charme de l’Algérie, de ses habitants, de ses comparses soldats, d’une jeune femme surtout, âgée de seize ans, appelée Leila. Il en tombe terriblement amoureux, au point d’en oublier sa promise qui l’attend à Saint-Étienne…

Dans Taches de naissance, Arnon Grunberg s’interroge sur ce que tout un chacun serait en mesure de faire ou d’entreprendre pour sauver autrui. Otto Kadoke travaille en tant que psychiatre. Il essaie d’empêcher ses patients de se suicider et de les aider dans leurs questionnements. Il s’occupe aussi de sa mère autant que possible, car elle est grandement affectée. Un jour, comprenant que le service de santé publique n’apportera aucune aide à Michette, une de ses patientes, Otto Kadoke décide de lui faire commencer une thérapie alternative : Michette pourrait s’occuper à l’instar d’une infirmière en gériatrie de sa mère alitée… Mais n’est-ce pas là souhaiter sauver quelqu’un au détriment d’un des siens ?

Une rentrée épique

Les éditions Héloïse d’Ormesson qui, depuis la fin du mois de juin, disposent de nouveaux locaux à l’avenue de France dans le treizième arrondissement de Paris, offrent en somme une rentrée littéraire « qui déménage ».

Découvrez ci-après l’argumentaire des trois ouvrages.
 

Le Fil rompu de Céline Spierer

Le Fil rompu
TitreLe Fil rompu
Auteure Céline Spierer
Éditeur Héloïse d'Ormesson
Date de parution20 août 2020
ISBN139782350875286
ISBN102350875288
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages336
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Le 12 avril 1978, une série de tableaux enflamme les enchères chez Sotheby’s. Pourquoi son acheteur choisit-il de rester anonyme ? Qu’a-t-il à cacher ? Quarante ans plus tard, à New York, madame Janik conserve précieusement les toiles dans son modeste appartement. Sur chacune d’elles, une adolescente blonde, à la beauté froide et envoûtante, dont le mystère lui résiste encore. Mais lorsque la vieille dame solitaire se prend d’affection pour Ethan, son jeune voisin, elle accepte pour la première fois de partager les terribles secrets de son passé.

De Kalisz à New York, de Łódź à Dresde, Le Fil rompu épouse les séismes de l’histoire et embrasse le destin contrarié de trois générations de femmes à travers une fresque éblouissante qui délivre du silence les âmes emmurées par les tragédies du XXe siècle.

Les bleus étaient verts d’Alain Jaspard

Les bleus étaient verts
TitreLes bleus étaient verts
Auteur Alain Jaspard
Éditeur Héloïse d'Ormesson
Date de parution20 août 2020
ISBN139782350877433
ISBN102350877434
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages224
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

À vingt ans, Max ne connaît pas grand-chose de la vie. Y a quand même un truc dont il est sûr : la mine, très peu pour lui. Il ne suivra pas le père six cents mètres sous terre. Et tant pis si ça gueule. Ce qu’il veut, lui, c’est prendre la mer et se barrer de Saint-Etienne. Ça tombe bien, en 1961, il est appelé sous les drapeaux. Direction l’Algérie. Comme deux millions de jeunes hommes (des gamins pour la plupart), il est envoyé faire une guerre qui n’en a plus que le nom. Sur place, le temps se fait long. Très long. Max tombe amoureux de ce pays aux couleurs chatoyantes. Et aussi de Leila, une jeune Berbère au regard sombre et au teint caramel qui l’ensorcèle. Il en oublie sa fiancée, Monika, la jolie fille du marchand de couleurs de la rue Jean Jaurès.
Quand vient le cessez-le-feu, le FLN cède son rôle d’ennemi aux soldats perdus de l’Algérie française, et devient le nouvel allié. Allez vous y retrouver dans ce merdier !

Une tragi-comédie cruelle et corrosive, photographie d’une jeunesse des années 1960 qui va bientôt briser ses entraves, libérer sa soif de vivre et, surtout, d’aimer.

Taches de naissance d’Arnon Grunberg

Taches de naissance
TitreTaches de naissance
Titre originalBezette gebieden
Auteur Arnon Grunberg
Traducteur Olivier van Wersch-Cot
Éditeur Héloïse d'Ormesson
Date de parution10 septembre 2020
ISBN139782350875477
ISBN102350875474
Prix prévisionnel22,50 €
Nombre de pages448
Liens affiliés leslibraires.fr Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Otto Kadoke est un homme contrarié. Divorcé et sans enfant, sa vie est une variation sur la mort. Tandis qu’il travaille comme psychiatre dans un centre de prévention du suicide à Amsterdam, le soir, il doit s’occuper de sa mère grabataire. Mais quand Kadoke couche avec l’une de ses aides à domicile népalaise – ce qui lui vaut des représailles fâcheuses de la part de son petit-ami –, il faut rapidement qu’il trouve un remplaçant au chevet de sa mère. Et s’il employait une de ses patientes borderline dans une optique de thérapie alternative, au risque de transformer la maison familiale en véritable centre de jour pour patients au bord de la crise ?

Avec ce ton corrosif et ces ressorts dramatiques loufoques dont il a le secret, Arnon Grunberg signe un roman éclairant sur la psychiatrie et soulève avec un humour ravageur des questions essentielles : peut-on aimer sans asservir ? Dans quelle mesure est-on responsable de son destin ?
Plus mélancolique et personnel, Taches de naissance est aussi un cri du cœur à la mère perdue, ressuscitée à travers ses lignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.