Rentrée littéraire 2020 – Parutions des éditions Julliard

Rentrée littéraire 2020 - Julliard
Copyright : Julliard

La rentrée littéraire 2020 des éditions Julliard est placée sous le signe du renouveau. C’est, tout d’abord, la première rentrée littéraire de la maison d’édition sous la direction de Vanessa Springora, faisant suite aux départs de Bernard Barrault et Betty Mialet (les éditeurs qui dirigeaient la structure depuis 1995[1]). C’est ensuite l’occasion pour Julliard d’adopter une nouvelle charte graphique et de mettre en lumière une primo-romancière et un de ses écrivains phares.

Une maquette modernisée

La première de couverture des ouvrages de Julliard possède depuis le milieu des années 1990 une ligne verticale – essentiellement verte, puis colorée en fonction des illustrations – partant du haut de l’ouvrage et se dressant à gauche des informations bibliographiques du livre (nom de l’auteur, titre, genre). Si la couverture est traditionnellement blanche, ces dernières années, une grande place a été donnée à l’image sur les maquettes, ces illustrations composant l’entièreté de la première de couverture de l’ouvrage pour un format d’environ 13,2 × 20,6 centimètres.

À l’occasion de cette rentrée littéraire, le format des livres est réduit ; la place de l’image est restreinte (un encart réservé à cette dernière recouvre maintenant la quasi-moitié des premières de couverture) ; et les informations bibliographiques des livres sont pourvues en dessous de la surface illustrée. La nouvelle charte graphique reste toutefois dans la continuité de la maquette historique de Julliard : on retrouve un rappel à la fameuse ligne verticale, cette fois placée à droite du titre et du genre du livre. L’auteur de l’ouvrage, toujours indiqué sur deux lignes, est maintenant écrit en vert (couleur réservée au prénom) et noir (couleur réservée au nom). Le logo historique de la maison d’édition, doté d’une ligne verte traversant son libellé, est maintenant proposé en bas de page. À noter enfin que les couvertures retrouvent essentiellement leur couleur blanche.

Une quête de soi

En 2020, les éditions Julliard décident d’offrir en lecture au cours de leur rentrée littéraire deux ouvrages sur la thématique de la quête de soi : il s’agit des textes de Maylis Adhémar et Yasmina Khadra.

Maylis Adhémar, journaliste indépendante née en 1985 travaillant pour de nombreux médias dont le magazine Ça m’intéresse, choisit dans son premier roman intitulé Bénie soit Sixtine de s’intéresser au parcours d’une femme bouleversée par son rapport à la foi qui lui semble très différent de celui de sa belle-famille, de son mari. Elle traite ainsi sans langue de bois des milieux intégristes chrétiens, de leur extrême compréhension de la foi catholique. L’héroïne de ce roman, Sixtine, doit trouver ici sa propre voix et s’imposer, s’émanciper.

Yasmina Khadra, écrivain algérien d’expression française né en 1955, explore quant à lui le difficile ancrage au monde d’un homme défait par son quotidien. Le personnage principal du Sel de tous les oublis vient de se faire quitter par sa femme. Cet événement le pousse à partir, à parcourir l’Algérie, à chercher « ailleurs » un sens à sa vie. Tout au long de sa route, il rencontre des individus atypiques, révélateurs d’une société en mouvement, une société pleine d’espoir.

Une rentrée littéraire ambitieuse

Ainsi les éditions Julliard opte cette année pour une rentrée littéraire marquant le renouvellement de sa ligne éditoriale, à la fois en termes de graphisme et de contenu : la maquette imaginée pour les ouvrages est dite « héritière » de l’historique ; et la volonté des équipes éditoriales est de continuer à porter les écrivains notoires de la structure dont Yasmina Khadra et d’enrichir le catalogue de nouvelles voix analysant des facettes de la société actuelle au moyen de personnages forts.

Découvrez ci-après l’argumentaire des deux ouvrages.
 

Bénie soit Sixtine de Maylis Adhémar

Bénie soit Sixtine
TitreBénie soit Sixtine
Auteure Maylis Adhémar
Éditeur Julliard
Date de parution20 août 2020
ISBN139782260054542
ISBN102260054544
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages304
Liens affiliés leslibraires.ca Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre- Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.

Bénie soit Sixtine est avant tout l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

Le Sel de tous les oublis de Yasmina Khadra

Le Sel de tous les oublis
TitreLe Sel de tous les oublis
Auteur Yasmina Khadra
Éditeur Julliard
Date de parution20 août 2020
ISBN139782260054535
ISBN102260054536
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages256
Liens affiliés leslibraires.ca Acheter sur Les Libraires Amazon Acheter sur Amazon
Description de l'éditeur

Lorsqu’une femme claque la porte et s’en va, elle emporte le monde avec elle. Adem Naït-Gacem l’apprend à ses dépens. Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, l’instituteur abandonne ses élèves et, tel un don Quichotte des temps modernes, livré aux vents contraires de l’errance, quitte tout pour partir sur les chemins. Des rencontres providentielles jalonnent sa route : nain en quête d’affection, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d’esprit le renvoient constamment aux rédemptions en lesquelles il refuse de croire. Jusqu’au jour où il est rattrapé par ses vieux démons.

À travers les pérégrinations d’un antihéros mélancolique, flanqué d’une galerie de personnages hors du commun, Yasmina Khadra nous offre une méditation sur la possession et la rupture, le déni et la méprise, et sur la place qu’occupent les femmes dans les mentalités obtuses.

Notes    [ + ]

  1. Claude Combet, Fabrice Piault. Bernard Barrault et Betty Mialet quittent Julliard in Livres Hebdo. 27 novembre 2019. URL : https://www.livreshebdo.fr/article/bernard-barrault-et-betty-mialet-quittent-julliard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.