Rentrée littéraire 2021 – Autrement

Rentrée littéraire 2021 - Autrement
Copyright : Autrement

La rentrée littéraire 2021 des éditions Autrement se concentre autour de deux premiers romans singuliers, un d’expression française signé Alain Mascaro ; et un d’expression anglaise signé Tola Rotimi Abraham.

Une rentrée française

Alain Mascaro offre dans Avant que le monde ne se ferme un récit poétique soulignant la barbarie du monde. Son personnage principal, Anton, est un dresseur de chevaux tzigane ayant grandi au sein d’un cirque. Il choisit bientôt de parcourir l’Europe accompagné d’une troupe de personnes talentueuses – et c’est précisément cette épopée extraordinaire que choisit de nous conter céans Alain Mascaro.

Avant que le monde ne se ferme d’Alain Mascaro

Avant que le monde ne se ferme
TitreAvant que le monde ne se ferme
Auteur Alain Mascaro
Éditeur Autrement
Collection Littératures
ISBN139782746760899
ISBN102746760894
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel17,90 €
Nombre de pages256
Description de l’éditeur :

Anton Torvath est tzigane et dresseur de chevaux. Né au cœur de la steppe kirghize peu après la Première Guerre mondiale, il grandit au sein d’un cirque, entouré d’un clan bigarré de jongleurs, de trapézistes et de dompteurs. Ce « fils du vent » va traverser la première moitié du « siècle des génocides », devenant à la fois témoin de la folie des hommes et mémoire d’un peuple sans mémoire. Accompagné de Jag, l’homme au violon, de Simon, le médecin philosophe, ou de la mystérieuse Yadia, ex-officier de l’Armée rouge, Anton va voyager dans une Europe où le bruit des bottes écrase tout. Sauf le souffle du vent.
À la fois épopée et récit intime, Avant que le monde ne se ferme est un premier roman à l’écriture ample et poétique. Alain Mascaro s’empare du folklore et de la sagesse tziganes comme pour mieux mettre à nu la barbarie du monde.

Une rentrée étrangère

Tola Rotimi Abraham, traduite ici par Karine Lalechère, dépeint avec méticulosité dans Black Sunday la difficulté d’être femme dans la société nigériane. Les jumelles Bibike et Ariyike mènent une vie confortable dans ce pays d’Afrique subsaharienne jusqu’au jour où leur famille se retrouve confrontée à la pauvreté. Se réfugiant alors avec leurs frères chez leur grand-mère, les deux sœurs jadis inséparables perdent tout sentiment de connivence, l’une vis-à-vis de l’autre, quand leur entourage se fait de plus en plus exigeant envers elles.

Black Sunday de Tola Rotimi Abraham

Black Sunday
TitreBlack Sunday
Titre originalBlack Sunday
Auteure Tola Rotimi Abraham
Traductrice Karine Lalechère
Éditeur Autrement
Collection Littératures
ISBN139782746759831
ISBN102746759837
Date de parution25 août 2021
Prix prévisionnel21,90 €
Nombre de pages336
Description de l’éditeur :

Bibike, Ariyike, et leurs frères Peter et Andrew tombent dans la pauvreté du jour au lendemain. Pour ces quatre enfants de la classe moyenne aisée nigériane, ce qui hier semblait acquis devient l’enjeu d’une lutte constante. Abandonnés par leurs parents, ils se réfugient chez leur grand-mère et survivent comme ils le peuvent à Lagos, ville âpre et convulsive. Si la vie est difficile pour tous, elle est particulièrement cruelle pour les deux sœurs : être une femme au Nigeria, c’est avant tout être considérée comme une proie. Proie pour les hommes, la religion, la religion des hommes.
Black Sunday fait une peinture sans fard d’une société nigériane gangrénée par la corruption et met en lumière son rapport brutal aux femmes. Une lueur d’espoir vacillante, mais bien présente, sourd pourtant au milieu des pages. Avec ce premier roman, Tola Rotimi Abraham entre de plain-pied en littérature d’une écriture tranchante, sans compromis.

Une littérature révélatrice

Ainsi les éditions Autrement offrent en cette rentrée littéraire deux ouvrages illustrant avec brio la violence de notre monde, entre guerres impitoyables et patriarcat immuable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.