Rentrée littéraire 2021 – Cambourakis

Cambourakis
Copyright : Cambourakis

La rentrée littéraire 2021 des éditions Cambourakis s’organise autour de quatre ouvrages : les œuvres littéraires de Céline Curiol, Nedjma Kacimi, Fotini Tsalikoglou et Lefteris Giannakoudakis.

Une rentrée française

Dans son court récit intitulé Finir par l’éternité, troisième texte de la collection littéraire « Récits d’objets » au sein des éditions Cambourakis, Céline Curiol s’inspire d’une machine à chiffrer faisant partie des collections du musée des Confluences de Lyon pour développer une réflexion sur la place du secret dans notre société contemporaine, une société dont les membres dévoilent toujours davantage, notamment avec l’utilisation des réseaux sociaux.

Dans son premier livre intitulé Sensible, Nedjma Kacimi s’intéresse à la notion de legs de l’Histoire politique. Bien que l’Indépendance de l’Algérie ait été proclamée il y a près de soixante ans aujourd’hui, les rapports de la France avec l’État jadis colonisé sont encore brumeux, et la population originaire d’Algérie vivant en France subit encore les ravages de la guerre, notamment en matière de racisme systémique. L’écrivaine part ici de sa propre expérience pour composer un ouvrage révélateur, à la portée collective.

Finir par l’éternité de Céline Curiol

TitreFinir par l’éternité
Auteure Céline Curiol
Éditeur Cambourakis
Collection Récits d'objets
ISBN139782366246025
ISBN102366246021
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel10,00 €
Nombre de pages100
Description de l’éditeur :

Troisième texte de la collection « Récits d’objets », en coédition avec le musée des Confluences. À partir d’une machine à chiffrer (semblable à celle utilisée par les nazis pour crypter leurs échanges finalement décodés entre autres par Alan Turing) reçue par erreur par une jeune femme se retrouvant missionnée par de hautes instances internationales, Céline Curiol bâtit un facétieux roman noir en même temps qu’une réflexion sur la place des secrets, fortement menacés dans la société contemporaine incitant au dévoilement permanent.

Sensible de Nedjma Kacimi

TitreSensible
Auteure Nedjma Kacimi
Éditeur Cambourakis
Collection Littérature
ISBN139782366245936
ISBN102366245939
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages200
Description de l’éditeur :

À l’approche des soixante ans de l’Indépendance de l’Algérie, Nedjma Kacimi propose un premier récit dans lequel elle part du constat des discriminations dont elle a fait l’objet - longtemps sans même s’en rendre compte - pour disséquer une société française qui se remet difficilement de ses blessures post-coloniales et dans laquelle les « minorités visibles » se trouvent toujours largement déclassées. Un récit percutant où l’intime, la mémoire collective et le politique entrent en collision.

Une rentrée étrangère

Fotini Tsalikoglou, traduite céans par Clara Villain, traite des notions de mémoire et d’histoire dans son roman intitulé 8 heures et 35 minutes. Elle choisit pour ce faire de décrire les effets durables d’un secret familial, ayant des répercussions involontaires sur les générations d’après. Jonathan réfléchit ainsi à l’histoire des siens alors qu’il se trouve dans un vol reliant Athènes à New York : un vol de huit heures et trente-cinq minutes.

Dans son roman intitulé Ombre, inaugurant la toute nouvelle collection « Agonia » des éditions Cambourakis, Lefteris Giannakoudakis, traduit par Lucile Arnoux-⁠Farnoux nous propose l’entrelacs de quatre périodes marquantes de la Grèce à travers l’enquête de Dimos Guérès, policier de retour en Crète pour rendre un dernier hommage à son père. Sont ainsi revisitées les années 1965, 1974, 1989 et 2012 en ce roman où les crimes dissimulés du passé entrent en collision avec ceux d’aujourd’hui.

8 heures et 35 minutes de Fotini Tsalikoglou

8 heures et 35 minutes
Titre8 heures et 35 minutes
Titre original8 ώρες 35 λεπτά
Auteure Fotini Tsalikoglou
Traductrice Clara Villain
Éditeur Cambourakis
Collection Littérature
ISBN139782366245967
ISBN102366245963
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel16,00 €
Nombre de pages152
Description de l’éditeur :

Premier roman de Fotini Tsalikoglou a être traduit en français, Huit heures et trente-cinq minutes est l'épopée sur plusieurs générations d'une famille de la diaspora grecque aux États-Unis qui interroge magnifiquement la transmission du trauma de l'Histoire et la manière dont on peut le surmonter.

Ombre de Lefteris Giannakoudakis

TitreOmbre
Titre originalΣκιά
Auteur Lefteris Giannakoudakis
Traductrice Lucile Arnoux-Farnoux
Éditeur Cambourakis
Collection Agonia
ISBN139782366245981
ISBN10236624598X
Date de parution1 septembre 2021
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages300
Description de l’éditeur :

Premier ouvrage de la collection « Agonia » à paraître en grand format, et première enquête dans le sillage de Dimos Guérès, ici de retour en Crète en 2012 pour se rendre au chevet de son père mourant. Découvrant sur une plage le cadavre d’une femme avec dans la bouche une bague et un scarabée rouge, il se trouve malgré lui plongé dans une intrigue qui va l’amener à reconsidérer son histoire familiale en même temps que celle de la Grèce. Tandis que le parti d’extrême droite Aube dorée est bien placé pour remporter les élections, son enquête le replonge dans d’autres heures sombres de la politique de son pays, notamment au moment de coup d’État de Chypre en 1974. Un roman haletant, qui articule parfaitement tous les ingrédients du roman noir et pointe les failles sociétales et humaines.

Un héritage de l’Histoire

Les éditions Cambourakis offrent en somme en cette rentrée littéraire 2021 quatre ouvrages révélant les effets de la Grande Histoire sur les agissements des membres de nos sociétés d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.