Rentrée littéraire 2021 – Finitude

Rentrée littéraire 2021 - Finitude
Copyright : Finitude

Les éditions Finitude proposent en cette rentrée littéraire la parution d’un premier roman d’expression française écrit par Marie Mangez.

Une rentrée française

Marie Mangez, actuellement en train de préparer une thèse en anthropologie, offre en son roman intitulé Le Parfum des cendres l’histoire originale d’un homme qui a pour métier de « rendre beau » les corps sans vie. Sylvain a en effet pour mission de sublimer les personnes mortes qui lui sont confiées, d’ainsi leur donner quelques retouches maquillage afin qu’elles aient l’air une dernière fois « présentables » lors d’une veillée.

Quand démarre Le Parfum des cendres, la routine de Sylvain est troublée par l’arrivée d’Alice qui, dans le cadre d’une thèse sur les thanatopracteurs, vient observer cet homme habituellement seul sur son lieu de travail. Sa présence est rapidement agaçante pour Sylvain qui n’a que faire du « monde des vivants » depuis près de quinze années maintenant. Lui préfère se baser sur ses sens pour jauger de la nature d’un être, notamment faire confiance à son odorat. Alice est finalement celle qui dérangera sa solitude.

Le Parfum des cendres de Marie Mangez

Le Parfum des cendres
TitreLe Parfum des cendres
Auteure Marie Mangez
Éditeur Finitude
ISBN139782363391506
ISBN102363391500
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel18,50 €
Nombre de pages240
Description de l’éditeur :

Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n’importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu’elles soient vives ou délicates, subtiles ou entêtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s’occupe tous les jours dans son métier d’embaumeur.

Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s’intéresse à son étrange profession. Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme : bourru, taiseux, il semble plus à l’aise avec les morts qu’avec les vivants. Elle sent qu’il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère.

Doucement, elle va l’apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu’il cache depuis quinze ans.

En douceur

La rentrée littéraire 2021 des éditions Finitude nous invitent ainsi à la découverte d’un métier insolite à travers la destinée d’un homme ayant connu quelque traumatisme dans son passé.

Notons également la parution à venir au mois d’octobre de Lettres à Cassandra de Jane Austen, un ouvrage recueillant en son sein des lettres que l’écrivaine britannique écrivit à sa sœur aînée prénommée Cassandra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.