Rentrée littéraire 2021 – La Croisée

Rentrée littéraire 2021 - La Croisée
Copyright : La Croisée

En début d’année 2021, les éditions Delcourt Littérature changent de nom et deviennent les éditions La Croisée, une appellation qui, selon la structure éditoriale, symbolise davantage leur ligne de production axée sur une littérature du monde entier : la croisée, « c’est l’endroit vers lequel on tend – l’autre, l’ailleurs – et le point de rencontre ». Leurs ouvrages promettent ainsi une évasion certaine, une convergence vers l’autre, vers l’ailleurs.

La maison d’édition voit également l’arrivée d’Émilie Lassus en tant qu’éditrice au sein du pôle de littérature ; c’est d’ailleurs cette dernière qui exerce en qualité de directrice éditoriale pour le roman retenu en cette rentrée littéraire[1].

Une rentrée étrangère

Daniel Loedel, écrivain et éditeur reconnu états-unien aux origines argentines, ici traduit de l’anglais vers le français par David Fauquemberg, s’inspire de son histoire familiale pour composer l’intrigue de son premier roman intitulé Hadès, Argentine : sa demi-sœur Isabel disparaît en 1979 sous la dictature militaire de ce pays sud-américain, et son absence résonne de manière singulière dans la mémoire des siens.

Hadès, Argentine s’ouvre ainsi en 1986 à l’heure où Tomás Orilla, désormais Thomas Shore, malheureux dans son mariage, est invité à rentrer à Buenos Aires, ville dans laquelle la mère de son premier amour, Isabel Aroztegui, est en train de mourir. Cela fait alors dix ans qu’il réside aux États-Unis, ayant promptement quitté son pays sous un faux nom au moment du coup d’État militaire de Videla. Par ce retour en terre natale, il va devoir faire face à ses émotions passées, pas si lointaines.

Hadès, Argentine de Daniel Loedel

Hadès, Argentine
TitreHadès, Argentine
Titre originalHades, Argentina
Auteur Daniel Loedel
Traducteur David Fauquemberg
Éditeur La Croisée
ISBN139782413037613
ISBN102413037616
Date de parution25 août 2021
Prix prévisionnel21,50 €
Nombre de pages398
Description de l’éditeur :

Tomás a fui l’Argentine durant la « Guerre Sale » qui décima le pays dans les années 1970. Après dix ans d’absence, un évènement le force à y revenir. Ce retour réveille les fantômes du passé, et le fait s’interroger sur les actes que l’on commet parfois par amour - ou par lâcheté.
Hadès, Argentine, par sa narration audacieuse et la force morale de son propos, est un hommage inoubliable aux disparus des guerres civiles. Un premier roman remarqué qui expose avec finesse comment la violence, la trahison et l’aveuglement peuvent mener au pire un individu, et tout un pays.

Un passé très présent

Les éditions La Croisée offrent ainsi en lecture un premier roman empreint d’une douce mélancolie quant à l’imprégnation des souvenirs, quant à la nostalgie d’un amour perdu en raison de la Grande Histoire.

Notons en outre la parution à venir des Touristes du désastre de Yun Ko-eun au mois d’octobre prochain, un roman dans lequel la protagoniste principale, payée pour s’assurer du potentiel d’une destination par sa boîte, se retrouve bientôt piégée sur une île isolée.

Notes    [ + ]

  1. GABINARI (Pauline). Émilie Lassus, nouvelle éditrice pour La Croisée in Livres Hebdo. 9 avril 2021. Consulté le 23 avril 2021. URL : https://www.livreshebdo.fr/article/emilie-lassus-nouvelle-editrice-pour-la-croisee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.