Rentrée littéraire 2021 – Les Escales

Copyright : Les Escales

La rentrée littéraire 2021 des éditions Les Escales se concentre, à l’image de l’année dernière, autour de trois ouvrages singuliers : un premier roman d’expression française signé Osvalde Lewat et deux récits d’expression anglaise signés Lydia Millet et Ariana Neumann.

Une rentrée française

Dans Les Aquatiques, Osvalde Lewat conte l’histoire d’une femme prénommée Katmé résidant à Zambuena, pays imaginaire d’Afrique subsaharienne. Katmé se retrouve dans une situation nécessitant pleine mesure de ses qualités d’intuition et d’introspection : doit-elle soutenir les ambitions politiques de son mari coûte que coûte et/ou accompagner son ami emprisonné dans son combat pour la liberté ? Parviendra-t-elle à s’écouter elle-même, libérée de ces voix extérieures ?

Les Aquatiques d’Osvalde Lewat

Les Aquatiques
TitreLes Aquatiques
Auteure Osvalde Lewat
Éditeur Les Escales
Collection Domaine français
ISBN139782365695640
ISBN102365695647
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel20,00 €
Nombre de pages304
Description de l’éditeur :

« Je n’étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N’y avais jamais apporté son repas préféré, de l’huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m’en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c’est ce que l’on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn. »

Zambuena, pays d’Afrique Subsaharienne. Katmé apprend que la tombe de sa mère doit être déplacée. Son mari Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l’occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d’accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, l’ami de Katmé, son frère de toujours, artiste tourmenté, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la place devant un choix terrible. Débute alors pour elle un douloureux chemin qui la conduira à lutter pour ne pas perdre tout ce qu’elle a de plus cher.

Porté par une écriture puissante, un humour à sec où l’âpreté du réel le dispute à la cocasserie des situations, Les Aquatiques est à la fois le portrait intérieur d’une femme qui voit sa vie lui échapper et une réflexion lucide sur les sociétés d’Afrique francophone d’aujourd’hui.

Une rentrée étrangère

Dans son roman intitulé Nous vivions dans un pays d’été, Lydia Millet, traduite ici par Caroline Bouet, suit un groupe de douze adolescents étrangement matures, en vacances forcées avec leur famille dans un vaste manoir au bord d’un lac. N’éprouvant que du mépris pour leurs parents négligents, ces adolescents décident de s’enfuir lorsqu’une tempête destructrice s’abat sur le domaine d’été, se lançant ainsi sans peur dans le chaos apocalyptique extérieur.

Ariana Neumann, traduite ici par Nathalie Peronny, réinterroge dans Ombres portées le parcours de ses ancêtres, leur histoire mêlée à la Grande Histoire. Des trente-quatre membres de la famille Neumann dans les années 1940, vingt-cinq sont tués par les nazis. Le père de l’écrivaine est ainsi l’un des rares survivants : Hans Neumann a dû se cacher sous les yeux de la Gestapo, avant de pouvoir s’envoler pour le Venezuela, pays où naît sa fille Ariana, aujourd’hui dépositaire de son histoire.

Nous vivions dans un pays d’été de Lydia Millet

Nous vivions dans un pays d’été
TitreNous vivions dans un pays d’été
Titre originalA Children’s Bible
Auteure Lydia Millet
Traductrice Caroline Bouet
Éditeur Les Escales
Collection Domaine étranger
ISBN139782365695701
ISBN102365695701
Date de parution26 août 2021
Prix prévisionnel21,00 €
Nombre de pages224
Description de l’éditeur :

Une grande maison de vacances au bord d’un lac. Cet été-là, la maison est le domaine de douze adolescents à la maturité étonnante et de leurs parents qui passent leurs journées dans une torpeur où se mêlent alcool, drogue et sexe.

Lorsqu’une tempête s’abat sur la propriété et que le pays plonge dans le chaos, les enfants – dont Eve, la narratrice – décident de prendre les choses en main. Ils quittent la maison, emmenant les plus jeunes laissant derrière eux ces parents apathiques qu’ils méprisent et dont l’inaction les exaspère autant qu’elle les effraie.

Un roman prophétique et déchirant sur le monde de demain.

Ombres portées d’Ariana Neumann

Ombres portées
TitreOmbres portées
Titre originalWhen Time Stopped: A Memoir of My Father’s War and What Remains
Auteure Ariana Neumann
Traductrice Nathalie Peronny
Éditeur Les Escales
Collection Les Escales Récits
ISBN139782365695305
ISBN102365695302
Date de parution2 septembre 2021
Prix prévisionnel22,00 €
Nombre de pages384
Description de l’éditeur :

À Caracas, dans le vaste domaine familial, Ariana Neumann, huit ans, joue à être une espionne. Elle trouve une carte d’identité en fouillant dans les affaires de son père, Hans. C’est bien sa photo, mais ce n’est pas son nom. Effrayée, elle ne dit rien à sa famille et tait cette découverte jusqu’à la mort de son père, des années plus tard.

Après son décès, Ariana reçoit une boîte, dans laquelle elle retrouve cette carte d’identité, et des réponses sur le passé de son père. Dix ans plus tard, elle trouve enfin le courage de faire traduire les lettres qu’elle contenait et commence à lire. Ce qu’elle découvre la propulse dans une quête pour découvrir l’histoire de sa famille, la vérité sur son père et les raisons de son silence...

Une rentrée éclectique

Les trois ouvrages ainsi proposés en lecture par les éditions Les Escales témoignent de situations impossibles, où l’être doit faire preuve de résilience et de courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.