Rentrée littéraire 2021 – Mialet-Barrault

Copyright : Mialet-Barrault

Les éditions Mialet-Barrault, créées en 2020 sous l’impulsion de Betty Mialet et Bernard Barrault à la suite de leur départ de chez Julliard, vivent en cette année 2021 leur première rentrée littéraire. Pour ce faire, deux ouvrages d’expression française ont été retenus par les éditeurs : ceux de Philippe Jaenada et de Murielle Magellan.

Une rentrée française

Philippe Jaenada, récipiendaire entre autres du prix Femina 2017 pour son roman intitulé La Serpe s’intéresse dans Au printemps des monstres au terrible assassinat d’un garçon de onze ans, Luc Taron – un meurtre qui enflamme les médias en 1964. Après des semaines de courriers anonymes signés « L’étrangleur n°1 », Lucien Léger est arrêté et jugé pour ce crime à la réclusion à perpétuité. En revenant sur cette affaire sensible, Philippe Jaenada montre les faux-semblants de notre société dans laquelle l’être le plus dangereux n’est pas celui que l’on croit.

Dans son roman intitulé Géantes, Murielle Magellan, co-créatrice de la mini série télévisée Les Petits Meurtres d’Agatha Christie aux côtés d’Anne Giafferi, conte l’histoire de Laura, passionnée de littérature japonaise, une femme un jour appelée, par un étrange concours de circonstances, à s’entretenir avec son écrivain préféré sur la scène publique. À la suite de leurs échanges, le romancier parle de l’intervention de son allocutaire lors d’une émission de radio, et voilà Laura propulsée sur le devant de la scène littéraire, sortie de son anonymat. Elle grandit…

Au printemps des monstres de Philippe Jaenada

Au printemps des monstres
TitreAu printemps des monstres
Auteur Philippe Jaenada
Éditeur Mialet-Barrault
ISBN139782080238184
ISBN102080238183
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel23,00 €
Nombre de pages768
Description de l’éditeur :

Ce n’est pas de la tarte à résumer, cette histoire. Il faut procéder calmement. C’est une histoire vraie, comme on dit. Un garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964. Luc Taron. (Si vous préférez la découvrir dans le livre, l’histoire, ne lisez pas la suite : stop !) On retrouve son corps le lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans raison apparente. Pendant plus d’un mois, un enragé inonde les médias et la police de lettres de revendication démentes, signées « L’Étrangleur » ; il adresse même aux parents de l’enfant, horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin arrêté. C’est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l’écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l’histoire. Mais bien sûr, si c’était aussi simple, je n’aurais pas passé quatre ans à écrire ce gros machin (je ne suis pas fou). Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu’on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu’on désigne.

Géantes de Murielle Magellan

Géantes
TitreGéantes
Auteure Murielle Magellan
Éditeur Mialet-Barrault
ISBN139782080219947
ISBN102080219944
Date de parution18 août 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

Laura, passionnée de littérature japonaise, travaille pour la petite entreprise de peinture de son mari. À sa surprise, elle est sollicitée en urgence pour dépanner la médiathèque de sa ville et dialoguer publiquement avec l’un de ses écrivains favoris. Sa prestation est si étonnante que le romancier en parle sur les ondes d’une grande radio. Cette sortie soudaine de l’anonymat produit chez la jeune femme une étrange réaction. Elle grandit, grandit, grandit...
À cette fable menée tambour battant, Murielle Magellan mêle des extraits de son journal qui, peu à peu, mettent en perspective la remarquable évolution de la place des femmes dans la société d’aujourd’hui. À bas bruit, Géantes est aussi un vibrant hommage à la littérature et à la lecture.

Une première rentrée

La rentrée littéraire 2021 des éditions Mialet-Barrault promet en somme bien des émotions avec, de prime abord, une histoire invraisemblable et pourtant « vraie » qui dévoile la face cachée de notre société ; et un conte empreint de réalisme magique visant à témoigner de la place des femmes dans nos sociétés contemporaines.

Une réflexion sur « Rentrée littéraire 2021 – Mialet-Barrault »

  1. Pas d’objectivité possible pour ce nouveau roman de Jaenada, parution le 18 août 2021.
    Dans ses enquêtes à repousse poils de faits divers connus, je le suis malgré la grosseur du livre, un pavé de 749 pages.
    Il nous transmet avec ses propres digressions que j’adore, sans respirations possibles le quotidien des gens.
    Sans relâche il nous prend par la main et on obéit, sans concessions .
    C’est trop prenant et sordide à la fois.
    Voyeurisme certain et assumé dans le déroulement des faits tels que Jaenada les transcrit avec toujours une fenêtre ouverte sur l’horreur d’une humanité qui existe.
    C’est son mérite de questionner l’inhumanité propre à l’homme.
    Récit aux détails minutieux, dates, sources à n’en plus finir, abrutissantes et détaillées à l’extrême.
    Rien n’y fait, je suis happée comme pour « La petite femelle » ou « La serpe ».
    Je n’ai pas le choix, je chemine avec l’auteur qui reprend tous les détails de a à z en parcourant non seulement les archives mais les lieux d’une tragédie.
    Il s’immerge en profondeur dans le coeur et l’âme des protagonistes, dans le quotidien figé, fixé d’une époque du passé toujours vivant en restituant avec respect et empathie sincère les heures d’un drame.
    Sincérité d’un homme avec ses faiblesses, ses moments difficiles comme tout le monde.
    Entrons dans la confession de l’auteur et dans le vif du sujet de ce fait divers.
    Luc Taron, onze ans est enlevé à Paris un soir de printemps 1964.
    Stop, ne lisez pas le quatrième de couverture, Jaenada s’en charge alors écoutez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.