Rentrée littéraire 2021 – Plon

Copyright : Plon

Faisant suite à la réorganisation des pôles de littérature du groupe Editis, les éditions Plon sont, depuis le mois d’octobre 2020, dirigées par Céline Thoulouze[1], anciennement éditrice en chef du « Domaine français » des éditions Belfond, également nommée à cette occasion directrice des éditions Presses de la Renaissance devenues les éditions Renaissance. Cette arrivée de Céline Thoulouze au sein de l’équipe éditoriale de Plon signifie aussi l’arrivée de plusieurs écrivain.e.s dans cette maison, dont notamment Xavier-⁠Marie Bonnot, Isabelle Desesquelles, Julien Dufresne-⁠Lamy et Oscar Lalo.

La sélection de cette rentrée littéraire 2021 regroupe, du reste, neuf ouvrages d’expression française, dont trois premiers romans, ceux de Claire Conruyt, Arnaud Rozan et Jean-⁠François Hardy.

Une rentrée française

Claire Conruyt, journaliste franco-américaine pour Le Figaro, pose un regard sur l’amour en huis clos dans son roman intitulé Mourir au monde. Sa protagoniste principale, sœur Anne, dévouée à Dieu depuis plus de vingt ans, se retrouve troublée par l’arrivée de Jeanne, postulante de moitié son âge. Déjà éprouvée dans sa foi, sœur Anne doit dès lors démêler ses sentiments confus.

Dans L’Unique Goutte de sang, Arnaud Rozan dépeint l’inqualifiable expérience de vie d’un Noir vivant aux États-Unis au début du XXe siècle. Sidney se réveille amnésique à la suite d’un traumatisme sans nom. En quête d’identité, il s’envole pour Chicago où il lie connaissance avec Turner, un jeune garçon irlandais dont l’amitié se révélera bientôt décisive. Dans une Amérique mise à feu et à sang, seul l’art semble être de quelque refuge…

Historien de l’architecture et éditeur d’art, Nicolas Chaudun est passionné par la Grande Histoire. Dans son roman intitulé La Nuit des aventuriers, il se penche sur le coup d’État du 2 décembre 1851, moment où Louis-⁠Napoléon Bonaparte conserve le pouvoir malgré la fin imminente de son mandat, alors même qu’il avait interdiction de se représenter ; un coup d’État qui lui permettra de restaurer l’Empire, alors que ses contemporains croient cette nuit-là en la destitution à venir des élites.

Julien Dufresne-⁠Lamy signe en cette rentrée littéraire un premier récit littéraire. 907 fois Camille conte l’histoire de Camille, fille du proxénète Dominique Alderweireld mais pas que. Camille est aussi son amie, Camille est aussi une femme qui vit aujourd’hui libre, indépendante. C’est justement son portrait saisissant d’ombre et de lumière que tente de capturer l’écrivain ici.

Dans La Riposte, Jean-⁠François Hardy prend pour cadre un Paris des années futures, un Paris des années pas si lointaines si nos sociétés ne bouleversent pas leurs habitudes semble clamer haut et fort l’écrivain. On est donc en présence d’une ville dépassée par la crise écologique, dans laquelle les oiseaux ne volent plus, dans laquelle l’air respiré est moite. Là vit Jonas, infirmier en soins palliatifs qui tente de trouver un sens à son existence.

Xavier-⁠Marie Bonnot, aussi réalisateur de documentaires et récipiendaire du prix du Roman historique des rendez-vous de Blois pour Le Tombeau d’Apollinaire, s’intéresse dans Berlin Requiem à la figure de Wilhelm Furtwängler (1886–1954), chef d’orchestre de l’orchestre philharmonique de Berlin de 1922 à 1945 puis de 1952 à 1954, qui sera confronté à moult reprises dans sa carrière à la politique nazie.

Alexandre Najjar, récipiendaire de nombreux littéraires dont le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française en 2020, choisit comme point de départ de son roman l’explosion du port de Beyrouth s’étant produite au mois d’août 2020. C’est l’occasion pour lui de dresser un portrait de sa ville natale, une ville ayant connu de multiples rebondissements ces dernières décennies, à travers l’histoire d’une femme volontaire.

Poursuivant son entreprise autobiographique, Alain Rémond, déjà auteur d’une trilogie autour de l’enfance avec Chaque jour est un adieu (Seuil, 2000), Un jeune homme est passé (Seuil, 2002) et Comme une chanson dans la nuit (Seuil, 2003), propose en cette rentrée littéraire un récit intitulé Ma mère avait ce geste dans lequel il traite avec grande émotion du souvenir de sa mère.

Enfin, le dernier ouvrage de cette sélection n’est autre qu’Un jour de Maurice Genevoix (1890-1980), grand écrivain et poète français, membre de l’Académie française. Ce roman dont la poésie est indéniable raconte la rencontre de deux hommes, un jour hors du temps.

Mourir au monde de Claire Conruyt

Mourir au monde
TitreMourir au monde
Auteure Claire Conruyt
Éditeur Plon
ISBN139782259306362
ISBN102259306365
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages160
Description de l’éditeur :

Sœur Anne ne s’est jamais véritablement adaptée à la vie en communauté au sein du couvent où elle vit pourtant depuis vingt ans. Lorsque la mère supérieure la charge du patronage de Jeanne, une jeune postulante de 20 ans, se réveillent en elle des sentiments et des questions que la règle conventuelle lui avait fait oublier. Très vite la relation entre les deux femmes dépasse le cadre de la formation de la postulante. Pour toutes les sœurs, la venue de Jeanne est une bouffée d’air frais, mais pour sœur Anne, elle se revêt d’un enjeu existentiel qui lui fait entrevoir la possibilité de ressaisir le sens de sa vocation et de se retrouver elle-même...

Quelle place reste-t-il pour l’affect et pour l’humanité quand rentrer dans les ordres exige de se défaire de soi-même et de s’abandonner à Dieu ? Comment la communauté peut-elle comprendre que la rédemption de sœur Anne repose entièrement sur sa relation avec Jeanne et que celle-ci puisse donc réussir... là où Dieu a échoué ?

Dans un style limpide et poétique, ce premier roman qui renverse la structure classique du récit d’initiation peint avec clarté et pudeur la confusion des sentiments.

L’Unique Goutte de sang d’Arnaud Rozan

L’Unique Goutte de sang
TitreL’Unique Goutte de sang
Auteur Arnaud Rozan
Éditeur Plon
ISBN139782259307109
ISBN102259307108
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages256
Description de l’éditeur :

L’Unique Goutte de sang s’ouvre dans le Tennessee des années vingt : Sidney, un jeune Noir, est pris dans l’engrenage de la violence. Il se réveille amnésique dans un hôpital réservé à des enfants blancs handicapés. Qui est-il ? Que lui est-il arrivé ? De Memphis à Harlem, en passant par l’Arkansas et Chicago, un lien invisible le relie au shérif adjoint Whyte, qui lui a évité la mort.

C’est à Chattanooga, la ville natale de Sidney, que l’histoire a dérapé lorsqu’il s’est trouvé pris au piège du désir de deux jeunes Blanches, à l’origine d’un déchaînement de violence implacable et dévastateur.

Après deux ans passés dans l’hôpital pour enfants, Sidney part pour Chicago où il fait la connaissance de Turner, un garçon errant, un Irlandais de pure souche, du même âge que lui. Le Colored et le Blanc se lient d’amitié, dans ce Chicago traversé par les émeutes de l’été rouge 1919 qui embrasent le quartier noir de South Side, mis à sac par les Irlandais, sans que la police n’intervienne. Sidney suit comme son ombre cet être révolté contre les siens, dans un périple qui les mène de l’Arkansas à Manhattan. Ce voyage va les confronter à la mort et les rapprocher un peu plus chaque jour du cœur de Harlem, à la recherche d’une femme énigmatique entrevue à Chicago, Mathilda.

Quel mystère unit Sidney et Turner ? Quel rôle vont jouer ici Robert Abbott, le créateur du Chicago Defender, porte-voix de la cause des Noirs ? Bumpy, la graine de voyou des rues de Harlem ? Stéphanie Saint-⁠Clair, la femme colère, gangster ? Bessie Smith, la voix bleue, cogneuse ? Un cheminement éclairé par les peintres Archibald Motley et Thomas Benton, dont le pinceau trace la voie vers le secret de l’adjoint Whyte, qui a sauvé Sidney dans une clairière du Tennessee. Des souvenirs enfouis si profondément dans l’inconscient de Sidney qu’il ne peut retrouver seul ses racines.

Ce roman est né d’une interrogation. Mesure-t-on à quel point des liens de sang se sont créés au cœur de la haine entre les Noirs et les Blancs, de génération en génération, au-delà de l’inimaginable ?

La Nuit des aventuriers de Nicolas Chaudun

La Nuit des aventuriers
TitreLa Nuit des aventuriers
Auteur Nicolas Chaudun
Éditeur Plon
ISBN139782259306386
ISBN102259306381
Date de parution26 août 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages240
Description de l’éditeur :

La Nuit des aventuriers est le roman vrai, au rythme et au souffle très travaillés, d'un coup d'État presque parfait. Si la conjuration du 2 décembre 1851 a si bien réussi, c'est qu'elle apparaissait inéluctable à ses contemporains ; elle scellait la faillite manifeste des élites. Or, que vivons-nous aujourd'hui sinon la défaillance des nôtres ? Même enfermement, même cécité...

« C'est étrange, au boudoir, ces hommes en noir. Graves. Fermés. Détonnant parmi le mobilier précieux, tendu de satin parme brodé d'argent. C'est cela, parfaitement incongrus.

Ils esquissent des gestes, s'interrogent du regard... De toute évidence, ils attendent. On inclinerait volontiers pour le rendez-vous galant. Tout y invite en ce salon retiré, ouvrant sur les jardins immenses du palais présidentiel, tout, absolument tout. Mais à la longue, dans la nuit de décembre, cette douceur presque languide pourrait bien refroidir les ardeurs. On voudrait une bonbonnière ; c'est une veillée funèbre. [...]

Qui trouve-t-on dans ce boudoir ? Le président flanqué de son homme lige, son âme damnée, à vrai-dire, et puis le chef de cabinet de la présidence, un général-ministre, le préfet de police, un député, ce dernier irradiant un je-ne-sais-quoi de désinvolture aristocratique... Les y a précédés un officier subalterne, un proche du président, son “conseiller en recrutement”, en quelque sorte, mais celui-ci a filé comme une ombre avant même que ne débute l'ultime conciliabule : on l'a assigné aux remises, où il doit tenir prêt à partir tout véhicule nécessaire aux prochains déplacements de son maître, le char du triomphe ou les fourgons de l'exil...

Pas une femme, dans ce portrait de groupe en clair-obscur. C'est dommage. C'est encore plus injuste. Deux louves au moins mériteraient d'y figurer, de richissimes effrontées, fines, ambitieuses, manipulatrices, dont les squales en eaux troubles, c'était à parier, ne veulent retenir que la prodigieuse beauté. Deux étrangères, de surcroît, goûtant sans excès les mœurs politiques du pays dont elles entendent bouleverser l'histoire. Chacune en son hôtel, elles attendent la manne du coup qui se joue. »

907 fois Camille de Julien Dufresne-⁠Lamy

907 fois Camille
Titre907 fois Camille
Auteur Julien Dufresne-Lamy
Éditeur Plon
ISBN139782259306584
ISBN102259306586
Date de parution26 août 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages336
Description de l’éditeur :

C’est l’histoire de Camille, fille de. Fille d’un acteur ? D’un chanteur ? Non, de Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure, proxénète. Camille qui doit composer avec l’absence d’un père désintéressé de son sort, trop occupé par la gestion de ses maisons closes et ses allers-retours en prison. Camille grandit et doit construire son identité, celle d’une femme moderne et indépendante, qui cherche à donner un sens aux silences et aux non-dits qui projettent une lumière trouble sur son univers familial. Sans cesse tiraillée entre la colère et le pardon, l’abandon et le désir de tisser un lien avec son père. L’expérience de Camille est à la fois personnelle et universelle car elle est aussi celle de toutes ces femmes qui ont pour seule figure masculine un homme qui ne les voit que comme des biens, des objets dont on se sert pour satisfaire son ego et réussir.

Mais c’est aussi l’histoire d’un auteur, Julien Dufresne-⁠Lamy, qui veut raconter Camille, son amie, et ce que c’est d’écrire vrai, ce processus qui l’entraîne sur le chemin tortueux des souvenirs enfouis, des résistances, des scrupules, des pudeurs, des choix que doit faire celui qui narre la vie d’une autre. « Il y a une histoire vraie qui me confisque. Ce doit être un livre sans fausseté et sans silence, je le dois à mon amie Camille d’abord, je le dois à l’écriture avec qui il est bon quelquefois de cesser les coups de triche. Alors depuis que ce livre existe, une peur pointille : comment faire de longues confidences un livre vrai, un vrai livre ? Comment faire de mon amie une héroïne ? »

La Riposte de Jean-⁠Francois Hardy

La Riposte
TitreLa Riposte
Auteur Jean-Francois Hardy
Éditeur Plon
ISBN139782259306942
ISBN102259306942
Date de parution26 août 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages208
Description de l’éditeur :

Dans un Paris désagrégé par la crise écologique, où la misère a définitivement pris ses quartiers, les camions de la banque alimentaire qui sillonnent les rues se font braquer. Des affiches sont collées sur toutes les façades, celles d’un mouvement qui gagne du terrain et pourrait très vite radicaliser son action. Son nom, Absolum. Son slogan : « Révolution pour la Terre ».

Au cœur de ce monde en déréliction, Jonas, 37 ans, est infirmier en soins palliatifs à domicile. Quand il n’est pas en train de poser une perfusion et d’écouter les dernières plaintes de ses malades, il se réfugie dans les bras de la jeune Khadija, qui veut changer le monde. Jonas, lui, a baissé les bras et va tout quitter. Pour aller vers le Nord, avec sa tente et son réchaud en espérant, comme beaucoup, y vivre une vie décente, au lieu de survivre. Mais peut-on partir si facilement sans se retourner ? Qu’est devenue depuis huit ans sa sœur Natalia, sa seule famille, dans sa campagne où il n’y a plus d’électricité et où le seul moyen de subsistance est de cultiver la terre ? Et si Khadija acceptait de le suivre là-bas ?

Perdu entre deux âges, incapable de s’engager comme de rester loyal à un système dont il a su pourtant profiter, Jonas va devoir faire face au murmure d’une grande révolte et se confronter à lui-même. Alors qu’il a oublié la dignité de mourir au cœur de son serment, d’autres, par leur combat, vont lui réapprendre celle de vivre.

D’une écriture percutante, La Riposte nous plonge dans ce qui pourrait ressembler à 2030 avec une lucidité féroce mais aussi une furieuse énergie vitale. Une invitation littéraire, aussi effrayante que saisissante, au monde de demain.

Berlin Requiem de Xavier-⁠Marie Bonnot

Berlin Requiem
TitreBerlin Requiem
Auteur Xavier-Marie Bonnot
Éditeur Plon
ISBN139782259306027
ISBN102259306020
Date de parution2 septembre 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages368
Description de l’éditeur :

Berlin, 1932. Wilhelm Furtwängler est l’un des plus grands chefs d’orchestre allemands. Il dirige l’orchestre philarmonique de Berlin et éblouit son public par son génie virtuose.

1934. Hitler est chancelier et détient tous les pouvoirs, c’est le début des années noires. Le nazisme s’impose et dépossède les artistes de leur art. Les juifs sont exclus de l’orchestre et contraints de s’exiler. La culture devient politique. La musique devient un véritable instrument de propagande. Continuer d’exercer son art mais en se soumettant au régime du IIIe Reich ou fuir l’Allemagne ? Pour Furtwängler, ce choix n’a pas de raison d’être. Mais l’art est-il véritablement au-dessus de la politique ? La passivité étant souvent interprétée comme un signe d’acceptation et de collaboration, cela pourrait bien lui porter préjudice...

En parallèle, Rodolphe Bruckmann, fils d’une célèbre cantatrice ayant chanté dans les opéras les plus prisés de la capitale, contemple et vit les évènements avec son regard de jeune garçon. La guerre se profile au loin mais lui ne comprend pas. De ses yeux naïfs, il voit tous ces SS qui ont fière allure dans leurs uniformes. Il ne perçoit pas le mal. Lui, ce qu’il veut, c’est devenir le plus grand chef d’orchestre que l’Allemagne n’ait jamais connu. Il a ce don en lui. Les notes lui parlent, le transportent. La musique l’anime depuis toujours et ni la guerre, ni la déportation de sa mère, ni l’absence de père, ne parviendront à détruire ses ambitions. Il le sait, il sera le prochain Furtwängler.

Le destin de ces deux âmes se croisent et se rejoignent harmonieusement, comme des notes de musique, pour former la plus belle des partitions. Le positionnement de Wilhelm Furtwängler pendant la Seconde Guerre mondiale est une zone obscure éclairée par la plume de Xavier-⁠Marie Bonnot, qui, par son histoire, écrit l’Histoire.

Le Syndrome de Beyrouth d’Alexandre Najjar

Le Syndrome de Beyrouth
TitreLe Syndrome de Beyrouth
Auteur Alexandre Najjar
Éditeur Plon
ISBN139782259306409
ISBN102259306403
Date de parution2 septembre 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

Confinée dans un hôtel à Saint-Malo, Selena Mitri, rescapée de l’explosion du port de Beyrouth, rassemble ses souvenirs, depuis son départ de Paris en l’an 2000, à l’orée d’un nouveau siècle, pour intégrer l’équipe du journal An-Nahar au Liban, jusqu’à cette tragédie du 4 août 2020. Durant cet intervalle de vingt ans, les péripéties se sont succédé : bien des événements ont secoué le pays du cèdre, et sa vie amoureuse a connu de multiples rebondissements. Avec lucidité et franchise, elle se confesse et vide son sac.

Un livre foisonnant, dans la même veine que Le Roman de Beyrouth, où se mêlent habilement fiction et réalité, aventures et réflexions politiques, héros imaginaires et personnages célèbres, pour nous dévoiler l’âme d’une femme et celle d’une ville sans cesse malmenée, mais toujours debout.

Ma mère avait ce geste d’Alain Rémond

Ma mère avait ce geste
TitreMa mère avait ce geste
Auteur Alain Rémond
Éditeur Plon
ISBN139782259307062
ISBN10225930706X
Date de parution2 septembre 2021
Prix prévisionnel12,00 €
Nombre de pages160
Description de l’éditeur :

Après le succès de Chaque jour est un adieu, Alain Rémond poursuit son œuvre autobiographique et livre un récit intime et universel sur l’amour inconditionnel qu’il porte à sa mère. Livre après livre, il retrouve le paradis perdu de son enfance en Bretagne.

« Ma mère avait ce geste, quand elle était soucieuse, la main contre la joue. Ce n’était pas pour elle, qu’elle se faisait du souci, elle avait un caractère tellement gai. C’était pour nous, ses dix enfants, surtout les plus jeunes, qu’elle se faisait du souci, comment arriver à nous nourrir, à nous vêtir, avec le peu d’argent qu’il y avait, surtout après la mort de mon père. Comment s’assurer que nous allions nous en sortir, faire des études, arriver à nous débrouiller. Pour les études, il y avait les bourses : il fallait passer un concours avant l’entrée en sixième, puis fournir, chaque année, des certificats attestant de bons résultats et d’une bonne conduite. Ma mère, chaque année, nous rappelait qu’il ne fallait surtout pas oublier ce certificat, qu’il fallait tout faire pour l’obtenir. Bons résultats et bonne conduite...

Enfants, vers la fin du mois, nous disions à l’épicière : maman paiera demain, l’épicière savait ce que ça voulait dire, qu’il n’y avait plus d’argent jusqu’à la fin du mois, jusqu’à la paye de mon père. C’était pour moi la phrase magique, celle qui arrangeait tout. Maman paiera demain. Et puis voilà. Même si je voyais bien le regard des autres clients, qui savaient parfaitement, comme l’épicière, ce que ça voulait dire. Mais moi, je ne me faisais pas de souci. J’avais une confiance aveugle dans ma mère. Elle était forte, elle était courageuse, elle était gaie, tout le monde l’aimait bien, à Trans. Non, je n’avais aucune raison de me faire du souci. »

Un jour de Maurice Genevoix

Un jour
TitreUn jour
Auteur Maurice Genevoix
Éditeur Plon
ISBN139782259307208
ISBN102259307205
Date de parution16 septembre 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages208
Description de l’éditeur :

L’homme est un mystère. Un jour, un homme se raconte, et nous raconte. De l’aube à la tombée du jour, à travers bois, se dévoile la vie d’un homme vrai, d’un homme de convictions, plein de sève. Une réflexion à la fois intemporelle sur le sens de la vie et moderne, avec des mises en garde éthique et écologique.

Une rentrée sous le signe du renouveau

Les éditions Plon publient ainsi neuf ouvrages dans lesquels la littérature permet de mieux appréhender les émotions et désirs d’êtres expérimentant un contexte social, historique, politique ou émotionnel donné. Ces œuvres, à la structure et tonalité différentes, explorent les grands questionnements de la vie.

Notes    [ + ]

  1. CONTRERAS (Isabel). Editis réorganise son pôle littérature in Livres Hebdo. 14 octobre 2020. Consulté le 24 avril 2021. URL : https://www.livreshebdo.fr/article/editis-reorganise-son-pole-litterature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.