Rentrée littéraire 2021 – Seuil

Rentrée littéraire 2021 - Seuil
Copyright : Seuil

Les éditions du Seuil présentent en cette rentrée littéraire 2021 sept ouvrages singuliers répartis comme suit : trois sont à paraître dans la collection « Cadre rouge », trois dans la collection « Fiction & Cie », un dans la collection « Cadre vert ».

Une rentrée « Cadre rouge »

Les romans à paraître au sein de « Cadre rouge » ont en commun de revisiter par la voie du romanesque des destinées extraordinaires.

David Diop, proclamé en ce mois de juin lauréat de l’International Booker Prize 2021 aux côtés de sa traductrice Anna Moschovakis pour son roman intitulé Frère d’âme, s’inspire du parcours de Michel Adanson (1727-1806), botaniste et naturaliste français, pour composer l’intrigue de son troisième roman intitulé La Porte du voyage sans retour. Son personnage principal, aussi naturaliste, se rend au Sénégal pour étudier la flore locale. Apprenant l’évasion de Maram, jeune femme noire promise à l’esclavage, l’homme choisit de partir à sa recherche.

Dans son roman intitulé Rêver debout, Lydie Salvayre donne la voix à une femme nous étant contemporaine, adressant dans un ton à la fois décontracté et facétieux quinze lettres ouvertes à Miguel de Cervantes Saavedra (1547-1616) dans le but de redorer l’image du célèbre personnage un brin rêveur nommé Don Quichotte. Selon cette femme, l’écrivain espagnol n’a pas été assez tendre avec son héros, un être au grand cœur dont les fantasmes et désirs résonnent encore avec ceux d’autrui aujourd’hui.

Sandra Vanbremeersch compose l’intrigue de son premier roman intitulé La Dame couchée à partir de sa propre histoire. Embauchée en tant qu’assistante de vie de Lucette Destouches (1912-2019), épouse de Louis-⁠Ferdinand Céline (1894-1961), elle travaille près de vingt années aux côtés de cette femme ayant été danseuse dont elle découvre l’intimité. Son expérience lui permet céans d’explorer les notions de transmission et de partage par le récit d’une narratrice pénétrant à son tour la résidence de Meudon.

La Porte du voyage sans retour de David Diop

La Porte du voyage sans retour
TitreLa Porte du voyage sans retour
Auteur David Diop
Éditeur Seuil
Collection Cadre rouge
ISBN139782021487855
ISBN102021487857
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel19,50 €
Nombre de pages256
Description de l’éditeur :

« La porte du voyage sans retour » est le surnom donné à l’île de Gorée, d’où sont partis des millions d’Africains au temps de la traite des Noirs. C’est dans ce qui est en 1750 une concession française qu’un jeune homme débarque, venu au Sénégal pour étudier la flore locale. Botaniste, il caresse le rêve d’établir une encyclopédie universelle du vivant, en un siècle où l’heure est aux Lumières. Lorsqu’il a vent de l’histoire d’une jeune Africaine promise à l’esclavage et qui serait parvenue à s’évader, trouvant refuge quelque part aux confins de la terre sénégalaise, son voyage et son destin basculent dans la quête obstinée de cette femme perdue qui a laissé derrière elle mille pistes et autant de légendes.

S’inspirant de la figure de Michel Adanson, naturaliste français (1727-1806), David Diop signe un roman éblouissant, évocation puissante d’un royaume où la parole est reine, odyssée bouleversante de deux êtres qui ne cessent de se rejoindre, de s’aimer et de se perdre, transmission d’un héritage d’un père à sa fille, destinataire ultime des carnets qui relatent ce voyage caché.

Rêver debout de Lydie Salvayre

Rêver debout
TitreRêver debout
Auteure Lydie Salvayre
Éditeur Seuil
Collection Cadre rouge
ISBN139782021477139
ISBN102021477134
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages208
Description de l’éditeur :

« Pourquoi, Monsieur, expliquez-moi pourquoi, vous moquez-vous de votre Quichotte lorsqu’il ne s’accommode pas de ce qu’on appelle, pour aller vite, la réalité ? »
Une femme d’aujourd’hui interpelle Cervantes, génial inventeur de Don Quichotte et du roman éponyme, dans une suite de quinze lettres. Tour à tour ironique, cinglante, cocasse, tendre, elle dresse l’inventaire de ce que le célèbre écrivain espagnol a fait subir de mésaventures à son héros pourfendeur de moulins à vent.
Convoquant ainsi l’auteur de toute une époque pour mieux parler de la nôtre, l’autrice de Pas pleurer brosse le portrait de l’homme révolté par excellence, animé par le désir farouche d’agrandir une réalité étroite et inique aux dimensions de son rêve de justice.
Un livre-manifeste, autant qu’un vibrant hommage à un héros universel et à son créateur.

La Dame couchée de Sandra Vanbremeersch

La Dame couchée
TitreLa Dame couchée
Auteure Sandra Vanbremeersch
Éditeur Seuil
Collection Cadre rouge
ISBN139782021486650
ISBN102021486656
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel17,50 €
Nombre de pages176
Description de l’éditeur :

De 2000 à 2019, une jeune femme a été l’assistante de vie d’une vieille dame tout sauf ordinaire, recluse dans sa propriété pavillonnaire de la ville de Meudon : Lucette Destouches, veuve de Louis-⁠Ferdinand Céline. Voici le récit de ces années passées dans un monde à l’écart du monde, véritable plongée dans l’intimité de cette future centenaire dont la santé va déclinant, rythmée par le ballet des visites régulières des amis et de la faune gravitant autour de la Veuve, jusqu’aux animaux de compagnie, autres bestioles et spectres peuplant la mythique maison.

Un premier roman écrit au cordeau, qui brosse le portrait tout en nuances de la femme d’un célèbre écrivain et restitue avec élégance et maestria un climat très singulier.

Une rentrée « Fiction & Cie »

Les romans à paraître au sein de « Fiction & Cie » nous invitent à découvrir des lieux et des époques atypiques, et à contempler ces espaces avec grande curiosité.

Dans son roman intitulé Fenua, un titre faisant référence à la multitude d’îles polynésiennes regroupées sous ce nom, Patrick Deville décrit l’histoire – culturelle, littéraire, artistique et nucléaire – de ces terres majestueuses. Il s’y aventure aussi, lors d’un séjour, dans l’idée d’y repérer peut-être les décors de ses lectures d’enfance et d’adolescence, ceux dépeints par Jack London, Herman Melville, Victor Segalen ou Robert Louis Stevenson dans leurs œuvres.

Fanny Taillandier compose en Farouches un univers dérivé du nôtre dans lequel les températures sont un peu plus chaudes et l’Europe fédérale remplace nos actuels États-nations. Jean et Baya évoluent en ce monde dans un cadre semblant idyllique. Mais bientôt rattrapés par une série d’événements parasites, ils doivent se prononcer sur ce qui leur paraît le plus important : leur tranquillité, leur environnement, leur amour ou le désir de communion avec autrui.

Dans son roman intitulé Les Filles de Monroe, Antoine Volodine transpose ses personnages, morts et vivants, dans une immense cité psychiatrique où doit régner un certain ordre imposé par le pouvoir médical et politique. C’est là que sont envoyées les filles d’un dissident exécuté des années auparavant, un homme nommé Monroe, afin de restaurer l’orthodoxie du Parti.

Fenua de Patrick Deville

Fenua
TitreFenua
Auteur Patrick Deville
Éditeur Seuil
Collection Fiction & Cie
ISBN139782021434026
ISBN102021434028
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel20,00 €
Nombre de pages368
Description de l’éditeur :

La Polynésie se décline en un poudroiement d’îles, atolls et archipels, sur des milliers de kilomètres, mais en fin de compte un ensemble de terres émergées assez réduit : toutes réunies, elles ne feraient pas même la surface de la Corse. Et ce territoire, c’est le Fenua.

Comme toujours chez Deville, le roman foisonne d’histoires, de rencontres et de voyages. On déambule, on rêve. On découvre les conflits impérialistes et coloniaux qui opposèrent la France et l’Angleterre, on croise Bougainville, Stevenson, Melville, puis Pierre Loti sur les traces de son frère Gustave, ou Victor Segalen. Mais la figure centrale c’est Gauguin, le peintre qui a fixé notre imaginaire de cette partie du monde, entre douceur lascive et sauvagerie. Des îles merveilleuses qui deviendront, vers le milieu du XXe siècle, le terrain privilégié d’essais nucléaires dont le plus sûr effet aura peut-être été de susciter un désir d’indépendance…

Farouches de Fanny Taillandier

Farouches
TitreFarouches
Auteure Fanny Taillandier
Éditeur Seuil
Collection Fiction & Cie
ISBN139782021485097
ISBN102021485099
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel19,00 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

Depuis la villa de Jean et Baya, la Méditerranée scintillante donne à penser que tout est paisible. Mais à l’approche du solstice, la colline où habite le couple est bientôt parcourue de diffuses menaces, à peine perceptibles mais bien réelles : d’invisibles sangliers saccagent les jardins ; des règlements de comptes entre bandes rivales défraient la chronique de Liguria, la ville la plus proche ; une inconnue habite depuis peu la maison longtemps restée vide près de la falaise…

Dans un univers à la fois banal et légèrement dystopique, Fanny Taillandier joue avec les codes (roman noir, roman d’amour, fantastique) pour créer une atmosphère où l’on retient son souffle, tandis que se troublent les lignes de partage qui régissent le monde humain.

Les Filles de Monroe d’Antoine Volodine

Les Filles de Monroe
TitreLes Filles de Monroe
Auteur Antoine Volodine
Éditeur Seuil
Collection Fiction & Cie
ISBN139782021478471
ISBN102021478475
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel19,50 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

Il pleut presque sans cesse, dans la vaste cité psychiatrique isolée de tout. Le long des rues obscures, entre les vieux bâtiments, errent infirmiers, malades et policiers, ainsi que d’autres créatures au statut incertain. Le pouvoir médical et politique continue à s’exercer sur les hospitalisés de basse catégorie, et, bien que rusant et mentant en permanence, malades et morts obéissent.

Toutefois, cet ordre immuable est remis en cause par une menace : Monroe, un dissident exécuté des années plus tôt, envoie depuis l’au-delà des guerrières ayant pour mission de rétablir la logique du Parti et le cours naturel de l’Histoire.
Breton et son acolyte, qui pourrait tout aussi bien être son double, ont la charge de débusquer les revenantes, au moyen d’une lunette spéciale. Mais rapportent-ils bien ce qu’ils voient ?

Dans la pénombre, il n’est pas facile de distinguer un mort d’un vivant… Et les sentiments ont une logique qui n’est pas forcément celle de l’État.

Une rentrée « Cadre vert »

Seule œuvre littéraire à paraître au cours de cette rentrée au sein de « Cadre vert », Le Grand Rire des hommes assis au bord du monde, composé par l’écrivain autrichien Philipp Weiss et traduit par Olivier Mannoni, se révèle être pluri-genre. On y parcourt l’évolution de l’humanité jusqu’à l’anthropocène – le moment où l’homme devient décisif quant à son environnement – au moyen de cinq compositions distinctes : une autobiographie, un récit intimiste, un recueil de notes, des enregistrements et un manga.

Le Grand Rire des hommes assis au bord du monde de Philipp Weiss

Le Grand Rire des hommes assis au bord du monde
TitreLe Grand Rire des hommes assis au bord du monde
Titre originalAm Weltenrand sitzen die Menschen und lachen
Auteur Philipp Weiss
Traducteur Olivier Mannoni
Éditeur Seuil
Collection Cadre vert
ISBN139782021419337
ISBN102021419339
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel39,00 €
Nombre de pages1088
Description de l’éditeur :

Cinq destins, cinq volumes, un immense roman.

À travers cinq histoires personnelles, toutes liées les unes aux autres, ce roman exceptionnel raconte l’évolution de l’humanité jusqu’à l’ère de l’anthropocène, où l’homme, non plus soumis à son environnement ni avide de le comprendre, en est le facteur décisif – allant parfois jusqu’à causer sa destruction. Loin de céder au pessimisme, ces cinq récits transmettent une énergie et un appétit de vivre sans égal, dans un enchevêtrement de voix, de tons et de genres bien distincts.

  •  l’autobiographie, sous la forme inattendue d’une encyclopédie, d’une femme émancipée qui sera l’une des premières Européennes à entrer au Japon à la fin du XIXe siècle
  •  le récit intimiste d’un jeune homme éperdu d’amour surpris à Tokyo par le tremblement de terre de 2011
  •  les carnets de notes foisonnants d’une scientifique qui assiste à la remise en question de la théorie de l’évolution
  •  les enregistrements d’un petit garçon japonais, survivant du tsunami de Fukushima, qui s’adresse à son dictaphone pour conjurer la peur
  •  un manga dont l’héroïne résiste à l’abolition de la réalité et de son corps dans un Tokyo virtualisé

Un roman magistral à l’humour omniprésent, à la richesse thématique renversante (modernité, apocalypse, écologie, révolte humaine, passion et amour fou), aux voix et aux formes multiples (jeux typographiques, mises en page inventives, illustrations).

Un coffret de cinq volumes qui forment un ensemble d’une intelligence brillante, une œuvre littéraire du plus haut niveau qui se dévore avec jubilation et sans ordre imposé.

D’autres parutions à venir

Ainsi la rentrée littéraire 2021 des éditions du Seuil nous mène à la découverte de nouveaux horizons. Notons par ailleurs que si cette sélection comprend en son sein sept ouvrages, la maison d’édition prévoit également la publication de quatre autres récits littéraires entre le 26 août et le 16 septembre : Jacqueline Jacqueline de Jean-⁠⁠Claude Grumberg, Changer : Méthode d’Édouard Louis, Dans leur nuit de Perrine Lamy-⁠Quique et La Nuit folle de Jacques Henric.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.