Rentrée littéraire 2021 – Sous-⁠Sol

Rentrée littéraire - Le Sous-Sol
Copyright : Le Sous-Sol

La rentrée littéraire 2021 des éditions du Sous-Sol se concentre, comme l’année dernière, autour de trois ouvrages singuliers : un premier d’expression française signé Laura Vazquez, un d’expression espagnole de l’écrivaine argentine Mariana Enríquez, le dernier d’expression anglaise composé par l’écrivain états-unien Joseph Mitchell.

Une rentrée française

Dans son premier roman intitulé La Semaine perpétuelle, Laura Vazquez, poétesse française récipiendaire du prix de la Vocation 2014, révèle par impressions l’âme de toute chose en ce monde. Elle pose en outre un regard sur les internautes et leur domaine d’interaction avec une grande attention au choix des mots qu’elle emploie.

La Semaine perpétuelle de Laura Vazquez

La Semaine perpétuelle
TitreLa Semaine perpétuelle
Auteure Laura Vazquez
Éditeur Le Sous-Sol
Collection Feuilleton Fiction
ISBN139782364685833
ISBN102364685834
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel20,00 €
Nombre de pages320
Description de l’éditeur :

Le père rêve d’une éponge qui lave le passé.
La mère est partie, il dit qu’elle n’existe plus.
Sorti du monde, le fils poste des vidéos sur Internet et il écrit des poèmes.
La fille ne supporte pas la réalité trop proche et toutes ces personnes qui avancent avec leurs millions de détails.
La grand-mère entend les clignements et les soupirs de chaque moustique.
Tout ce qui leur arrive est dans l’ordre du monde.

La Semaine perpétuelle est d’abord un livre sur les gens d’Internet. Écriture animiste, où toutes les choses du monde peuvent parler – où le monde est possédé. Un livre à la vivacité poétique frappante, la découverte d’une voix.

Quand son esprit monte au plafond, elle se regarde, elle se voit dans le lit, et la grand-mère ajoute un ciel sur chaque chose. Elle regarde les objets, elle fait le tour de la pièce, elle ajoute un ciel pour chaque meuble, un ciel sur la télé, un ciel sur des bouts de pain, un ciel sur les yaourts, un ciel par couverture, un ciel sur le plancher, un ciel sur le gymnase, un ciel sur chaque enfant, Salim, Sara, un ciel sur chaque tête, et un ciel sur chacune de leurs dents, un ciel sur leur front, un ciel sur chaque mèche et tout devient léger.

Une rentrée étrangère

Dans son roman ambitieux intitulé Notre part de nuit dans l’édition française, Mariana Enríquez, traduite de l’espagnol par Anne Plantagenet, conte l’histoire d’un garçon et son père décidant de prendre la route, traversant ainsi l’Angleterre des années 1970 et l’Argentine des années 1980 sous la dictature militaire. L’écrivaine nourrit ici sa prose de réalisme magique, mêlant Grande Histoire et fantastique.

Joseph Mitchell (1908-1996) offre dans son roman intitulé Le Secret de Joe Gould l’histoire romanesque de Joe Gould (1889-1957), être bohème ayant réellement existé et ayant vécu dans des abris précaires de Greenwich Village, dans l’État de New York. Joe Gould se dit l’auteur du plus long manuscrit jamais écrit, d’une « histoire orale » du monde, mais à sa mort, en 1957, personne ne retrouve ce manuscrit.

Notre part de nuit de Mariana Enríquez

Notre part de nuit
TitreNotre part de nuit
Titre originalNuestra parte de noche
Auteure Mariana Enríquez
Traductrice Anne Plantagenet
Éditeur Le Sous-Sol
Collection Feuilleton Fiction
ISBN139782364684669
ISBN102364684668
Date de parution19 août 2021
Prix prévisionnel25,00 €
Nombre de pages768
Description de l’éditeur :

Un père et son fils traversent l’Argentine par la route, comme en fuite. Où vont-ils ? À qui cherchent-ils à échapper ? Le petit garçon s’appelle Gaspar. Sa mère a disparu dans des circonstances étranges. Comme son père, Gaspar a hérité d’un terrible don : il est destiné à devenir médium pour le compte d’une mystérieuse société secrète qui entre en contact avec les Ténèbres pour percer les mystères de la vie éternelle.

Alternant les points de vue, les lieux et les époques, leur périple nous conduit de la dictature militaire argentine des années 1980 au Londres psychédélique des années 1970, d’une évocation du sida à David Bowie, de monstres effrayants en sacrifices humains. Authentique épopée à travers le temps et le monde, où l’Histoire et le fantastique se conjuguent dans une même poésie de l’horreur et du gothique, Notre part de nuit est un grand livre, d’une puissance, d’un souffle et d’une originalité renversants. Mariana Enriquez repousse les limites du roman et impose sa voix magistrale, quelque part entre Silvina Ocampo, Cormac McCarthy et Stephen King.

Le Secret de Joe Gould de Joseph Quincy Mitchell

TitreLe Secret de Joe Gould
Titre originalJoe Gould’s Secret
Auteur Joseph Quincy Mitchell
Éditeur Le Sous-Sol
Collection Feuilleton Fiction
ISBN139782364684317
ISBN102364684315
Date de parution16 septembre 2021
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages160

Un regard vers l’extérieur

Les éditions du Sous-Sol proposent ainsi en lecture cette année trois ouvrages qui contemplent notre monde, puis le racontent, prenant de la distance, au moyen d’une écriture précise, à la fois poétique et poignante.

Notons également la parution à venir en octobre du troisième ouvrage à caractère autobiographique de Deborah Levy, un ouvrage intitulé État des lieux, traduit de l’anglais par Céline Leroy. Un coffret réunissant les trois volumes autobiographiques de l’écrivaine sera également édité à l’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.