Rentrée littéraire 2022 – Aux forges de Vulcain

Copyright : Aux forges de Vulcain

La rentrée littéraire 2022 des éditions Aux forges de Vulcain nous mène aux côtés d’êtres défaits par leur quotidien singulier. Pour ces protagonistes, une seule issue possible, un seul espoir permis…

Une rentrée française

On retrouve pour cette rentrée dite française des éditions Aux forges de Vulcain l’écriture de Gilles Marchand, auteur régulièrement publié par la structure éditoriale. Il nous conte dans Le Soldat désaccordé l’histoire d’un homme, disparu, ayant vécu l’amour au moment de la Première Guerre mondiale, et enchâsse ce récit avec celui d’un ancien combattant, à la recherche du premier.

Le Soldat désaccordé de Gilles Marchand

Le Soldat désaccordé
TitreLe Soldat désaccordé
Auteur Gilles Marchand
Éditeur Aux forges de Vulcain
Collection Fiction
ISBN139782373056488
ISBN102373056488
Date de parution19 août 2022
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages208
Description de l’éditeur :

Paris, années 20, un ancien combattant est chargé de retrouver un soldat disparu en 1917. Arpentant les champs de bataille, interrogeant témoins et soldats, il va découvrir, au milieu de mille histoires plus incroyables les unes que les autres, la folle histoire d’amour que le jeune homme a vécue au milieu de l’Enfer. Alors que l’enquête progresse, la France se rapproche d’une nouvelle guerre et notre héros se jette à corps perdu dans cette mission désespérée, devenue sa seule source d’espoir dans un monde qui s’effondre.

Une rentrée étrangère

La rentrée dite étrangère des éditions Aux forges de Vulcain offre le premier roman de Sue Rainsford, ici traduit par Francis Guévremont. L’écrivaine irlandaise crée en Jusque dans la terre un monde hors du commun au moyen d’une écriture poétique, s’intéressant volontiers aux décors et aux motifs de la terre. L’existence de son héroïne se retrouve bouleversée quand elle se prend de passion pour un habitant de la ville mésestimé de toutes et tous, surtout de son père.

Jusque dans la terre de Sue Rainsford

Jusque dans la terre
TitreJusque dans la terre
Titre originalFollow Me to Ground
Auteure Sue Rainsford
Traducteur Francis Guévremont
Éditeur Aux forges de Vulcain
Collection Fiction
ISBN139782373056389
ISBN102373056380
Date de parution26 août 2022
Prix prévisionnel20,00 €
Nombre de pages224
Description de l’éditeur :

Ada vit avec son père dans une clairière, en bordure d’une forêt, non loin de la ville. Ils passent leur temps à soigner les habitants qui leur confient leurs maux et leurs corps, malgré la frayeur que ces deux êtres sauvages leur inspirent parfois. Un jour, Ada s’éprend de Samson, un de ces habitants. Cette passion, bien vite, suscite le dépit voire la colère du père de la jeune fille et de certains villageois. L’adolescente se retrouve déchirée par un conflit de loyauté entre son héritage vénéneux et cet élan destructeur qui l’emmène loin de tout ce qu’elle a connu.

Roman lyrique, inquiétant, roman de l’émancipation autant que roman du désir souverain, Jusque dans la terre a été salué comme la naissance d’une romancière à l’imagination terrifiante, peuplée de sorcières et de monstres.

Un recours, en temps de crise

Ainsi Aux forges de Vulcain décrit, en cette rentrée littéraire 2022, des univers où tout optimisme semble perdu, où, peut-être, les personnages hantant ces récits ne peuvent plus qu’aspirer à l’amour. Et espérer une certaine absolution.

Une réflexion sur « Rentrée littéraire 2022 – Aux forges de Vulcain »

  1. Le nouveau roman de Gilles Marchand, à paraître le 19 août, est un énorme coup de coeur et aussi une grande claque.
    A la fin de la première guerre mondiale, le personnage ancien combattant, meurtri et changé à jamais par cette boucherie n’a de cesse d’enquêter sur les « non-revenus », sur les interrogations laissées sans réponse et enterrées
    dans les cendres enfouies de ce chaos infernal des combats sans issues.
    Et tout défile, les corps non retrouvés, les fusillés tués par leur propre camps, la France au nom de la patrie et le désespoir des familles.
    Pour essayer de redonner un sens à sa vie, ce personnage de ce récit-roman va mener une quête infinie, une enquête de plusieurs années de souvenirs douloureux.
    Un jour, la mère d’un fils disparu, un certain Emile ,lui demande son aide pour retrouver son enfant qu’elle croit toujours vivant.
    Et le suspense commence.
    Court roman de 200 pages mais d’une épaisseur bouleversante.
    C’est noir et sublime.
    On sent l’acharnement de Gilles Marchand, ses recherches, sa fouille des archives et sa lecture des grands classiques : « Les croix de bois » de Dorgelès, « Ceux de 14 » de Genevoix et surtout, « le feu » de Barbusse, ses carnets des tranchées de 1914 à 1916 ( prix Goncourt 1916 ).
    C’est aussi une histoire d’amour à découvrir, une poésie empreinte de fantaisie et d’humour grinçant.
    Il est aussi question d’héroïsme et d’une plongée dans l’absurdité d’une guerre comme toutes les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.