Sula de Toni Morrison, une existence noire, féminine, en dehors des « autres »

Copyright : Penguin Random House

Toni Morrison s’interroge en son deuxième roman intitulé Sula sur le devenir possible de toute femme noire qui évoluerait en marge des attentes implicites et/ou explicites de la société à son égard et sur les conséquences de son individualisme dans une communauté pourtant tout aussi individualiste. La romancière nous propose en effet de contempler ici l’existence d’une femme libre, insoumise aux injonctions des autres ; une « hors-la-loi » mécomprise, considérée en paria pour ses agissements dits masculins ; une Africaine Américaine rebelle, désireuse d’exister faisant abstraction des règles qui lui sont dictées en raison de sa race et son genre ; une amante éhontée, qui se choisirait elle en toute situation, en dépit aussi d’une amitié féminine qui lui est chère. Pour ce faire, elle … Continuer la lecture de « Sula de Toni Morrison, une existence noire, féminine, en dehors des « autres » »

Celle qui se métamorphose de Boris Le Roy, se réinventer, toujours se réinventer

Copyright : Julliard

Boris Le Roy s’intéresse de près dans ses écrits à la complexité des relations humaines, opposant volontiers l’objet de désir d’un homme aux choix divergents de celles et ceux qui l’entourent : il décrit ainsi dans Au moindre geste[1] la quête d’informations d’un architecte à la recherche de son père dit « mort-vivant », père dont les couleurs sont ravivées par une femme à la « beauté singulière » ; il explore au sein de Du sexe[2] le quotidien d’un statisticien multipliant les femmes qui, souhaitant séduire la fille du président, développe et promeut les notions d’« accouplement citoyen » et de « parité absolue » dans un couple. Reprenant de sorte en cette rentrée littéraire 2021 les thématiques qui lui sont chères – le couple et ses mystères, la sexualité et la … Continuer la lecture de « Celle qui se métamorphose de Boris Le Roy, se réinventer, toujours se réinventer »

The Bluest Eye de Toni Morrison, une construction sociale de la beauté, de la « norme »

Copyright : Penguin Random House

Toni Morrison s’exprime sur les raisons qui l’ont poussée à écrire son premier roman dans l’avant-propos de The Bluest Eye. L’écrivaine se rappelle encore, non sans émotions, du souhait d’une de ses amies noires américaines d’école primaire : cette dernière aurait préféré « avoir les yeux bleus ». Ce souhait exprimé de manière si banale fut d’une violence sans pareille pour la jeune enfant qu’elle était alors. Elle voulut compatir aux sentiments de sa camarade de classe mais entra dans une colère, certes tue, mais terrible. Jusque-là, jamais elle n’avait considéré avec attention la notion de beauté et la question du regard de l’autre. Elles lui sembleront essentielles dès lors. Elles lui sembleront, surtout, étroitement liées. Vingt années plus tard elle commence l’écriture de ce … Continuer la lecture de « The Bluest Eye de Toni Morrison, une construction sociale de la beauté, de la « norme » »

lait et miel : milk and honey de Rupi Kaur, poésie et féminisme

Copyright : Charleston

lait et miel est un recueil de poésie remarqué, d’abord en Amérique du Nord – devenant très rapidement numéro 1 des ventes au Canada et aux États-⁠Unis –, puis dans le monde entier. Son auteure, Rupi Kaur, est une poétesse dite « d’une nouvelle ère » : elle délivre ses messages par le biais du réseau social Instagram[1] et incarne, pour de nombreux·ses journalistes, la féministe consciente de l’infériorité de la femme dans la société d’aujourd’hui, désireuse de rétablir la balance. Pour Rebecca Amsellem, fondatrice des Glorieuses[2] et auteure de la préface de l’édition française de milk and honey, une édition traduite par Sabine Rolland pour les éditions Charleston, c’est la « puissance [de ses] mots » qui « inspire ». Puisqu’elle partage ses textes et ses dessins de manière désintéressée et … Continuer la lecture de « lait et miel : milk and honey de Rupi Kaur, poésie et féminisme »

De la beauté de Zadie Smith, un roman sur les relations familiales et sentimentales

Copyright : Gallimard

Née en 1975 d’une mère jamaïcaine et d’un père anglais, Zadie Smith s’intéresse dans ses œuvres littéraires à la question de l’identité, du métissage et de la diversité. Elle confronte notamment ces différentes notions dans son troisième roman intitulé De la beauté, traduit de l’anglais vers le français par Philippe Aronson. Le titre original de ce roman, On Beauty, lui est d’ailleurs soufflé par l’essayiste états-unienne Elaine Scarry et son ouvrage On Beauty And Being Just, un livre qui illustre à la fois en quoi la beauté inspire l’éducation, la création ; et en quoi la beauté doit conduire à la justice, l’équité étant la symétrie de toute relation selon l’auteure de ce document. Reprenant à son compte ces observations par la voie du … Continuer la lecture de « De la beauté de Zadie Smith, un roman sur les relations familiales et sentimentales »

Sourires de loup de Zadie Smith, un regard incisif sur l’immigration

Copyright : Gallimard

Née en 1975 d’une mère jamaïcaine ayant immigré en Angleterre six années avant sa naissance et d’un père anglais plus âgé que cette dernière (de presque trente ans son aîné), Zadie Smith navigue dans les eaux du métissage. Elle tire ainsi son inspiration pour l’écriture de ses expériences littéraires (elle étudie la littérature anglaise à l’université de Cambridge) et humaines (attachée à sa double culture), et des expériences de vie de ses parents dont l’histoire insuffle à la romancière le couple formé par Archie et Clara au sein de Sourires de loup. Dans ce premier roman doté d’un humour franc, traduit de l’anglais vers le français par Claude Demanuelli, publié dans son édition princeps sous le titre White Teeth, Zadie Smith traite de … Continuer la lecture de « Sourires de loup de Zadie Smith, un regard incisif sur l’immigration »