Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse

Copyright : Plon

De toutes les époques et en tous lieux, la nuit émerveille pour son caractère énigmatique. Dans la mythologie grecque, elle porte le nom de Nyx ; c’est la déesse des ténèbres, mère de divinités bienfaitrices comme le Jour, la Prudence, le Sommeil et les Songes, et de divinités pernicieuses comme la Ruse, le Sort, la Discorde et la Mort. Elle est ainsi à la fois source de fascination et de crainte. En matière de contes créoles, la nuit joue le rôle de chef d’orchestre : c’est d’abord le moment choisi par les conteurs pour énoncer leurs histoires, certains de l’impact qu’elles auront alors sur l’imaginaire de leurs allocutaires ; c’est aussi l’enveloppe enchanteresse durant laquelle êtres magiques et maléfiques dévoilent leur emprise sur … Continuer la lecture de « Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse »

Notre dernière sauvagerie d’Éloïse Lièvre, un éloge intimiste à la vie

Copyright : Fayard

Où pouvons-nous encore espérer trouver un sens à notre existence quand rien ne semble s’y dérouler comme on l’avait espéré ? …⁠quand l’espoir de voir renaître de ses cendres le feu d’une relation est réduit à néant ? …⁠quand la société dans laquelle on vit ne garantit pas la tranquillité que l’on pensait inextinguible ? Éloïse Lièvre, professeure de lettres et écrivaine française née en 1974, s’intéresse à ces questionnements existentiels dans son récit intitulé Notre dernière sauvagerie. À la veille de grands bouleversements de l’ordre de l’intime et du collectif, elle redonne de l’espace et du poids à ses souvenirs à travers une activité inattendue : elle démarre, au mois de décembre 2014, une série de photographies de personnes en train de lire dans … Continuer la lecture de « Notre dernière sauvagerie d’Éloïse Lièvre, un éloge intimiste à la vie »

Cahier d’un art de vivre : Cuba, 1964-⁠1978 de René Depestre, une intimité révélée

Copyright : Actes Sud

René Depestre est un homme d’exil. À moult reprises au cours de sa vie, l’illustre écrivain haïtien est contraint de quitter le lieu où il a élu domicile. Il habite toutefois près de vingt années consécutives à Cuba, île aux idées révolutionnaires qui lui fournit, à l’heure de ses balbutiements quant à la politique castriste, un environnement à la fois inspirant et enrichissant. René Depestre commence ainsi en 1964, alors qu’il vit à Cuba depuis cinq ans, un journal de ses réflexions variées et autres pérégrinations poétiques. Ces notes, retrouvées dans le Fonds René Depestre de la BFM de Limoges, sont rassemblées aujourd’hui dans un ouvrage inédit intitulé Cahier d’un art de vivre : Cuba 1964-1978, un document publié au mois de novembre 2020 … Continuer la lecture de « Cahier d’un art de vivre : Cuba, 1964-⁠1978 de René Depestre, une intimité révélée »

Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière

Copyright : P.O.L

Depuis la parution de L’Adversaire (P.O.L, 2000), Emmanuel Carrère est considéré comme un écrivain « du réel », dit auteur d’une « littérature du réel ». Il propose en effet sur ces vingt dernières années une pluralité d’ouvrages mêlant le fait divers, l’enquête et l’histoire d’autrui à son propre récit de vie. En cette rentrée littéraire 2020, le romancier, essayiste et ancien journaliste offre cette fois avec Yoga un texte hybride à mi-chemin entre réalité et fiction, dans lequel il se met en scène quoique « [dénaturant] un peu » et « [mentant] par omission ». Chaque livre impose ses règles, qu’on ne fixe pas à l’avance mais découvre à l’usage. Je ne peux pas dire de celui-ci ce qu’orgueilleusement j’ai dit de plusieurs autres : « Tout y est … Continuer la lecture de « Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière »

Un crime sans importance d’Irène Frain, une annihilation du silence par la littérature

Copyright : Seuil

Seuls les souvenirs semblent être de quelque recours lorsque l’on perd un être cher, alors comment ne pas se laisser submerger par la colère quand ceux-ci s’imprègnent d’une réalité terrible ? Comment guérir, surtout, quand les circonstances de la disparition de cet être ayant compté ne sont pas même connues ? Irène Frain, écrivaine et historienne agrégée en lettres classiques, explore ces questions dans un récit à la fois intime et engagé paru en cette rentrée littéraire 2020. Elle se retrouve malencontreusement confrontée à ces interrogations à l’aube de l’automne 2018, quand sa sœur Denise meurt des suites de blessures infligées à l’arme blanche par un agresseur sans vergogne. À travers Un crime sans importance, la femme de lettres espère redorer l’existence … Continuer la lecture de « Un crime sans importance d’Irène Frain, une annihilation du silence par la littérature »

Le Tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim, une destinée romanesque

Copyright : Stock

Romancière et journaliste française née en 1976, Olivia Elkaim s’intéresse dans ses écrits à l’intrication des histoires familiales avec les différents épisodes de la Grande Histoire. Dans Le Tailleur de Relizane, paru au sein de la collection « La Bleue » des éditions Stock, elle explore tout particulièrement le destin de ses grands-parents paternels lors de la guerre d’Algérie. Marcel et Viviane Elkaim, ayant ainsi réellement existé, ont dû accepter le grand ébranlement de leur quotidien et puiser en eux la force de se relever dans des conditions hautement difficiles. Fière d’être la dépositaire de leur épopée, Olivia Elkaim s’inspire de leur expérience de vie pour se reconstruire, plonger dans sa propre intimité par le biais de l’écriture. Elle retrace le parcours … Continuer la lecture de « Le Tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim, une destinée romanesque »

Rassemblez vous en mon nom de Maya Angelou, un combat dans l’adversité

Copyright : Noir sur Blanc

Écrivaine, poétesse, actrice et grande militante pour les droits civiques états-unienne, Maya Angelou (1928-2014) est notablement connue pour ses sept volumes à caractère autobiographique dans lesquels elle traite des notions d’identité, de maternité, de racisme et de culture lettrée. En cette rentrée littéraire, le deuxième volume de cette série paraît au sein de la collection « Notabilia » des éditions Noir sur Blanc. Maya Angelou y expose son combat et son aspiration à une vie meilleure, une lutte qu’elle mène en tant que femme, en tant que mère et en tant que Noire au cœur des années 1940 aux États-Unis. L’essayiste assimile cette lutte singulière à une « guerre » menée quotidiennement « dans les ghettos ». Elle démarre son récit intitulé Rassemblez-vous en mon nom, … Continuer la lecture de « Rassemblez vous en mon nom de Maya Angelou, un combat dans l’adversité »

Mon frère de Jamaica Kincaid, l’impuissance d’un homme face à sa condition

Copyright : Éditions de L'Olivier

Le deuil est un thème récurrent en littérature car toute personne, quels que soient son âge, son genre, sa race, sa classe sociale, sa religion et ses origines, expérimente un jour cette épreuve singulière. Ainsi bien qu’un nombre incommensurable de textes explorent cette affliction, chacun d’entre eux demeure unique de par sa structure littéraire, son écriture et sa portée puisque le deuil est propre à tout être, différent en toute situation et relève de la sphère émotionnelle individuelle. Jamaica Kincaid, écrivaine antiguaise née en 1949, offre avec Mon frère, récit paru en France en 2000 au sein des éditions de L’Olivier, un texte à caractère autobiographique dans lequel elle traite de la mort de son plus petit frère, un trentenaire … Continuer la lecture de « Mon frère de Jamaica Kincaid, l’impuissance d’un homme face à sa condition »

Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne

Copyright : Robert Laffont

Écrivaine de renom née en 1937, Maryse Condé n’a cessé tout au long de son œuvre littéraire de dessiner le portrait sociétal des Antilles françaises. Ses textes à caractère autobiographique, dont Le Cœur à rire et à pleurer : contes vrais de mon enfance (1999), La Vie sans fards (2012) et Mets et Merveilles (2015), sont particulièrement révélateurs des divisions économiques, sociales et raciales existant en Guadeloupe au cours du XXe siècle. Le Cœur à rire et à pleurer, paru dans son édition princeps au sein du catalogue des éditions Robert Laffont, pose un regard singulier sur cet archipel caribéen pendant les années 1940 et 1950 où Maryse Condé, née Maryse Boucolon, grandit entourée des siens, la dernière d’une fratrie de … Continuer la lecture de « Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne »

Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction

Copyright : Seuil

Écrivain français né en 1955, Régis Jauffret s’illustre dans de bien nombreux genres littéraires, s’amusant de la fine frontière entre réalité et fiction. Dans son dernier « roman » à caractère autobiographique intitulé Papa, il est de sorte au paroxysme de son art. Cet ouvrage paru au mois de janvier 2020 au sein de la collection « Cadre rouge » des éditions du Seuil est le manifeste des interrogations de l’écrivain sur le passé de son père décédé il y a plus de trente ans aujourd’hui. Un passé qu’il tente de restituer en comblant les « trous » autant que possible. Un point de départ Le 19 septembre 2018, Régis Jauffret visionne un documentaire intitulé La Police de Vichy. Il reconnaît lors d’une courte séquence du reportage l’immeuble … Continuer la lecture de « Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction »