Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse

Copyright : Plon

De toutes les époques et en tous lieux, la nuit émerveille pour son caractère énigmatique. Dans la mythologie grecque, elle porte le nom de Nyx ; c’est la déesse des ténèbres, mère de divinités bienfaitrices comme le Jour, la Prudence, le Sommeil et les Songes, et de divinités pernicieuses comme la Ruse, le Sort, la Discorde et la Mort. Elle est ainsi à la fois source de fascination et de crainte. En matière de contes créoles, la nuit joue le rôle de chef d’orchestre : c’est d’abord le moment choisi par les conteurs pour énoncer leurs histoires, certains de l’impact qu’elles auront alors sur l’imaginaire de leurs allocutaires ; c’est aussi l’enveloppe enchanteresse durant laquelle êtres magiques et maléfiques dévoilent leur emprise sur … Continuer la lecture de « Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse »

L’Enfant céleste de Maud Simonnot, ou l’unicité de l’être

Copyright : L'Observatoire

S’il est dit qu’être « différent » est une force, il n’est pas moins vrai que cette singularité se révèle, à bien des égards, difficile à vivre au quotidien pour l’être concerné. Maud Simonnot, écrivaine française née en 1979, traite avec délicatesse de cette question dans son premier roman intitulé L’Enfant céleste, une parution des éditions de l’Observatoire. Elle choisit céans de montrer l’inconfort au monde d’une mère et son garçon de dix ans, deux êtres émerveillés par la trajectoire de vie de Tycho Brahe (1546-1601), astronome danois connu pour la grande précision de ses observations astronomiques. Une inadaptation au monde Maud Simonnot conte ainsi l’histoire de Mary et Célian, deux âmes que l’on découvre au moment où Pierre décide de quitter Mary, « ne [pouvant] … Continuer la lecture de « L’Enfant céleste de Maud Simonnot, ou l’unicité de l’être »

Une bête aux aguets de Florence Seyvos, un extraordinaire rapport au monde

Copyright : L'Olivier

Florence Seyvos, écrivaine française notablement connue pour Les Apparitions (L’Olivier, 1995) et Le Garçon incassable (L’Olivier, 2013), choisit d’explorer dans ses romans les facettes complexes de personnages d’exception. Dans Une bête aux aguets, paru en cette rentrée littéraire 2020 aux éditions de l’Olivier, elle continue de fignoler son œuvre littéraire mystérieuse et propose le portrait d’une jeune femme en devenir tentant de maîtriser son étrangeté afin d’exister au mieux aux yeux des autres. Cette adolescente est sous l’emprise de nombreuses substances médicamenteuses dont elle veut se défaire… mais est loin d’imaginer les répercussions de cette possible émancipation. Une curieuse ordonnance Anna est une adolescente pas comme les autres. À l’âge de douze ans, elle manque de succomber à une rougeole … Continuer la lecture de « Une bête aux aguets de Florence Seyvos, un extraordinaire rapport au monde »