Fille, femme, autre de Bernardine Evaristo, intersectionnalité et poésie

Copyright : Globe

En son œuvre ambitieuse intitulée Fille, femme, autre, Bernardine Evaristo explore avec intelligence, éloquence et poésie les défis que la société d’aujourd’hui pose aux femmes ; aux Noir·e·s ; aux personnes non-binaires ; aux personnes appartenant à la communauté LGBTQIA ; aux personnes ayant connu l’exil, à leurs enfants natif·ve·s du pays d’adoption, aux générations suivantes ; et aux personnes à l’intersection de ces différentes catégories – notons par exemple une femme qui soit noire, lesbienne, pluriamoureuse, britannique mais dont le père est originaire du Ghana, comme Amma. Partant des expériences de vie de douze protagonistes, la romancière, ici traduite de l’anglais par Françoise Adelstain, traite des notions de race, de classe, d’immigration, de fracture sociale, d’orientation sexuelle et d’identité de genre, en opposant l’être dit « différent » … Continuer la lecture de « Fille, femme, autre de Bernardine Evaristo, intersectionnalité et poésie »

Sula de Toni Morrison, une existence noire, féminine, en dehors des « autres »

Copyright : Penguin Random House

Toni Morrison s’interroge en son deuxième roman intitulé Sula sur le devenir possible de toute femme noire qui évoluerait en marge des attentes implicites et/ou explicites de la société à son égard et sur les conséquences de son individualisme dans une communauté pourtant tout aussi individualiste. La romancière nous propose en effet de contempler ici l’existence d’une femme libre, insoumise aux injonctions des autres ; une « hors-la-loi » mécomprise, considérée en paria pour ses agissements dits masculins ; une Africaine Américaine rebelle, désireuse d’exister faisant abstraction des règles qui lui sont dictées en raison de sa race et son genre ; une amante éhontée, qui se choisirait elle en toute situation, en dépit aussi d’une amitié féminine qui lui est chère. Pour ce faire, elle … Continuer la lecture de « Sula de Toni Morrison, une existence noire, féminine, en dehors des « autres » »

Klara et le Soleil de Kazuo Ishiguro, sur ce qui fait de l’être humain un être « humain »

Copyright : Gallimard

Proclamé prix Nobel de littérature en 2017, l’écrivain britannique Kazuo Ishiguro offre en ce début d’année sa première publication depuis l’obtention de cette prestigieuse distinction littéraire. Klara and the Sun paraît ainsi au mois de mars 2021 dans les pays anglophones ; et est publié sous le titre Klara et le Soleil au cours de cette rentrée littéraire francophone grâce à la traduction proposée par Anne Rabinovitch pour les éditions Gallimard. Dans cet écrit à caractère post-moderniste, Kazuo Ishiguro explore les qualités et défauts qui font de l’être humain un être « humain ». Il choisit pour ce faire de décrire le quotidien d’un robot intelligent prénommé Klara, et s’exprime en parallèle sur des notions telles que la place de la technologie dans la vie humaine … Continuer la lecture de « Klara et le Soleil de Kazuo Ishiguro, sur ce qui fait de l’être humain un être « humain » »

Ne m’appelle pas Capitaine de Lyonel Trouillot, deux mondes dissonants en un même lieu

Copyright : Actes Sud

Dans un article de Joseph Chanoine Charles publié en 2011 dans Le Matin Haïti et intitulé Lyonel Trouillot : la littérature comme arme de combat[1], Lyonel Trouillot, écrivain, professeur de littérature et journaliste haïtien d’expression française et créole né en 1956, est dépeint comme ayant « grandi dans le milieu de la classe moyenne et vécu relativement protégé des laideurs des misères haïtiennes ». On découvre ainsi l’existence d’un gouffre social entre les classes aisées d’Haïti et la communauté locale la plus démunie. Intéressé par le possible dialogue de ces deux ensembles d’individus, Lyonel Trouillot compose en 2018 un texte au titre énigmatique pour les éditions Actes Sud. Ne m’appelle pas Capitaine, ainsi paru dans la collection « Domaine français » de cette maison d’édition, analyse … Continuer la lecture de « Ne m’appelle pas Capitaine de Lyonel Trouillot, deux mondes dissonants en un même lieu »

Un peu de nuit en plein jour d’Erik L’Homme, une poésie sur l’obscurité de notre société

Copyright : Calmann-Lévy

Un peu de nuit en plein jour, texte composé telle une fable en regard avec notre société actuelle par le romancier et journaliste français Erik L’Homme, propose un univers singulier : ici se dévoile un monde à mi-chemin entre violence et poésie, dans lequel noirceur et lumière s’opposent. Dans ce sombre Paris, Féral, un des « anciens », un des rares à se souvenir des temps lumineux passés, combat jour après jour à mains nues… jusqu’au moment où son destin croise celui de Livie. Un monde d’obscurité Féral, Livie et leurs contemporains évoluent dans un monde envahi par une obscurité perpétuelle. Ils ne connaissent pas le bonheur de voir s’épanouir les plantes ; il leur est impossible de profiter pleinement de la nature. Cette terre … Continuer la lecture de « Un peu de nuit en plein jour d’Erik L’Homme, une poésie sur l’obscurité de notre société »