Les Funambules de Mohammed Aïssaoui, un équilibre difficile sur le fil ténu de la vie

Copyright : Gallimard

De nombreux écrivains puisent leur inspiration dans ce qu’ils ont connu de près. C’est le cas, parmi tant d’autres, de Mohammed Aïssaoui en cette rentrée littéraire 2020. Mohammed Aïssaoui naît et grandit en Algérie. À l’âge de « neuf ans et demi », il quitte son pays natal pour la France afin d’y rejoindre son père, accompagné de sa mère et ses sœurs. Il parle de cette expérience singulière comme d’un « choc » ayant « [fait] sauter [ses] plus beaux souvenirs : ceux de l’enfance insouciante »[1]. Il s’inspire surtout de ce vécu pour construire la psyché du personnage principal des Funambules, texte paru dans la collection « Blanche » des éditions Gallimard. Le romancier s’intéresse particulièrement céans au quotidien difficile des personnes ayant peu de revenus, des … Continuer la lecture de « Les Funambules de Mohammed Aïssaoui, un équilibre difficile sur le fil ténu de la vie »

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens, une loi animale

Copyright : Seuil

Écrivaine et biologiste également diplômée en zoologie et en éthologie, Delia Owens exerce près de vingt années en tant que chercheuse-naturaliste en Afrique, notamment dans le désert du Kalahari au Botswana. Elle s’inspire ainsi librement de ses observations en milieu naturel pour conférer à son premier roman, intitulé Là où chantent les écrevisses dans l’édition française et traduit de l’anglais par Marc Amfreville, son atmosphère si particulière. Elle y conte du reste les aventures d’une jeune fille qui grandit dans les marais et les circonstances d’une disparition invraisemblable, et décrit avec méticulosité les mondes animal et végétal. Deux temporalités distinctes 1952. Kya Clark, six ans, est la benjamine d’une fratrie de cinq enfants. Elle vit parmi les sien·nes dans une cabane en … Continuer la lecture de « Là où chantent les écrevisses de Delia Owens, une loi animale »