Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse

Copyright : Plon

De toutes les époques et en tous lieux, la nuit émerveille pour son caractère énigmatique. Dans la mythologie grecque, elle porte le nom de Nyx. C’est la déesse des ténèbres, mère de divinités bienfaitrices comme le Jour, la Prudence, le Sommeil et les Songes, et de divinités pernicieuses comme la Ruse, le Sort, la Discorde et la Mort. Elle est ainsi à la fois source de fascination et de crainte. En matière de contes créoles, la nuit joue le rôle de chef d’orchestre : c’est d’abord le moment choisi par les conteurs pour énoncer leurs histoires, certains de l’impact qu’elles auront alors sur l’imaginaire de leurs allocutaires ; c’est aussi l’enveloppe enchanteresse durant laquelle êtres magiques et maléfiques dévoilent leur emprise sur … Continuer la lecture de « Nuit d’épine de Christiane Taubira, une nuit enchanteresse »

Cahier d’un art de vivre : Cuba, 1964-⁠1978 de René Depestre, une intimité révélée

Copyright : Actes Sud

René Depestre est un homme d’exil. À moult reprises au cours de sa vie, l’illustre écrivain haïtien est contraint de quitter le lieu où il a élu domicile. Il habite toutefois près de vingt années consécutives à Cuba, île aux idées révolutionnaires qui lui fournit, à l’heure de ses balbutiements quant à la politique castriste, un environnement à la fois inspirant et enrichissant. René Depestre commence ainsi en 1964, alors qu’il vit à Cuba depuis cinq ans, un journal de ses réflexions variées et autres pérégrinations poétiques. Ces notes, retrouvées dans le Fonds René Depestre de la BFM de Limoges, sont rassemblées aujourd’hui dans un ouvrage inédit intitulé Cahier d’un art de vivre : Cuba 1964-1978, un document publié au mois de novembre 2020 … Continuer la lecture de « Cahier d’un art de vivre : Cuba, 1964-⁠1978 de René Depestre, une intimité révélée »

Réflexions diverses autour du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire

Copyright : Présence Africaine

Cahier d’un retour au pays natal est un poème long offert par l’écrivain et poète d’origine martiniquaise Aimé Césaire. Cette publication, aujourd’hui vieille de près de cinquante ans, est l’une des plus complexes de la littérature antillaise, l’une des plus évoquées aussi quand il est question de littérature post-coloniale des Antilles. Aimé Césaire articule ici son histoire personnelle, celle de ses ancêtres, à l’Histoire collective, celle de l’esclavage, de son île, des peuples de terres anciennement colonisées. Et si finalement ce Cahier est assez court, cet écrivain a su donner une pluralité de significations à ses strophes. Il n’y a pas une seule et unique manière de lire et comprendre ce poème, au contraire, celui-ci est sujet à l’interprétation. D’ailleurs, … Continuer la lecture de « Réflexions diverses autour du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire »